AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Discours > Réunion ministérielle sur l’Harmonisation des législations sur la drogue en Afrique de l’Ouest

Réunion ministérielle sur l’Harmonisation des législations sur la drogue en Afrique de l’Ouest

Allocution de Monsieur Abdoul MBAYE, Premier Ministre de la République du Sénégal Mercredi 12 septembre 2012

  • Monsieur le Ministre de l’Intérieur ;
  • Mesdames, Messieurs les Ministres et chers invités ;

En me chargeant de venir présider, en son nom, cette réunion ministérielle sur l’harmonisation des législations sur la drogue en Afrique de l’Ouest, Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République tient à marquer l’importance particulière qu’il accorde à la lutte contre toutes les formes de drogues et les substances psychotropes, dans notre sous région.

Je me réjouis que l’engagement du Sénégal dans ce combat soit reconnu, soutenu et encouragé par tous nos partenaires, ce qui nous vaut aujourd’hui, l’honneur et le privilège d’accueillir cette importante manifestation, après la tenue à Dakar, il y a plus de deux ans, de la Conférence internationale consacrée à l’harmonisation des moyens d’action de lutte contre la drogue et les autres stupéfiants en Afrique de l’Ouest.

Je tiens à réaffirmer ici avec force, la volonté inébranlable du Gouvernement du Sénégal de ne ménager aucun effort dans la poursuite du processus de lutte contre la drogue, ce fléau qui déstabilise nos économies, et qui détruit inexorablement des composantes essentielles de nos populations, notamment les plus jeunes.

Ce combat, nous le savons long et ardu. Nous comptons le mener avec détermination et en toute responsabilité, solidairement avec les pays frères, ainsi que les partenaires bilatéraux et multilatéraux.

Mesdames et Messieurs,

La présente rencontre, comme je l’ai évoqué tout à l’heure, est une suite logique de l’atelier sous régional, dont l’organisation a permis aux experts de dresser un diagnostic sans complaisance des proportions démesurées et des formes multidimensionnelles de la drogue.

Sur cette base, la conférence des Ministres a adopté un document cadre rationalisé, détaillant les moyens stratégiques et opérationnels à mettre à la disposition des services de sécurité spécialisés.

Au cours de cette même rencontre internationale, il a été retenu, pour tous les pays participants, de s’assurer de l’exigence de disposer d’un cadre juridique adéquat et des structures de coordination et d’exécution de politiques pertinentes et hardies contre les stupéfiants.

Mesdames, Messieurs les Ministres, Chers experts,

A n’en pas douter, la longue marche qui doit nous permettre d’atteindre l’objectif de stopper l’avancée de la drogue, passe inéluctablement par l’adaptation de nos outils et instruments de lutte.

Certes, d’importantes avancées ont été notées en la matière et c’est pourquoi, j’adresse un satisfecit mérité aux services spécialisés qui ont pu bénéficier, ces dernières années, de la coopération technique de certains partenaires bilatéraux et multilatéraux, dont je salue l’heureuse et féconde implication.

Mais au-delà de cette réalité de terrain, il nous faudra aller plus loin pour atteindre plus d’efficacité, et engranger des résultats encore plus probants. Il est devenu indispensable que les institutions compétentes de nos pays respectifs, adoptent un arsenal juridique en la matière. Cette avancée supplémentaire dans l’amélioration de l’environnement juridique, viendra renforcer l’efficacité du cadre opérationnel déjà mis en place.

Et il m’est revenu que deux jours durant, d’intenses débats ont eu lieu sur cette question, caractérisés par la profondeur de l’analyse et la richesse des propositions.

Nous avons bon espoir qu’au sortir de cette rencontre, chaque pays participant aura trouvé suffisamment de raison et de matière, pour l’élaboration d’une législation conforme à ses réalités administratives et juridiques, en s’adossant à un solide socle de repères partagés.

Ainsi, à l’issue de cette conférence, les décideurs et autres acteurs de la lutte contre la drogue auront en partage une démarche commune, pour agir ensemble sur la base d’une loi harmonisée.

Après l’effort de mise en cohérence des moyens d’actions et des stratégies opérationnelles, l’harmonisation des dispositifs juridiques et réglementaires, ne pourra que consolider l’efficacité des interventions entreprises, pour la préservation des idéaux de paix et de sécurité auxquels nous sommes si attachés, afin de promouvoir le développement de nos pays.

Mesdames et Messieurs,

Au terme de cette adresse, je voudrais remercier les partenaires à la tenue de cette manifestation d’une importance essentielle, en réservant une mention spéciale au Centre d’Etudes Stratégiques des Etats-Unis d’Amérique, qui, depuis des années, accompagne le Gouvernement du Sénégal dans plusieurs activités de réflexion.

En souhaitant plein succès à vos travaux, je déclare ouverte la réunion des Ministres consacrée à l’harmonisation des législations en matière de lutte contre la drogue en Afrique de l’Ouest.

Je vous remercie de votre attention.

Voir aussi

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ...

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie