AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Autres actualités > Visite des zones inondables de la Capitale

Visite des zones inondables de la Capitale

Madame le Premier Ministre a visité les zones inondables de la banlieue dakaroise les 19 et 20 Mai 2014.
Une occasion pour Madame Aminata Toure de constater d’elle-même l’état d’avancement de ouvrages, prévus pour lutter contre les inondations.

  • Grand yoff, Cambéréne, Guinaw rails, Gounass,wakhinane Nimzatt, Béne baraque et nietty mbar, le premier jour.
  • Cices foire, dalifort, keur masar, keur mbaye fall, daroukahne rufisque et la cité tawfékh yaakar, le deuxième jour.

Dans chacune des zones visitées se trouve, en cours de réalisation, un ouvrage à situer dans le cadre du programme décennal de lute contre les inondations 2012-2022 et qui est estimé à 700 milliards. 105 milliards ont été investis depuis 2012.

Ainsi, au quartier Bene Barraque, ce sont plus de 400 familles qui sont soulagées grâce a un réseau de drainage gravitaire de 578 mètres qui va se jeter dans le lac wourouwaye.

Ces travaux sont accompagnés d’ouvrages annexes comme le pavage dans les rues, l’installation de grilles avaloirs et de systèmes de stabilisation et d’aménagement des berges.

C’est le même type d’ouvrage, noté dans d’autres quartiers habitués des inondations comme guinaw rails médina gounasse ou wakhinane nimzatt, haffia ou yeumbeul sud. Il faudra aussi signale la réhabilitation à Grand yoff des stations de pompage de la zone de captage et de Bourguiba.

Au Cices, le programme qui est en cours concerne la construction de réseaux de drainages des eaux usées pour un coût de 7,6 milliards de cfa .

A cité soleil, les travaux effectués ont permis le retour a leur domiciles de familles qui avaient été obligées de fuir le trop plein d’eaux de pluies.

La lac de mbao, resté longtemps asséché, a retrouvé son eau et sa fonction écologique keur mbaye fall, la conduite d’évacuation des eux a couté 700 million et est presque achevé a 90%.

Le chenal de Rufisque, en cours de réalisation, va coûter 14 milliards CFA partant de 1m a 7m de profondeur faisant de l’ouvrage, le chenal le « plus grand de l’histoire du Sénégal » selon le Premier Ministre Madame Aminata Toure.

Elle a saisi cette occasion pour demander aux populations occupant la voie de passage du canal d’accepter leur délogement. Selon elle "ces populations doivent accepter de partir. Des discussions sont en cours mais il va falloir faire ce qu’il faut pour permettre la poursuite des travaux. La force doit être la dernière et il s’agit de sauvegarder les intérêts de milliers d’habitants pour lesquels l’état a déjà dépensé 105 milliards CFA. »

Le recasement : solution concrète

L’Etat a prévu des logements sociaux pour permettre d’offrir des abris aux familles délogées.

Des familles ont déjà rejoint des sites tels que la cité tawfeekh yaakar qui a été la dernière étape de la tournée de Madame le Premier Ministre.
Déjà, 1200 familles ont pris possession de leur logement sur les 2000 prévues. En attendant de voir des solutions a leur préoccupation comme l’approvisionnement correct en eau potable et électricité. Par ailleurs l’aspect sécuritaire n’est pas en reste et un poste de gendarmerie mais aussi on peut noter une école et un poste de santé

A ce propos, Madame le premier ministre annonce la mise en place d’un comité pour trouver des solutions aux contraintes que connaissent les nouvelles cités.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie