AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Autres actualités > Validation politique de la Stratégie nationale de développement économique et social : sur la rampe de l’émergence

Validation politique de la Stratégie nationale de développement économique et social : sur la rampe de l’émergence

Source : Ministère de l’Economie et des Finances

Le Premier Ministre, Monsieur Abdoul Mbaye, a présidé, à l’hôtel King Fahd Palace (ex-Méridien Président), ce mercredi 07 novembre 2012, la cérémonie de validation politique de la Stratégie nationale de développement économique et social (SNDES). C’était en présence des membres du Gouvernement, des partenaires techniques et financiers, des représentants de l’Assemblée nationale, du Conseil économique, social et environnemental, des collectivités locales, du secteur privé et des organisations de la société civile.

L’élaboration de la stratégie nationale de Développement Economique et Social sur la période 2013-2017 obéit à la volonté politique d’inscrire le Sénégal sur la voie du développement. Elle va, comme le dit le Premier Ministre, « guider nos interventions pour les cinq prochaines années » et prendre en charge un certain nombre de défis. Monsieur Abdoul Mbaye est convaincu que « la présente stratégie va apporter des réponses concrètes pour stimuler l’investissement, renforcer notre indépendance énergétique, consolider une offre d’infrastructures structurantes ».

Cependant, le chef du Gouvernement tient à préciser que les « résultats dépendront de son appropriation par l’ensemble des acteurs, de notre capacité à mobiliser les ressources nécessaires, de l’alignement des interventions du budget de l’Etat et des appuis des partenaires sur les priorités définies ». D’ailleurs, Monsieur Abdoul Mbaye a lancé un appel à l’endroit des partenaires financiers avec qui il prévoit d’organiser une table ronde afin de trouver les ressources additionnelles nécessaires à la résorption du gap de financement.

Auparavant, le ministre de l’Economie et des Finances a exprimé les besoins de financement du plan d’actions prioritaires consigné dans la SNDES. Ils s’élèvent, selon Monsieur Amadou Kane, à cinq mille milliards de F CFA permettant ainsi de réaliser les objectifs de croissance, de développer le capital humain et la bonne gouvernance. Il compte sur l’appui des partenaires techniques et financiers, à travers les dons et prêts concessionnels et l’implication du secteur privé dans le financement des projets d’infrastructures pour combler ce gap.

Cependant, le ministre de l’Economie et des Finances reconnait que la mobilisation et l’absorption des ressources provenant des partenaires au développement constituent « un des obstacles majeurs que connait notre pays depuis un certain nombre d’années dans l’exécution des projets et programmes d’investissement publics ».

Il a assuré que « plusieurs réformes sont en vue pour une amélioration des finances publiques » et le défi sera relevé « lorsque ces investissements ciblés seront programmés et exécutés dans des délais acceptables ».

Monsieur Amadou Kane a salué la mobilisation de tous les acteurs tels que les partenaires techniques et financiers, les ministères sectoriels, le secteur privé, la société civile qui ont contribué « à la réflexion et aider à bâtir une stratégie nationale qui intègre au mieux les aspirations des populations et traduit les engagements des nouvelles autorités ».

Au cours de cette cérémonie de validation, le coordonnateur de l’Unité de coordination et suivi des politiques économiques, maître d’œuvre de la SNDES, a présenté sommairement et de façon pertinente les grandes lignes de la stratégie nationale de développement économique et social. Tous les intervenants, unanimement, ont soutenu et salué cette SNDES qui est un cadre de référence sur la période 2013-2017 et magnifié l’approche participative dans son élaboration. C’est le cas du chef de la Délégation de l’Union européenne, des représentants des collectivités locales, du secteur privé et de la société civile, de l’Assemblée nationale et du Directeur de l’APIX S.A qui ont par ailleurs proposé la mise en place d’instruments de mesures pour le suivi et l’évaluation afin de pouvoir déceler les failles de ladite stratégie.

Dans le cadre de sa campagne pour une meilleure vulgarisation de la SNDES. C’est ainsi que l’UCSPE, en partenariat avec le collectif des journalistes économiques du Sénégal, a organisé, à la veille de la cérémonie de validation politique, un atelier de mise à niveau des professionnels de la communication sur le processus d’élaboration de la SNDES et de son contenu afin de faciliter son appropriation et sa vulgarisation auprès des populations.

Rappelons que le changement politique intervenu le 25 mars 2012 constitue une occasion pour les nouvelles autorités d’amorcer les ruptures, conformément aux exigences de la population sénégalaise. Ainsi, le Président de la République a instruit le gouvernement, de procéder à une actualisation du Document de politique pour la période 2013-2017. L’objectif visé est d’arriver à une meilleure prise en charge des aspirations de la nation.

Source : Ministère de l’Economie et des Finances

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie