AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Discours > PROGRAMME MCA-SENEGAL - Lancement des travaux d’aménagement de la cuvette de Ngallenka

PROGRAMME MCA-SENEGAL - Lancement des travaux d’aménagement de la cuvette de Ngallenka

DISCOURS DE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE - Le 18 novembre 2012

Madame et Messieurs les Ministres,
Excellence, Monsieur l’Ambassadeur des Etats Unis d’Amérique
Madame la Représentante résidente du Millenium Challenge Corporation,
Monsieur le Président du Conseil de surveillance de MCA-Sénégal,
Monsieur le Gouverneur de la région de Saint Louis,
Monsieur le Président du Conseil régional de Saint Louis,
Mesdames, Messieurs les Députés,
Mesdames, Messieurs les Maires et élus locaux,
Monsieur le Directeur Général de MCA-Sénégal,
Mesdames, Messieurs,
Chères populations du Département de Podor,

Nous sommes heureux de poser aujourd’hui, un jalon majeur dans l’exécution du Programme du Millennium Challenge Account (MCA-Sénégal) dont l’objectif central est de lutter contre la pauvreté en organisant la croissance économique.

Le choix de la zone de la vallée du fleuve Sénégal pour recevoir une bonne partie de ce financement n’est pas fortuit.

C’est en effet une analyse participative et approfondie des contraintes au développement économique du Sénégal, impliquant tous les acteurs de la vie économique, et menée en collaboration avec des experts Américains du Millennium Challenge Corporation qui avait révélé un déficit important d’infrastructures de gestion de l’eau pour un usage économique dans des zones à fort potentiel agricole.

La construction du barrage anti-sel de Diama, réalisé dans le Delta en 1986, puis du barrage régulateur de Manantali, construit dans le Haut bassin au Mali en 1989 devait permettre, à terme, l’irrigation d’environ 240 000 Ha sur la partie sénégalaise de la Vallée du Fleuve Sénégal.

Plus spécifiquement, le département de Podor constitue une zone privilégiée où le potentiel irrigable de la Vallée du Fleuve Sénégal est le plus élevé, du fait de la présence de multiples défluents du système Doué-Gayo qui sont des axes hydrauliques sécurisés, pouvant garantir le développement des cultures irriguées dans le Département, sans influence de la salure.

Pourtant, le département de Podor n’a pas, jusqu’à présent, pleinement bénéficié des avantages liés à la création des barrages de Diama et Manantali. Depuis la grande sécheresse des années 1970, la zone inondable s’est beaucoup réduite, affectant de façon très sensible les milieux naturels étroitement dépendants du fleuve, et diminuant ainsi le potentiel de terres disponibles pour la culture de décrue.

Cette situation est durement ressentie par les populations locales, dans la mesure où elle affecte tout l’environnement et se traduit par une incapacité à assurer l’autosuffisance alimentaire. Et au-delà de l’autosuffisance alimentaire locale, à contribuer à celle de notre pays dans son ensemble.

Mesdames et Messieurs,

Si ce projet du Millenium Challenge s’implante dans votre département, il vaut pour l’ensemble de votre pays. Il s’intègre dans une démarche globale, dans une vision du futur économique du Sénégal partagée par nos partenaires, et en particulier par les Etats UNIS d’Amérique.

Le Gouvernement du Sénégal fait en effet de l’agriculture l’un de ses axes prioritaires de développement, et son Excellence le Président Macky Sall l’a affirmé avec force notamment lors de son allocution à la 67ème session de l’Assemblé Générale des Nations unies. Je le cite « Pour nous, pays en retard sur le processus de développement, le souci de protection de l’environnement doit aussi aller de pair avec l’investissement massif dans les secteurs prioritaires qui fondent la prospérité des Nations, à savoir l’agriculture, l’énergie et les infrastructures ».

C’est pourquoi, le Gouvernement du Sénégal s’est engagé, appuyé par le Gouvernement des Etats-Unis d’Amérique à travers le Millennium Challenge Corporation, à réaliser des aménagements hydrauliques structurants dans la Vallée du Fleuve Sénégal afin de satisfaire les besoins en eau, valoriser les investissements, promouvoir un développement intégré, soutenir la croissance économique, réduire la pauvreté et ainsi contribuer à l’atteinte de la souveraineté alimentaire.

L’approche du MCA, visant à bâtir des Pôles économiques à partir de nos potentialités locales, en particulier, dans le domaine de l’agriculture, avec des infrastructures structurantes, reflète totalement la vision du Président Macky SALL dans son programme Yonu Yokuté. Mon gouvernement fait donc de l’exécution correcte des projets du MCA, une grande priorité, car nous avons la responsabilité de l’exécution des projets pour lesquels le Président Macky s’est engagé vis-à-vis du peuple sénégalais. Mais nous avons aussi celle de mériter le choix porté sur notre pays par les autorités des Etats Unis d’Amérique.

C’est pourquoi, je dois également vous réaffirmer que nous partageons parfaitement les principes de bonne gouvernance qui accompagnent cet ambitieux programme de développement.

Le projet d’aménagement de la cuvette de Ngallenka, dont j’ai l’honneur de présider aujourd’hui le lancement des travaux, est l’une des composantes de l’important Projet d’irrigation et de gestion des ressources en eau dans la Vallée du Fleuve Sénégal, que le MCA-Sénégal met en œuvre pour un montant global de 95 milliards de F CFA. Cette cuvette est concernée par un aménagement de 550 Ha, pour l’extension des périmètres irrigués déjà aménagés.

Le type d’aménagement envisagé repose sur des exploitations familiales afin de répondre prioritairement aux besoins des populations locales.

Je profite de cette occasion pour saluer l’approche innovante du MCA Sénégal en ce qui concerne l’intégration du Genre, la Gestion foncière, et la prise en charge des personnes affectées par le Projet. Le consensus avec tous les acteurs pour l’affectation des terres a permis notamment la mise à disposition d’au moins 10% de la superficie aménagée aux Groupements Féminins de Productrices.

Les femmes peuvent, par ailleurs, demander, au même titre que les hommes, à bénéficier des affectations sur la superficie restante. Voilà un bel exemple de l’intégration du genre dans les projets de développement agricole, si l’on sait que dans certaines Communautés Rurales moins de 5 % des femmes ont accès au foncier alors qu’elles représentent environ 60 % de la main d’œuvre agricole.

Est-il besoin de rappeler, qu’à travers ce souci de restaurer une justice économique en faveur des femmes rurales, le projet rejoint une autre dimension majeure de la vision du Sénégal portée par le Président Macky SALL ? Nous répondons « oui », et le faisons parce qu’au-delà du principe d’équité, et de recherche d’équilibre entre les genres, nous nous devons d’essayer, à l’orée de cette seconde moitié de notre siècle d’indépendance, d’associer de nouveaux acteurs à notre œuvre de développement économique. C’est sans doute là que se trouve le secret de son accélération significative.

L’expérience de sécurisation foncière que vous êtes entrain de mettre en œuvre dans des Communautés rurales de la région donne déjà des résultats encourageants qui pourraient être capitalisés dans la réflexion engagée par le gouvernement dans ce domaine. Le Président Macky SALL a donné à cet égard des instructions précises, et a déjà créé une Commission en charge de cette importante question. C’est un autre frein au développement économique qu’il tient ainsi à lever.

Mesdames et Messieurs,

Permettez-moi de magnifier la solidité de la coopération entre la République du Sénégal et les Etats-unis d’Amérique représentés ici par son excellence Monsieur Lewis Lukens, son Ambassadeur, ses collaborateurs, accompagnés par Mme Tanya Southerland, Représentante du MCC au Sénégal et son équipe. C’est le lieu de rendre hommage au Millennium Challenge Corporation, organisme à travers lequel un important financement d’un montant de 270 milliards de F CFA a été octroyé à notre pays. A travers ce programme, le Peuple américain manifeste sa solidarité et sa foi au Peuple sénégalais.

Je voudrais aussi rassurer notre partenaire, le Millenium Challenge Corporation, que le Gouvernement mettra tout en œuvre pour que ces infrastructures soient achevées dans les délais requis. Nous en assurerons par la suite, la pérennité à travers une gestion efficiente et durable des fonds de maintenance des ouvrages agricoles.

Encore une fois, il me plait, ici, de remercier le Gouvernement des Etats-Unis d’Amérique et le MCC, au nom de Monsieur le Président de la République, du Gouvernement et de l’ensemble de la population du Sénégal, pour tout le soutien apporté à notre pays , dans la mise en œuvre de notre politique de développement économique et social.

Dans sa quête pour l’autosuffisance en riz, le Gouvernement du Sénégal déploiera tous les efforts requis pour l’aménagement des 10 000 ha déjà étudiés sur fonds MCC.

Mesdames et Messieurs,

Je demande à toutes les populations du Département de Podor et de toute la région d’accompagner la réalisation des projets du MCA et de s’approprier les infrastructures qui devront contribuer à relever significativement le niveau de vie des habitants des localités environnantes, en priorité.

Je souhaite plein succès à tous les acteurs impliqués dans ces travaux d’aménagement de la cuvette de Ngallenka qui démarrent officiellement aujourd’hui.

Je ne saurais achever mon propos sans remercier chaleureusement les organisateurs de cette belle cérémonie, à la dimension de l’importance du projet pour lequel nous sommes venus à vous. Mes remerciements vont également à tous ceux qui sont venus y assister, démontrant ainsi leur forte adhésion non seulement au projet, mais aussi à la politique définie par le Président Macky SALL, et mise en œuvre par le Gouvernement. Diaarama

Vive la Coopération entre le Sénégal et les Etats-Unis d’Amérique.

Je vous remercie de votre aimable attention.

Voir aussi

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ...

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie