AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Discours > Séminaire de lancement du Projet de Gestion des Eaux pluviales et d’Adaptation au changement climatique (PROGEP)

Séminaire de lancement du Projet de Gestion des Eaux pluviales et d’Adaptation au changement climatique (PROGEP)

Discours de Monsieur Abdoul MBAYE, Premier Ministre Mardi 28 mai 2013

Monsieur le Premier Ministre Abdoul Mbaye a présidé le Séminaire de lancement officiel du PROGEP le mardi 28 mai au King Fahd Palace .

A la suite des inondations du dernier hivernage, le gouvernement a mis en place un Plan d’Urgence pour répondre à court et moyen terme à cette problématique. L’État du Sénégal en relation avec la Banque Mondiale a décidé de la mise en œuvre d’un projet de développement urbain dénommé « Projet de Gestion des Eaux Pluviales et d’adaptation au changement climatique ».

Le PROGEP d’un coût global de 72,900 millions de dollars sur cinq ans vise à réduire les risques d’inondations par l’intégration du risque d’inondation dans la planification urbaine, la construction et la gestion des ouvrage de drainage, l’engagement des communautés dans la réduction du risque d’inondation et, la coordination le suivi et l’évaluation du projet.

- L’intégralité du discours

  • Mesdames, Messieurs les Ministres ;
  • Madame la Représentante résidente de la Banque Mondiale ;
  • Messieurs les Préfets et Sous-préfets ;
  • Messieurs les Maires ;
  • Monsieur le représentant de la JICA ;
  • Monsieur le Directeur de l’Agence de développement municipal ;
  • Monsieur le Gouverneur ;
  • Mesdames, Messieurs les Directeurs nationaux, généraux et Chefs de service ;
  • Chers participants.

La présence à ma droite, et donc au sein du gouvernement du Sénégal, d’un ministre expressément en charge des questions d’inondation montre à suffisance toute l’importance que Son Excellence le Président Macky SALL accorde à cette problématique, avec le souci de rationaliser la mise en œuvre des projets, programmes, et actions en rapport avec elle. La création de ce ministère doit également être comprise comme une réponse à la dispersion antérieure des intervenants qui a été parfois source d’inefficacité.

Notre rencontre de ce matin consacrée au lancement du Projet de Gestion des Eaux Pluviales et d’Adaptation aux changements climatiques (PROGEP) revêt pour le gouvernement une importance de tout premier plan.

En effet, durant la dernière décennie, le pays a connu une succession d’inondations, particulièrement dans la région de Dakar et mettant surtout à nue une mal urbanisation systématisée, et bien évidement l’absence d’infrastructures pérennes en matière d’évacuation des eaux pluviales.

S’il est établi que des sommes importantes ont été mobilisées à chaque fois pour faire face au fléau, force est de constater que les actions déployées jusqu’ici n’ont que très faiblement contribuées à atténuer les impacts importants créés par les inondations (des quartiers entiers sous les eaux, une remontée des nappes phréatiques, la dégradation des réseaux, sans omettre les problèmes sanitaires etc.).

Face à cette situation, le Gouvernement s’est résolu à opérer une rupture dans le mode de gestion du phénomène en privilégiant entre autre :

  • La mise en place d’investissements pérennes et durables ;
  • La libération des zones à grand risque d’inondation et le relogement des populations concernées ;
  • L’anticipation sur la gestion de ces fléaux par la création d’un observatoire national de lutte contre les inondations et les catastrophes.
  • L’anticipation aussi de l’urbanisation par la réalisation de plans directeurs d’urbanisme, de plans directeurs d’assainissement et de plans directeurs de drainage des eaux pluviales.

Pour la mise en œuvre de cette nouvelle approche, le gouvernement a engagé l’élaboration d’un plan décennal de lutte contre les inondations avec une phase d’urgence.

Cette nouvelle priorité du gouvernement fortement impulsée par Monsieur le Président de la République et traduite en plan d’action validé lors du Conseil Présidentiel sur les inondations connaît aujourd’hui un début d’exécution en direction de l’hivernage 2013 avec une forte participation financière de l’Etat (Ouest Foire, RN1, Cambérène, mise en œuvre opérationnelle des lacs, curage des réseaux, assainissement eaux pluviales de Touba et Bambey, réhabilitation et renforcement d’infrastructures d’assainissement à Dakar, projets de la banlieue etc.).

C’est dans le cadre de la confortation de cette option que la Banque Mondiale a décidé d’accompagner l’Etat par la mise en œuvre du projet de développement urbain dénommé « Projet de Gestion des eaux Pluviales et d’adaptation au changement climatique PROGEP ».

Ce projet d’un coût de soixante douze millions neuf cent mille dollars US vise surtout la réalisation d’investissements durables dans les quartiers particulièrement vulnérables que sont Dalifort, Pikine et Guédiawaye. Après avoir consenti à rapprocher le démarrage de la phase une du projet qui en comprend un total de cinq, la Banque Mondiale a ainsi délibérément opté pour l’accompagnement des actions envisagées par l’État pour l’hivernage 2013.

Le gouvernement est conscient de l’importance de cet accompagnement et ne ménagera aucun effort pour sa consolidation en vue de l’atteinte des objectifs poursuivis dans le cadre du Plan décennal de lutte contre les inondations.

Je souhaite que nos travaux de cette matinée puissent servir à éclairer d’avantage les populations sur les efforts consentis par l’État et ses partenaires au développement, mais aussi sur nos engagements respectifs à apporter des solutions durables à l’une de leurs préoccupations les plus fortes de ces dernières années. C’est également l’une des forces, l’une des originalités du PROGEP, que d’associer les communautés à la gestion, mais surtout à la prévention des inondations.

Plusieurs parmi vous sont présents parmi nous à ce titre.

Je vous remercie toutes et tous d’avoir pris part à nos travaux.

Voir aussi

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ...

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie