AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Communiqués officiels > Recensement général de la population et de l’habitat, de l’agriculture et de l’élevage

Recensement général de la population et de l’habitat, de l’agriculture et de l’élevage

DÉMARRAGE DU RGPHAE

Le quatrième Recensement Général de la Population et de l’Habitat, de l’Agriculture et de l’Elevage (RGPHAE) du Sénégal démarre aujourd’hui, mardi 19 novembre et se poursuit jusqu’au 9 décembre 2013. Plus de 1700 jeunes ont été mobilisés pour effectuer le quatrième recensement général de la population, le deuxième pour l’agriculture et le premier pour l’élevage, à partir d’aujourd’hui 19 novembre jusqu’au 09 décembre prochain.

L’innovation de taille pour ce quatrième recensement général de la population, après ceux effectués en 1976, 1988 et 2002, est l’utilisation de Personal Digital Assistant (Pda), par les agents recenseurs. En effet, les agents seront minus de Pda, ordinateurs de poche, qui leur permettront de se déployer dans toutes les contrées du pays et de se passer des questionnaires sur papier. Ainsi, à partir des Pda, toutes les données transcrites seront transférées directement vers la base de données.

Cette nouvelle technologie est un appui du « Brésil qui, à travers l’Institut brésilien de géographie et de statistique (Ibge), a mis à la disposition du Sénégal 22 000 Pda, nécessaires à la réalisation de l’opération » avait informé Mme le Premier ministre, Aminata Touré, lors lancement de la grande alliance pour la grande cause nationale, en prélude au démarrage du recensement.

L’autre particularité de l’édition 2013 réside dans le fait qu’elle est combinée avec le deuxième Recensement national sur l’agriculture (RNA) et le premier recensement national sur l’élevage (RNE). D’où, l’allocation d’une enveloppe de 13,5 Milliards par l’Etat pour cette opération 2013.

Mme Aminata Touré avait déclaré, lors du lancement de la campagne de communication sur le Recensement général, le 09 octobre passé, que « les enjeux de cette opération justifient amplement l’importance des moyens financiers déployés par l’Etat du Sénégal avec un budget de 13,5 milliards de francs CFA pour les volets population et habitat, mais également la mobilisation de tout le commandement territorial et des services déconcentrés ». Le chef du gouvernement avait aussi expliqué que « cette nouvelle approche répond à un souci de rationalisation de ressources financières et matérielles de l’Etat, mais également à un souci d’efficacité et d’efficience dans la réalisation des missions publiques ».

www.recensement.sn
www.ansd.sn

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie