AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Discours > Session extraordinaire de l’assemblée des ministres de la santé de la CEDEAO- Allocution de son excellence Monsieur Mahammed Boun Abdallah DIONNE, Premier Ministre

Session extraordinaire de l’assemblée des ministres de la santé de la CEDEAO- Allocution de son excellence Monsieur Mahammed Boun Abdallah DIONNE, Premier Ministre

Dakar, le 3 novembre 2015 Hôtel King Fahd Palace

Mme le Ministre de l’Elevage et des Productions Animales, assurant l’intérim de Madame le Ministre de la Santé et de l’Action sociale,

Mesdames et Messieurs les Ministres de la Santé des Etats membres de la CEDEAO,

Honorables députés membres du Conseil Economique Social et Environnemental,

Monsieur le Directeur Général de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé,

Monsieur le Représentant du Président de la Commission de la CEDEAO ;

Mesdames et Messieurs les Partenaires Techniques et Financiers ;

Mesdames, Messieurs les Experts ;

Distingués invités ;

Mesdames et Messieurs.

J’ai l’agréable plaisir de vous souhaiter la bienvenue en terre sénégalaise, au nom de Son Excellence, le Président de la République du Sénégal, Monsieur Macky SALL, Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO.

Je voudrais également vous remercier en son nom, pour avoir bien voulu répondre à l’invitation de Madame le Ministre de la Santé et de l’Action sociale, Présidente de l’Assemblée des Ministres de la Santé de notre Espace.

Certains d’entre vous étaient déjà à Dakar la semaine dernière à la Consultation régionale des leaders confessionnels sur le dividende démographique et l’accès aux services de santé de la reproduction que j’ai eue l’honneur de présider ; d’autres parmi vous sont attendus la semaine prochaine en Indonésie à la Conférence internationale sur la Planification familiale et enfin vous devez tous être au Tchad pour la 65ème session du Comité régional de l’OMS pour l’Afrique dans les tout prochains jours.

Cet agenda très chargé témoigne des activités intenses que vous déployez au quotidien, avec beaucoup de générosité et d’ardeur, pour doter notre sous-région de systèmes sanitaires à la mesure des attentes de ses populations ; c’est-à-dire des systèmes sanitaires développant des mécanismes de prévention plus adaptés contre les risques et mieux dotés pour lutter efficacement contre la maladie quand elle survient.

Mesdames, Messieurs,

L’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS), institution spécialisée en santé de la CEDEAO qui a fêté le 9 juillet dernier son 28ème anniversaire, est à l’avant-garde d’un combat dont les résultats sont d’une portée inestimable. En effet, la santé reste un capital précieux dans notre marche pour le développement.

La session extraordinaire qui nous réunit aujourd’hui permettra donc : d’examiner et d’approuver le projet de Plan Stratégique régional 2016-2020 ainsi que les projets de textes réglementaires portant création et modalités de fonctionnement du Centre Régional de Contrôle et Surveillance des Maladies.

Ces deux points essentiels ont fait l’objet, depuis plus de six mois, d’intenses échanges entre experts des quinze pays de la Commission de la CEDEAO, des professionnels et des Partenaires techniques et financiers de l’OOAS. Je voudrais féliciter, le Directeur général de l’OOAS, pour cette démarche inclusive, qui facilite l’adhésion et l’appropriation.

Mesdames, Messieurs,

Notre Région connaît depuis 19 mois une crise sanitaire avec l’apparition de l’épidémie de la maladie à Virus Ebola. Six pays de notre sous région ont été touchés dont trois durement, sur une période de plus de douze mois. A ce jour, bien malencontreusement, des cas sont toujours signalés.

La persistance de l’épidémie a mis en exergue la faiblesse de certains de nos systèmes de santé nationaux, notamment dans le domaine de la surveillance, de l’alerte précoce et de la riposte.

Face à cette situation, la Commission de la CEDEAO et l’OOAS ont très tôt entrepris des actions d’appui aux pays touchés dans le cadre d’une réponse régionale. Cette solidarité dans la mobilisation des ressources humaines et des appuis techniques et financiers est à saluer.

Elle demeure le ciment de notre communauté.

C’est pourquoi, les Chefs d’Etat et de Gouvernement, ont, à la suite de la célébration du 40ème anniversaire de la CEDEAO en mai 2015 à Abuja, instruit la Commission de poursuivre les réformes et surtout d’organiser la lutte contre les épidémies dans notre espace régional, en tirant toutes les leçons de la situation vécue avec la survenance de la maladie à virus Ebola.

C’est dire que le Centre Régional de Contrôle et de surveillance des maladies de la CEDEAO vient à son heure. Il reste un instrument stratégique au niveau communautaire qui pourra s’appuyer sur des initiatives nationales comme celles prises par le Gouvernement du Sénégal, avec la création d’un Centre des Opérations d’Urgence Sanitaire. Ce centre s’occupe actuellement de la coordination des actions de lutte contre la Maladie à Virus Ebola et ses activités s’étendront à toute autre épidémie ou urgence sanitaire.

Mesdames et Messieurs les Ministres de la Santé de la CEDEAO,

Je puis d’ores et déjà vous assurer que le Président de la République, Monsieur Macky SALL poursuivra le plaidoyer auprès de ses pairs pour que la Santé continue d’être une priorité dans nos stratégies communautaires afin que des financements conséquents et innovants soient mobilisés à son profit. En effet, nous demeurons convaincus que la santé de nos populations est le meilleur investissement pour le développement économique et social de nos pays.

A cet titre, les Chefs d’Etat et de Gouvernement accordent une grande importance à vos travaux et apporteront une attention particulière aux conclusions qui en émaneront.

C’est sur ces mots que je voudrais conclure et déclarer ouverte la session extraordinaire de l’Assemblée des Ministres de la Santé de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest.

Vive la CEDEAO !

Je vous remercie de votre bien aimable attention.

Voir aussi

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ...

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie