AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Discours > Lancement national des semaines départementales de la Jeunesse nationale (Édition 2013)

Lancement national des semaines départementales de la Jeunesse nationale (Édition 2013)

Allocution d’ouverture de Monsieur Abdoul Mbaye, Premier Ministre. PIKINE, le 2 avril 2013

Monsieur le Premier Ministre Abdoul Mbaye a présidé ce mardi 2 avril à Pikine la cérémonie de lancement officiel, à l’échelle du pays, des semaines départementales de la jeunesse, édition 2013. Une cérémonie parrainé par l’ancien maire Mr Mouhamadou Kabirou Mbodj et en présence des élus et le commandement territoriale.

Dans son discours le Premier Ministre a souligné que notre pays renoue ainsi avec une très longue tradition, après treize ans d’interruption, ce qui montre la volonté des acteurs de revenir aux fondamentaux d’animation et d’éducation.Il a exhorter les jeunes à avoir un esprit conquérant et à se demander ce qu’ils peuvent apporter au voisin, au quartier, à la ville, à la patrie.

Monsieur le Ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Promotion des valeurs civiques,
Mesdames et Messieurs, honorables députés,
Monsieur le Gouverneur de la région de Dakar,
Monsieur le Préfet du département de Pikine
Monsieur le Maire de la Ville de Pikine,
Madame et Messieurs les Maires d’arrondissements,
Monsieur le parrain Kabirou MBODJ
Monsieur le Président du Conseil National de la Jeunesse,
Messieurs les délégués de quartiers,
Chers jeunes,

C’est avec un immense plaisir que je préside, au nom de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Macky SALL, la cérémonie de ce jour qui marque le lancement officiel, à l’échelle du pays, des semaines départementales de la jeunesse, édition 2013.

Au-delà d’une simple cérémonie protocolaire, il s’agit de procéder aujourd’hui à la relance officielle des Semaines de la Jeunesse, moments forts d’échange et de partage qui ont rythmé, durant plusieurs décennies, la vie de plusieurs générations de jeunes Sénégalaises et Sénégalais.

Initiées par le Président Léopold Sédar Senghor, au milieu des années 60, les semaines, et plus tard les quinzaines de la jeunesse, auront été jusqu’en 2000, des espaces de convivialité, de brassage, de découverte, mais aussi, d’éclosion de nombreux talents sportifs et culturels qui ont assurément contribué à rehausser le prestige et la renommée de notre pays, et à promouvoir l’élan patriotique de notre jeunesse.

Il y eut ensuite treize longues années d’interruption qui ont en partie servi à construire une nostalgie et la volonté des acteurs de revenir aux fondamentaux d’animation et d’éducation.

A l’écoute constante de son peuple et de sa jeunesse, Monsieur le Président de la République, Son Excellence Macky SALL, a décidé de restaurer, avec vous, chers jeunes, ce cadre d’expression par excellence de chacun de vos talents, en même temps que notre pays fête l’anniversaire de son accession à l’indépendance.

Notre pays renoue ainsi avec une très longue tradition qui, au-delà de la dimension festive sera aussi, pour vous, l’occasion de vous rencontrer et d’échanger sur vos préoccupations majeures, les défis à relever mais surtout sur les perspectives d’avenir qui se dessinent.

Le chef de l’Etat a donc voulu vous offrir à tous, jeunes Sénégalais, filles et garçons, un espace d’apprentissage de la vie en commun, d’affirmation de votre appartenance à une même nation, de renforcement de votre sens civique et citoyen, et de promotion de votre créativité.

Cette semaine de la jeunesse sera donc avant tout lieux et instants de partage des valeurs qui fondent la République et qui portent l’émergence économique.

La décision, pour cette année de relance, d’organiser les activités de la semaine à l’échelon départemental est à saluer car elle assure l’engagement et la participation de tous.

Et permettre aux jeunes, issus des quarante-cinq circonscriptions départementales que compte notre pays, de s’investir, dans un élan unitaire, à travers des activités culturelles, sportives et de mobilisation citoyenne, c’est déjà ancrer en eux l’amour de leur patrie et la conscience d’un avenir commun à construire.

Le choix de Pikine pour abriter la présente cérémonie n’est pas fortuit. C’est à la fois pour rendre un hommage mérité à la jeunesse de la banlieue, volontariste et courageuse et à travers elle, inviter toute la jeunesse sénégalaise à accompagner les initiatives et les actions du Chef de l’Etat et du Gouvernement pour la promotion des valeurs civiques.

On peut d’ailleurs s’interroger sur le lieu de banlieue. C’est ici qu’est la vie, le centre de Dakar s’est déplacé, il est ici, la périphérie est ailleurs ! C’est donc ici, au cœur de la capitale, et sur tout le territoire que sera visité le thème choisi cette année à savoir «  la promotion des valeurs civiques ». Ce thème revêt une importance primordiale à la veille de la célébration du 53ème anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté internationale.

La société Sénégalaise, habituellement ouverte aux apports féconds de l’extérieur et aux autres cultures et valeurs de civilisation est, malheureusement, de plus en plus perméable à des idées, des discours, des images et des pratiques vecteurs de contrevaleurs et de contre modèles.

Déplorons ensemble la récurrence de certains comportements et attitudes favorisant une remise en cause de la hiérarchie des valeurs, et une propension de plus en plus élevée à enfreindre les normes et règles établies, à contester l’autorité des parents, de la famille, de l’Etat. A recourir à la violence pour exprimer soit un désaccord politique, une désapprobation, soit un mécontentement à la suite d’une déception sportive, électorale etc….

Aujourd’hui, le consensus est fait sur la nécessité de réconcilier la société sénégalaise avec elle-même et avec ses valeurs cardinales, qui étaient des repères encore forts il y a quelques années à peine. L’exigence est nette de renforcer la stabilité de la famille, son autorité et sa place dans l’éducation de base, d’œuvrer à une meilleure socialisation de l’individu.

Il nous faut, par ailleurs, bâtir une éthique du bien commun en sanctionnant les détournements de deniers publics et les abus de biens sociaux, en développant une culture civique, une nouvelle citoyenneté, en orientant les jeunes vers l’apprentissage de comportements vertueux qu’il faut surtout exiger des dirigeants que nous sommes.

Jeunesse du Sénégal, exigez de nous que nous nous donnions en exemples. Exigez de nous que nous vous donnions des comportements exemplaires.

Jeunes du Sénégal, au delà des paroles et des promesses, exigez de nous des attitudes, et des faits. Les résultats ne seront certes pas au rendez vous en un jour, mais jugez l’intention de vos dirigeants par leurs actes de chaque jour.

Il est aussi nécessaire d’agir pour préserver les acquis de la coexistence pacifique et harmonieuse de nos communautés religieuses, d’agir également pour moraliser et refonder l’espace politique en engageant le combat contre l’impunité et pour plus de justice et de démocratie dans l’administration, pour plus de transparence et de qualité dans la gestion des affaires publiques, parce qu’elles sont les affaires de toutes et de tous, tout simplement.

Les valeurs civiques à promouvoir sont celles de la république, de la démocratie, de la justice, du don de soi, du respect du cadre de vie. Elles sont le socle de notre idéal de vie commune. Elles doivent être un viatique pour tous, jeunes et adultes, personnes du 3e âge, hommes et femmes.

Vous, enfants, adolescents et jeunes, vous serez les citoyens et les dirigeants de demain. Il est également attendu de vous des comportements vertueux et exemplaires aujourd’hui pour demain.

Vous êtes donc les premiers concernés par les ruptures et les changements à opérer en matière de gouvernance politique, économique et sociale.

Jeunes du Sénégal, soyez debouts comme votre hymne national vous y appelle. Restez debouts en toute circonstance.

Ce drapeau que le Président Macky SALL invite à lever et saluer tous les matins, sur toute l’étendue du territoire, faites en votre étendard, et portez le comme si, par lui, vous portiez votre pays.

Les problèmes auxquels les jeunes et les adolescents sont confrontés sont certes divers et nombreux, au Sénégal, mais aussi chez nos voisins et dans un monde en rapide mutation. Ce sont d’abord des manifestations comme celle qui nous réunit cet après midi, qui offre la possibilité d’en discuter selon les axes thématiques choisis, en fonction du contexte local et particulier.

L’espérance en un devenir meilleur devra être la sanction de cette semaine que vous allez partager.

Soyez donc chers jeunes, les artisans du Sénégal nouveau dont nous rêvons tous. Soyez les bâtisseurs du Sénégal nouveau, votre drapeau à la main. N’attendez pas tout de l’Etat. L’Etat fera tout ce qu’il pourra par une gouvernance reposant sur la lutte contre le gaspillage et la corruption, aussi fondée sur la justice, l’éthique et la reddition des comptes. Les priorités de son action seront en adéquation avec celles du peuple comme nous en instruit tous les jours le Président Macky SALL.

Mais vous, chers jeunes, donnez vous un esprit de conquérant. Demandez vous ce que vous pouvez apporter à votre voisin, à votre quartier, à votre ville, à votre patrie.

Pour d’autres, en d’autres lieux et en d’autres temps il y eut la conquête du « far west ». Pour nous le seul eldorado possible est le « far east ».

De tout cela vous échangerez dans une organisation rendue possible grâce aux efforts consentis par le Ministère de la Jeunesse, de l’emploi et de la promotion des valeurs civiques en direction de chacun des 45 départements, grâce aussi à la diligence que le Ministre lui-même a fait apporter à la mise en œuvre des instructions que le Chef de l’Etat avait données pour que la relance de la Semaine soit effective dès cette année.

C’est pourquoi, je voudrais, féliciter tous ceux qui ont travaillé sans relâche à la réalisation de cet événement, et en tout premier lieu le Ministre Benoit SAMBOU.

Je voudrais aussi rendre, ici, un hommage mérité aux membres des comités départementaux pour l’engagement dont ils font preuve pour assurer la réussite de ces importantes manifestations.

Je n’oublie pas les autorités locales qui ont apporté un important concours à la bonne organisation des activités.

Je voudrais enfin inviter les Ministres, Députés, Présidents de Conseils Régionaux, Maires, Président de Conseils Ruraux et les organisations de jeunesse et de la société civile à s’investir pleinement dans la réussite de cette semaine dédiée à la jeunesse, retour aux sources des grands moments de mobilisation, de communion et d’expression de notre jeunesse.

Du bilan qui sera fait en cette année de nouveau départ, il faudra ensuite tirer les leçons qui serviront à améliorer la tenue des semaines du futur.

Dans ce sens, je voudrais rappeler le fort soutien du Chef de l’Etat qui accorde un intérêt tout particulier à la reprise des semaines de la jeunesse.

Je vous remercie de votre aimable attention, et déclare ouverte la semaine de la jeunesse au Sénégal.

Vive le Sénégal.

Vive la jeunesse du Sénégal.

Voir aussi

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ...

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie