AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Discours > Programme National de Bourses de Sécurité Familiales (PNBSF)

Programme National de Bourses de Sécurité Familiales (PNBSF)

Discours du Premier Ministre pour le lancement de la 3ième Génération du PNBSF et de l’enrôlement des bénéficiaires de la Carte d’Egalité des Chances

Mesdames, Messieurs les Ministres,

Madame le Délégué Général à la Protection Sociale et à la Solidarité Nationale,

Mesdames Messieurs les Partenaires Techniques et Financiers,

Monsieur le Gouverneur de la Région de Dakar,

Messieurs les Préfets,

Messieurs les Maires et Conseillers Départementaux et Municipaux,

Monsieur le Maire de Pikine,

Messieurs les Autorités Coutumières et Religieuses,

Chères populations de Pikine,

Chers bénéficiaires de bourses de sécurité familiale,

En venant présider ce jour, la cérémonie officielle de lancement de la 3ème phase du Programme National de Bourses de Sécurité Familiale, je voudrais d’abord vous faire part de l’importance que le Président de la République Son excellence Monsieur Macky Sall accorde à ce programme et vous transmettre en même temps son message de satisfaction et d’encouragement.

Je voudrais aussi, exprimer l’engagement du gouvernement à placer la protection sociale au cœur du Plan Sénégal Emergent (PSE), en vue d’un développement soutenu du capital humain dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et les inégalités sociales.

Comme vous le savez, avant son élection, Monsieur le Président de la République a, trois années durant sillonné toutes les contrées de notre pays et a pu constater par lui-même les dures conditions de nos concitoyens confrontés à une extrême prégnance des inégalités sociales.

C’est pourquoi, dès sa prise de fonction en 2012, l’une de ses premières préoccupations a été de donner un coup de fouet à l’esprit de solidarité par la mise en œuvre d’une politique de protection sociale novatrice et inclusive destinée aux couches les plus démunies et dont l’un des éléments majeurs est le Programme national de bourses de sécurité familiale dont nous procédons aujourd’hui au lancement de la troisième génération.

Administré et géré par la Délégation générale, à la Protection Sociale et à la Solidarité Nationale, le Programme National de Bourses de Sécurité Familiale est une réponse pertinente de lutte contre la pauvreté et les inégalités sociales suscitant un véritable engouement de la part des populations qui en ont pris la pleine mesure, comme le prouve aujourd’hui cette mobilisation exceptionnelle.

Il constitue à lui seul un véritable projet politique et un modèle qui a inspiré plusieurs pays africains.

Mesdames et Messieurs,

Avec cette troisième génération, le nombre des bénéficiaires des bourses sociales est désormais porté à deux cent mille (200.000) ménages qui reçoivent chacun un montant global annuel de 100 000 FCFA, soit vingt milliards de FCFA ; l’objectif pour 2017 étant de 300 000 ménages.

En outre, dans le souci de renforcer la résilience de ces couches vulnérables, Monsieur le Président de la République a décidé de leur faire également bénéficier de la couverture maladie universelle (CMU) qui leur permet un accès gratuit aux soins de santé.

Pour réaffirmer sa volonté de lutte contre les inégalités sociales, le Chef de l’Etat a également décidé d’intégrer parmi les allocataires de 2015, toutes les personnes vivant avec un handicap et détentrices de la Carte d’Egalité des Chances.

Cette Carte d’Egalité des Chances, comme l’a souligné tout à l’heure Madame le Ministre de la Santé et de l’Action sociale, Docteur Awa Marie Coll SECK, est en lui-même un mécanisme de protection sociale qui permet aux personnes détentrices de bénéficier des droits et avantages en matière d’accès aux soins de santé, à la réadaptation, à l’appareillage, aux services financiers, à l’éducation, à la formation, à l’emploi, au transport, ainsi qu’à tout autre avantage susceptible de contribuer à la promotion et à la protection des personnes handicapées.

Permettez-moi de profiter de cet instant pour féliciter et encourager les Organisations de Personnes handicapées qui se sont investies pour la promotion de leurs droits, en particulier par la promulgation de la loi d’orientation sociale n° 2010-15 du O6 Juillet 2010 relative à la promotion et à la protection des personnes handicapées.

Cette loi constitue un cadre de référence de notre dispositif institutionnel pour la prise en charge et l’intégration des Personnes Handicapées qui prend en compte les perspectives en matière de stratégies de Réadaptation, de mobilisation des ressources et d’encadrement.

Mesdames, Messieurs,

Avec les avancées notables enregistrées : cinquante mille ménages bénéficiaires en 2013, autant en 2014 et les cent mille autres pour cette année, répartis dans toutes les régions du Sénégal, le Programme national de Bourses de Sécurité Familiale mérite d’être mieux connu.

Ainsi, les familles bénéficiaires ont accès, au-delà des soutiens financiers, à des séances de sensibilisation pour le changement de comportement et le respect des conditionnalités que sont, l’inscription et le maintien des enfants à l’école, l’inscription à l’état civil et le respect du calendrier vaccinal des enfants. Des programmes d’encadrement pour des activités génératrices de revenus leur sont également destinés ; l’objectif étant de leur offrir un paquet de services, seul gage pour assurer leur résilience face à l’extrême pauvreté.

Mesdames et Messieurs,

Chères populations de Pikine et de la banlieue,

Sous l’impulsion du Président de la République, son gouvernement travaille à bâtir ainsi un socle de protection sociale moderne et adapté à nos réalités car engageant des évolutions majeures dans la démocratisation de l’accès aux besoins sociaux de base qu’impose le monde actuel, malgré le contexte difficile de rareté des ressources.

Nous sommes convaincus qu’avec la mise en cohérence et la synergie des politiques sociales et programmes de protection sociale, nous rejoindront Monsieur le Président de la République dans sa vision d’une société plus juste et plus inclusive ; une société qui donne à chacun de ses enfants, quelle que soit son origine sociale, la chance de se réaliser.

Une société d’émergence économique et sociale basée sur les fondamentaux que sont :

  • la création d’opportunités économiques et de richesses pour promouvoir l’emploi ;
  • l’accès des services sociaux de base pour les populations les plus défavorisées afin de réduire les inégalités et d’éradiquer la pauvreté ;
  • le renforcement les principes fondamentaux de la gouvernance et la promotion du développement participatif.
  • la mise en œuvre de politiques de protection sociale novatrices et pertinentes, mais aussi de stratégies de développement durable afin que les ressources disponibles aujourd’hui soient gérées, de manière rationnelle, responsable et équitable afin de bénéficier aux générations présentes et futures.

Cette ambition est fortement déclinée dans l’Axe 2 du PSE « Capital humain, Protection sociale et Développement durable  ».

Mesdames, Messieurs,

En vue de mieux coordonner les actions en matière de protection sociale, le gouvernement du Sénégal a confié à la Délégation Générale à la Protection Sociale et à la Solidarité Nationale la mise en place d’un registre national unique devant servir de base à toutes les futures interventions en direction des couches défavorisées.

Avec cet instrument, les Ministères et les Projets/Programmes et même les ONG pourront faire l’économie des longues opérations de ciblage parfois incompatibles avec l’urgence des interventions.

Mesdames, Messieurs,

Chers invités,

Au Sénégal, la solidarité est partie intégrante de notre identité sociale collective ; cet acquis doit être préservé à tout prix. C’est de cette manière uniquement que nous pourrons nous approprier les nouvelles mutations de la Protection sociale qui apparaît de plus en plus comme un investissement dans le capital humain, car il est grand temps que l’Homme retrouve sa place et son rôle de premier facteur de développement.

Il ne fait aucun doute qu’avec la solidarité de tous, nos braves concitoyens confrontés aux vicissitudes de la vie pourraient jouer le rôle de véritables acteurs. Je reste convaincu que cette contribution solidaire à travers les Bourses de Sécurité Familiale (BSF) donnera le courage nécessaire aux bénéficiaires des ces différents programmes.

Tel est, Mesdames et Messieurs, Chères populations du Sénégal, le message que le Chef de l’Etat, par ma voix, voulait vous transmettre aujourd’hui.

Merci aux populations de Pikine pour cette mobilisation impressionnante.

Je déclare officiellement lancée la troisième phase du Programme national de Bourses de Sécurité Familiale.

Je vous remercie de votre aimable attention.

Voir aussi

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ...

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie