AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Discours > Cérémonie d’ouverture de la onzième (11eme) conférence de l’Association Panafricaine de Conférence Portuaire (APCP)-Discours de Monsieur le Premier Ministre Mahammed Boun Abdallah DIONNE

Cérémonie d’ouverture de la onzième (11eme) conférence de l’Association Panafricaine de Conférence Portuaire (APCP)-Discours de Monsieur le Premier Ministre Mahammed Boun Abdallah DIONNE

Monsieur le Premier Ministre Mahammed Boun Abdallah DIONNE a présidé ce jeudi 16 février 2016, à l'Hôtel King Fahd Palace, la cérémonie d'ouverture de la 11ème Conférence de l'Association Panafricaine de Conférence Portuaire, à l'Hôtel King Fahd Palace. Voici le discours prononcé à cette occasion :

Monsieur le Directeur Général de l’Organisation Mondiale du Commerce,
Monsieur le Vice-président de la Banque Africaine de Développement,
Monsieur le Ministre de la Pêche et de l’Economie Maritime,
Mesdames et messieurs les membres du Corps diplomatique accrédité à Dakar,
Monsieur le Président en exercice de l’APCP, Mesdames, messieurs les présidents des associations portuaires membres de l’APCP,
Monsieur, le Représentant de l’Organisation Maritime Internationale,
Monsieur le Secrétaire Général de l’Organisation Maritime de l’Afrique de l’Ouest et du Centre,
Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux des Ports membres de l’Association Panafricaine de Coopération Portuaire (APCP),
Monsieur le Président du Conseil d’Administration du Port Autonome de Dakar,
Monsieur le Directeur Général du Port Autonome de Dakar,
Mesdames et messieurs les acteurs portuaires africains ici présents,
Chers participants.

Je vous souhaite, au nom de Son Excellence, Monsieur Macky SALL, Président de la République, la cordiale bienvenue en terre sénégalaise.

Je suis très heureux d’être ici aujourd’hui parmi vous, pour procéder à l’ouverture solennelle de la 11ème Conférence de l’Association Panafricaine de Coopération Portuaire, aux côtés du Directeur Général de l’Organisation Mondiale du Commerce, Monsieur Roberto Azevedo.

C’est un grand honneur qu’il fait à notre pays en participant à cette grande rencontre économique car comme vous le savez les plateformes portuaires occupent une place éminemment stratégique dans le développement des échanges commerciaux mondiaux.

Or, sur ce point, l’Afrique a un retard critique à combler, comme en témoigne sa faible participation dans le commerce international.

Je voudrais le remercier au nom de tous et à mon nom propre, pour cette marque d’attention et d’intérêt manifeste à l’égard de notre pays et de notre continent.

Qu’il me soit aussi permis de saluer la présence du vice-président de la Banque Africaine de Développement, une institution à l’écoute des acteurs du développement économique de l’Afrique toute entière.

Mesdames, Messieurs les Directeurs Généraux des ports et plateformes portuaires présents, chers acteurs portuaires,

Vous avez choisi durant votre conclave de deux jours à Dakar, de vous saisir de la problématique brûlante du développement des ports pour nos économies.

Ce dont il est question, c’est de réfléchir sur les conditions permettant de rendre pérennes l’attractivité et la compétitivité de nos espaces portuaires. Cela passe par une prise en charge correcte des questions liées à la qualité des services portuaires, à la tarification et à la facilitation du commerce ainsi qu’au renforcement des capacités du secteur des transports.

Comme vous le savez tous, l’impulsion de nos économies ne peut être sous tendue que par des hubs logistiques de référence dont les ports constituent des éléments déterminants.

C’est pourquoi, notre pays, qui bénéficie d’une position géographique privilégiée, entend se positionner comme une plateforme portuaire de référence comme l’a rappelé le Directeur Général du Port Autonome de Dakar.

C’est une option en phase avec les ambitions du Plan Sénégal Emergent, référentiel des politiques publiques.

Nous devons à cet effet, relever l’obstacle des investissements couteux qu’exigent les plateformes portuaires de référence.

Pour y faire face, nous avons opté pour une spécialisation de nos quais, à travers des concessions accordées à des partenaires privés bénéficiant sans conteste d’une expertise technique avérée et d’une solidité financière.

Ayant hérité de ports anciens, avec des infrastructures parfois arrivées au terme de leur durée de vie normale, il nous faut intégrer dans nos stratégies de développement économique leur renouvellement, voire leur renforcement, pour mieux les adapter aux exigences et mutations du transport maritime et à l’évolution de nos trafics maritimes respectifs.

A ce niveau, le Sénégal vise une diversification de son offre logistique par la construction d’infrastructures nouvelles avec le projet du Nouveau Port multifonctionnel de Ndayane à moins de 50 kilomètres de Dakar, et dont la construction sera assurée par un partenaire stratégique du Port Autonome de Dakar, Dubaï Port World.

Parallèlement, le projet de port minéralier de Bargny est en cours de finalisation avec le financement exclusivement privé de l’OPIC (Overseas Private Investment Corporation).

Le Port de Dakar a également engagé des actions importantes en matière de facilitation des procédures d’importation et d’exportation mais aussi celles liées aux transactions de transit des marchandises vers les pays voisins. Ces mesures entrent dans le cadre de l’amélioration de notre classement dans le Doing Business.

Mesdames, messieurs, chers participants,

Si chacun d’entre vous, à l’échelle de l’ambition que son pays porte pour le développement des infrastructures portuaires fait ce qu’il a à faire avec l’accompagnement des bailleurs de fonds régionaux ou internationaux, je ne doute nullement que nos économies africaines puissent transcender les blocages qui retardent l’émergence de nos pays respectifs.

C’est pourquoi, j’ai bon espoir que des propositions judicieuses sortiront de notre rencontre ; propositions qui nous permettront d’asseoir une véritable politique maritime africaine. En souhaitant plein succès à vos travaux, je déclare ouverte la 11ème conférence de l’Association Panafricaine de Coopération portuaire.

Je vous remercie de votre aimable attention.

Voir aussi

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ...

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie