AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Discours > Réunion Technique Interministérielle sur le suivi des directives issues du Conseil présidentiel sur l’Enseignement supérieur et la Recherche - Allocution d’ouverture de Madame le Premier Ministre, Aminata Touré

Réunion Technique Interministérielle sur le suivi des directives issues du Conseil présidentiel sur l’Enseignement supérieur et la Recherche - Allocution d’ouverture de Madame le Premier Ministre, Aminata Touré

Dakar, le 23 janvier 2014

Mesdames et Messieurs les Ministres,
Mesdames et Messieurs les Directeurs nationaux,
Mesdames et Messieurs,

Les questions de l’Enseignement supérieur constituent, comme vous le savez, une préoccupation majeure pour le Président de la République, au point qu’un Conseil présidentiel leurs a été consacré, le 14 août 2013.

Pour cette raison, le Président de la République tient à suivre personnellement la mise en œuvre des décisions issues de ce conseil. A cet effet, il m’a demandé, de tenir trimestriellement une séance d’évaluation de leur exécution.

Il est important de rappeler que celles-ci émanent de la large Concertation nationale sur l’Avenir de l’Enseignement supérieur (CNAES), avec la participation de tous les acteurs de notre système éducatif.

La CNAES a permis, ainsi, d’analyser en profondeur notre système d’enseignement supérieur, et a fait ressortir ses manquements, ses lacunes, ses insuffisances et ses contraintes. En même temps, elle a formulé des propositions pour leur trouver les meilleures solutions. Celles-ci ont fait l’objet d’une systématisation articulée autour de 11 décisions, dont il s’agit de faire l’évaluation.

Tel est donc, Mesdames et Messieurs, l’objet de notre réunion d’aujourd’hui.

Cette rencontre devra nous permettre d’avoir une bonne visibilité sur les avancées, mais également les difficultés rencontrées, afin de corriger les insuffisances, pour aller de l’avant.

Cet exercice est d’autant plus important qu’il faut faire face à des enjeux essentiels dans le secteur, comme nous le constatons tous, pour un temps de mise en œuvre relativement limité.

En effet, le nombre croissant des bacheliers à orienter chaque année, la question de la sécurité dans l’espace universitaire, l’application de la hausse des droits d’inscription, l’optimisation de notre enseignement par le choix des filières porteuses d’emploi, …, nous donnent effectivement, un aperçu des défis auxquels il faut apporter des réponses urgentes. Monsieur le Ministre de l’Enseignement supérieur reviendra tout à l’heure, sur ces questions dans sa communication.

Vous comprenez, alors, Mesdames et Messieurs, pourquoi le Président de la République accorde une importance capitale au suivi trimestriel de ces directives.

Je voudrais à présent laisser la parole au Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, qui va nous présenter l’état d’exécution des décisions, les difficultés rencontrées, et les solutions préconisées. Evidement, après sa présentation, des discussions seront ouvertes sur les questions abordées.

Monsieur le Ministre, vous avez la parole.

Voir aussi

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ...

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie