AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils interministériels > Conseil interministériel consacré à la préparation de la Tabaski 2012

Conseil interministériel consacré à la préparation de la Tabaski 2012

Fait à Dakar, le 04 septembre 2012

Le Président de la République, Macky SALL, a érigé le Mouton de Tabaski au rang de denrée de première nécessité, et a instruit le Gouvernement d’élaborer, dans les plus brefs délais, un programme national d’autosuffisance en moutons de Tabaski, afin que chaque Sénégalais qui le désire puisse accéder au mouton de son choix correspondant à sa bourse.

Dans la perspective de la préparation de la Tabaski 2012, le Premier Ministre a convoqué et présidé le 04 septembre 2012, le Conseil interministériel pour une large concertation, avec l’ambition de relever le défi : UN MOUTON, UN MENAGE, mais surtout de lever toute incertitude sur la disponibilité et l’accessibilité du mouton de sacrifice.

Tous les ministres concernés, les représentants des organisations professionnelles de l’élevage, les opérateurs intervenant dans la commercialisation et le transport de moutons ainsi que dans le crédit pour la Tabaski, étaient présents.

Le Premier Ministre a rappelé l’importance de la Tabaski qui reste un moment privilégié de solidarité et de communion nationale, un évènement que la quasi-totalité des ménages sénégalais fêtent.

L’objectif est de prendre toutes les mesures nécessaires pour rendre les moutons disponibles et accessibles aux populations, chacun selon le choix correspondant à sa bourse, assurer la sécurité des personnes et des biens, faciliter la circulation des moutons sur l’ensemble du territoire national, mettre en place et aménager des points de vente avec toutes les fonctionnalités requises en matière d’accès, d’hygiène et de santé, d’éclairage public et de sécurité, d’approvisionnement en eau et en aliments de bétail subventionnés.

A l’effet de finaliser la préparation de l’évènement qui a été déjà largement engagée par le Ministre de l’Elevage, le Premier Ministre a donné les directives suivantes aux membres du Gouvernement :

1. Le Secrétaire Général du Gouvernement prendra les dispositions nécessaires pour la prise en charge d’une mission de prospection et d’information à effectuer en République du Mali et en République Islamique de Mauritanie ; cette mission, outre les contacts avec les autorités de ces pays, poursuivra le dialogue avec les grands opérateurs et éleveurs sénégalais qui séjournent déjà dans ces pays.

2. Le Ministre de l’Economie et des Finances diligentera le réaménagement du budget du Ministère de l’Elevage, à l’effet de prendre en charge la Prime Globale alimentaire (PGA) des agents de l’Elevage, des forces de sécurité, des agents de l’Hydraulique, des agents des Postes de Santé et des Préventionnistes engagés dans l’Opération Tabaski.

3. Le Ministre de l’Economie et des Finances et le Ministre de la Décentralisation et des Collectivités locales veilleront à une large diffusion et à l’application de la circulaire du Premier Ministre n°3155/PM/CAB/CT-AGRI du 21 août 2012 instituant une exonération des droits et taxes sur les petits ruminants aux frontières, le long des parcours, dans les zones d’attente et au niveau des points de vente, du 10 septembre 2012 au 15 novembre 2012.

4. Le Ministre des Forces Armées et le Ministre de l’Intérieur :

  • veilleront à assurer la sécurité des personnes et des biens au niveau des points d’entrée aux frontières, le long des axes routiers, au niveau des zones d’attente et des points de vente ; la Gendarmerie a déjà pris des dispositions à cet effet et pour lutter contre les tracasseries, à travers l’information sur l’existence d’un numéro vert ‘(800 00 20 20) et d’autres contacts téléphoniques (33821 24 31 et 77 52 00 07) ; Des assurances ont été par ailleurs données pour faciliter les mouvements des camions transportant des moutons, pour autant qu’ils réalisent les conditions de sécurité minimales en disposant de freins et de lumières pour circuler la nuit.
  • ils coordonneront également leurs interventions, pour faciliter la circulation des véhicules transportant des moutons vers les marchés, notamment par la tolérance de la présence à bord de chaque camion ou wagon, de trois bergers chargés de la surveillance des moutons.

5. Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur prendra les dispositions nécessaires pour la facilitation du convoyage des moutons de la République Islamique de Mauritanie et de la République du Mali, vers le Sénégal.

A cet effet, il veillera particulièrement à faciliter l’approvisionnement correct en moutons des régions de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor, en prenant, en relation avec les autorités de la République sœur de Gambie, les mesures appropriées pour la traversée du territoire gambien par les moutons en provenance du Mali et de la Mauritanie ;

6. Le Ministre de l’Elevage et le Ministre de la Décentralisation et des Collectivités locales prendront, chacun en ce qui le concerne, les dispositions nécessaires, en relation avec le Ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, le Ministre de l’Energie et des Mines, les Maires et les Présidents de Conseil rural, pour : 7.

  • l’aménagement de points de vente normalisés dont le nombre sera porté au-delà de seize (16) initialement prévus, en envisageant de réaliser quelques autres points au niveau du site du Centre national d’Aviculture de Mbao ;
  • le désencombrement des sites et leur nettoyage avant, pendant et après la fête, le dernier nettoyage devant intervenir selon un processus à programmer ;

8. Le Ministre de l’Elevage appuiera l’organisation des professionnels en comités de gestion au niveau des points de vente, et assurera la surveillance sanitaire à l’entrée du bétail au Sénégal, le long des axes routiers et au niveau des zones d’attente et des points de vente ; Il étudiera sans délai, en rapport avec les comités de gestion, la possibilité de mise en place de brigades sécuritaires de proximité moyennant une contribution financière des bénéficiaires des services, à leur fonctionnement ;

Le Ministre mettra également en place un stock d’aliments de bétail subventionnés et prendra, en rapport avec le Ministère de l’Energie, notamment la SENELEC, les mesures appropriées pour l’aménagement et l’éclairage public des points de vente normalisées ;

9. Le Ministre du Commerce incitera les fabricants de provendes à faciliter aux opérateurs l’accès aux aliments usinés, par l’installation de stocks rapprochés au niveau des points de vente normalisés et leur cession à des prix promotionnels.

10. Le Ministre des Infrastructures et des Transports contribuera, en relation avec la Société TRANSRAIL, à la mise à disposition de wagons spéciaux, à des prix promotionnels (réduction de 30 à 50%), pour le transport des moutons sur l’axe Bamako-Dakar, à partir du 24 septembre 2012.

Le Ministre facilitera la concertation entre la Direction des Transports terrestres, la Direction de l’Elevage, les Eleveurs, les Elus locaux, la Douane et les services de sécurité, sur les prix du transport des moutons par camion, et mettra en place un dispositif de veille, pour empêcher la spéculation sur lesdits prix.

11. Le Ministre de la Santé et de l’Action sociale mettra en place un poste de santé rapproché au niveau du parc des petits ruminants de Dakar (SOTIBA), et au niveau de chaque point de vente normalisé, à partir du 14 octobre 2012. Le Ministre déploiera, en sus, une équipe de trente (30) préventionnistes pour couvrir les différents sites à partir de la même date. Il communiquera suffisamment sur la nécessité pour les opérateurs venant des pays étrangers de disposer d’un certificat international de vaccination ;

12. Le Ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement prendra les dispositions pour pourvoir les points de ventes normalisées de camions citernes et de bâches et y assurer des branchements de points d’eau. Pour les quelques points de ventes normalisés supplémentaires à créer, des dispositions devront être prises, en rapport avec le Ministère de l’Elevage, pour l’installation de toilettes mobiles, dans la limite des possibilités.

13. Le Ministre de la Communication, des Télécommunications et des Technologies de l’Information et de la Communication, en relation avec le Ministre de l’Elevage mettra en œuvre une stratégie visant à favoriser la transparence des marchés, notamment par l’organisation de reportages au niveau des foirails, points de vente et zones d’attente, d’une part, l’organisation d’émissions radiotélévisées sur le déroulement de la Tabaski, d’autre part.

14. Les Gouverneurs organiseront, dans la période du 10 au 24 septembre 2012, des Comités régionaux de Développement (CRD) spéciaux.

Lors de ces rencontres, ils devront identifier, en relation avec les différents acteurs, les sites devant servir de points de vente de moutons. Ils devront également coordonner la mise en œuvre des actions nécessaires pour rendre ces points de vente fonctionnels, notamment en y assurant les conditions minimales de sécurité.

Les Gouverneurs mettront également en place un comité technique régional qui sera chargé du suivi des décisions arrêtées ;

15. La Caisse nationale de Crédit Agricole (CNCAS) veillera à faciliter aux opérateurs l’accès au crédit en renouvelant les prêts sous l’hypothèse du remboursement des prêts précédents ;

16. Enfin, le Ministre de l’Elevage prendra les dispositions nécessaires, deux (2) mois après la Tabaski, pour dresser le bilan de la Tabaski 2012, et élaborer un plan d’actions pour la préparation de la prochaine Tabaski 2013, en tenant compte des directives du Chef de l’Etat annoncées plus haut.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie