AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des ministres du 9 novembre 2000

Conseil des ministres du 9 novembre 2000

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jeudi 09 novembre 2000 au Palais de la République sous la présidence du Chef de l'Etat Maître Abdoulaye WADE.

Dans sa communication, le Président de la République a attiré l’attention sur les dangers de la maladie de la vache folle nettement identifiée en Grande Bretagne et en France. Le Président de la République a demandé aux Ministres de la Santé, de l’Agriculture et de l’Élevage, et de l’Économie et des Finances de redoubler de vigilance en procédant au contrôle de la viande et des aliments importés de ces pays et en détruisant de manière systématique toute marchandise suspecte.

Le Chef de l’État a ensuite demandé au Ministre de la .Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi que soit créée une Structure spéciale, à la Caisse de Sécurité Sociale, qui recevra, de manière spécifique, les allocations familiales des émigrés, notamment ceux de France, et qui lesreversera intégralement aux ayants droit. Le Chef de l’État a en outre insisté sur la nécessité de faire cesser les tracasseries dont font l’objet nos compatriotes émigrés, à leur retour au Sénégal, par des contrôles multiples, notamment sur les routes intérieures. En outre, le Président de la République a demandé au Ministre de l’Équipement et des Transports d’étudier la possibilité d’aménager à l’aéroport, des passages domestiques notamment pour les émigrés, en vue de faciliter les contrôles dont ils doivent faire l’objet. Le Président de la République a demandé au Premier Ministre de lui proposer une liste de produits familiaux ainsi que d’équipements personnels qui seront exemptés des droits de douanes au profit des émigrés.

Le Président de la République a également demandé au Ministre de l’intérieur et au Ministre des Affaires Étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur de donner une plus grande impulsion à l’inscription des émigrés sur les listes électorales. Des bureaux consulaires seront ouverts dans certaines grandes villes en France où il’ y a de fortes concentrations de sénégalais afin de permettre à ceux-ci de voter aux prochaines échéances électorales. Le Président de la République a ensuite évoqué la rencontre avec les acteurs de la réhabilitation du cadre de vie des sénégalais, en présence du corps diplomatique et de la presse. Il a exprimé toute sa satisfaction pour le bon déroulement de cette rencontre qui a permis de recueillir des observations sur les grandes orientations qu’il a définies pour le cadre de vie des sénégalaises et des sénégalais. La séance aura été utile si chacun en tire les conclusions dans le but de les mettre en œuvre. En outre, le Conseil des Ministres a prescrit l’actualisation de l’inventaire des monuments historiques et des édifices.

Le Président de la République a demandé au Ministre de la justice de consulter les magistrats pour savoir s’ils souhaitent que l’actuel projet de Palais de Justice soit terminé ou s’ils préfèrent la construction d’un nouveau palais avec leur participation dans la conception et la réalisation. Le projet actuel était supposé coûter à l’État sénégalais 3,5 milliards de francs CFA. Selon les constructeurs 2,1 milliards sont déjà dépensés et vu les malfaçons et les adaptations 5 autres milliards seraient nécessaire pour l’achever.

Le Président de la République, constatant le défaut d’éclairage public de plusieurs localités du pays, défaut découlant de la défaillance des collectivités locales, a donné des instructions au Ministre du Budget pour régler dans les meilleurs délais les factures dues à la SENELEC, par ces collectivités. Le Ministre chargé des collectivités locales veillera au paiement régulier des factures d’électricité.

Le Président de la République a félicité le Ministre de l’Énergie et de l’Hydraulique pour le démarrage prochain de l’installation de poteaux solaires pour l’éclairage de 634 villages.

A cet effet, le Conseil des Ministres a recommandé d’accorder la priorité aux îles du Saloum, aux îles des Bliss et Caronne, aux îles de Carabane, aux îles du département d’Oussouye, à l’île à Morphil au Dande Maayo et aux villages enclavés.

Le Président de la République, a enfin demandé a enfin demandé au Ministre de la Pêche et au Ministre de la Justice d’ouvrir une information pour trafic de licences de pêche dans les gestions antérieures.

Dans sa communication, le Premier Ministre a évoqué devant le Conseil, le programme élaboré par l’Assemblée Nationale, et qui s’étend du lundi 13 au mardi 21 novembre 2000, pour l’examen des budgets de la Présidence de la République, de l’Assemblée Nationale, du Sénat, de la Primature, du Conseil Économique et Social, du Conseil Constitutionnel, du Conseil d’Etat, de la Cour de Cassation de la Cour des Comptes et des ministères composant le Gouvernement du Sénégal.

Il a souhaité, à cet égard, que les institutions et les services concernés, sous la coordination du Ministre de l’Économie et des Finances, se tiennent à la disposition du Parlement pour permettre à la représentation nationale de prendre connaissance de l’ensemble des projets dont le budget 2001 doit assurer la couverture financière.

Puis le Premier Ministre a demandé que les dispositions nécessaires soient prises en vue du respect des prix officiels du transport public.

Plusieurs ministres sont intervenus à la suite du Premier Ministre pour apporter au Conseil des compléments d’informations sur les sujets abordés par ce dernier, à savoir les conclusions des rencontres consacrées à la. gestion rationnelle des ressources de la pêche du Sénégal et des licences d’exploitation de nos ressources, la gestion des eaux usées et l’assainissement de Dakar, le vol de bétail, l’éclairage des villages par le solaire, les arriérés de factures d’éclairage des collectivités locales, les bourses des étudiants.

Enfin le Premier Ministre a, fait au Conseil le point sur le tableau de bord des projets de textes législatifs et réglementaires inscrits au programme du Gouvernement.

Le Conseil a enfin adopté le projet de décret organisant le référendum et le projet de décret convoquant le collège électoral pour le référendum qui doit se tenir le dimanche 07 janvier 2001.

Le Président de la République a informé le Conseil des Ministres qu’il participera au sommet de l’Organisation de la Conférence Islamique qui se tiendra à Doha au Qatar.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie