AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Autres actualités > Forum économique du Sénégal à Milan

Forum économique du Sénégal à Milan

Présidence de la République - 28/07/2015

Forum économique du Sénégal à Milan, 4 raisons d’investir au Sénégal

En marge de la visite de l’exposition universelle 2015 à Milan, le Chef de l’Etat a rencontré des hommes d’affaires italiens.
C’est ainsi que le Président Macky Sall a, dans la matinée du 25 juillet, présidé le Forum économique du Sénégal en Italie qui a été l’occasion, pour notre pays, de valoriser notre potentiel économique auprès de 300 hommes d’affaires italiens en vue d’un partenariat gagnant-gagnant.
Le Président de la République a, par la suite, dans l’après midi du même jour, participé à une séance complémentaire avec 17 investisseurs italiens.

Le Forum économique du Sénégal a vu la participation de près de 300 hommes d’affaires italiens. Le Sénégal était représenté par une délégation de très haut niveau comprenant les ministres chargés du Commerce et de la Promotion des investissements, les Directeurs Généraux de l’Apix et de l’Asepex ainsi que le Président du Conseil national du Patronat du Sénégal.

Le Président Macky Sall, dans son discours d’ouverture, a lancé un vibrant appel aux investisseurs italiens : « le Sénégal, adossé sur 700 kilomètres au bord de l’Atlantique, et au carrefour de trois continents (...) vous ouvre ses portes. »

Une invite à investir au Sénégal accompagnée des raisons factuelles qui la justifient. Ce faisant, le Président Macky Sall a énuméré les 4 principales raisons qui devraient inciter les entrepreneurs italiens à investir au Sénégal : la Téranga sénégalaise, la stabilité politique, la sécurité juridique et le Plan Sénégal Emergent.

La Téranga Sénégalaise

Le premier atout du Sénégal, pour le Président Macky Sall, c’est la Téranga Sénégalaise. Le Chef de l’Etat la définit comme étant le « sens exquis de l’hospitalité qui traduit une vieille tradition d’ouverture au monde, mais également de coexistence pacifique dans le respect de nos diversité... ».

La stabilité politique

La stabilité politique est, selon le Chef de l’Etat, une situation « héritée d’une longue pratique de démocratie apaisée qui fait du Sénégal un des pays africains n’ayant jamais connu de coup d’état en 55 ans d’indépendance. »

La sécurité juridique

La sécurité juridique est cette garantie d’une justice indépendante et diligente dans les relations d’affaires qui « justifie les bonnes places de notre pays dans les mécanismes internationaux d’évaluation comme le Doing Business et l’indice Mo Ibrahim ».

Ce qui a permis à notre pays de gagner 31 places dans le domaine de la sécurisation des investissements lors du dernier classement Doing Business.

Le Plan Sénégal Emergent

Le Président Macky Sall a présenté la stratégie de développement du Sénégal lancée en 2014 et qui « vise un objectif de croissance durable de 7% en moyenne par an » et « repose sur les secteurs clefs de l’agriculture, de l’énergie, des mines, des infrastructures, des TIC, du tourisme et de l’habitat. » Autant de domaines dans lesquels, il y a « des opportunités d’affaires y compris par le Partenariat Public- Privé ».

Plaidoyer pour un partenariat avec le privé national

Ainsi, les futurs investisseurs italiens pourraient développer des stratégies de partenariat leur permettant de profiter des avantages comparatifs très attractifs offerts par le Plan Sénégal Emergent. Des avantages comparatifs qui ont été passés à la loupe par les Directeurs généraux de l’Apix et de l’Asepex.

Le Président de la République, pour sa part, a incité les investisseurs italiens à exploiter les opportunités de partenariat avec le secteur privé sénégalais en mettant à profit « l’apport de nos compatriotes établis en Italie ». Car sénégalais et italiens ont en commun le sens des affaires et l’ouverture au monde. En effet, pour le Chef de l’Etat, « l’Italie c’est le pays de Marco Polo... Mais les sénégalais aussi savent voyager ». D’ou la nécessité, pour ces deux pays de grands voyageurs, de savoir « voyager ensemble » et « faire des affaires ensemble ».

Car tout est réuni pour un partenariat gagnant-gagnant. Le Sénégal pouvant offrir à l’Italie une ouverture sur un marché plus grand : l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) avec ses 80 millions d’habitants, et la CEDEAO qui comptabilise 320 millions d’habitants et qui dispose d’un Tarif extérieur commun.

L’Italie, elle, a une expérience avérée des petites et moyennes entreprises ».

Incitation à collaborer avec le privé national

L’appel à l’implication du privé national n’a pas été pour déplaire au président du Conseil National du patronat Sénégalais (CNPS) monsieur Baïdy Agne.

D’ailleurs, dans son discours le président du CNPS dira : « notre fierté, aujourd’hui, est de voir le Monde, l’œil ouvert, regarder le Sénégal. Ce Sénégal qui dispose d’atouts, d’opportunités incitatifs et sécurisants pour les flux d’investissements publics et privés, notamment : l’Etat de Droit, la démocratie, la stabilité politique et la paix sociale ».

Clôturant son intervention, le Président de la République a engagé les responsables sénégalais présents à répondre aux questions et surtout à assurer le suivi des contacts et dossiers.

Un projet, c’est bon, un schéma de financement, c’est mieux

Dans l’après midi, le Président Macky Sall a reçu en audience plusieurs investisseurs. Cette audience a permis une interaction directe entre le Chef de l’Etat et les hommes d’affaires. Dans une approche tout en pédagogie, le Président Macky Sall, après avoir écouté les projets et problèmes de chaque investisseur italien, a apporté des réponses à chaque interpellation.

Le Président Macky Sall a surtout insisté sur la nécessité de voir les hommes d’affaires italiens demander à leurs Etats de les accompagner davantage, notamment en mettant à leur disposition les garanties financières leur permettant d’être plus compétitifs. Mieux, le Président Macky Sall a incité les hommes d’affaires à ne pas seulement venir en Afrique avec des projets d’affaires, mais à les accompagner de schémas de financement.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie