AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des ministres du 7 juin 2012

Conseil des ministres du 7 juin 2012

Le Conseil des ministres s’est réuni le jeudi 7 juin 2012, à 10h, au siège du Conseil régional de Saint-Louis, sous la présidence de son Excellence, Monsieur Macky SALL, président de la République.

Dans sa communication, le chef de l’État a tout d’abord rappelé que l’initiative prise de délocaliser la réunion du Conseil des ministres marque, de sa part, toute l’importance qu’il attache à une gouvernance de proximité. Il a souligné que, c’est tous ensemble et partout, des régions périphériques à la capitale, que nous devons nous mobiliser pour faire face aux nombreux défis auxquels notre pays est confronté.

Évoquant l’accueil chaleureux et enthousiaste qui lui a été réservé par les populations et les élus, il leur a adressé ses vifs remerciements et a rendu un hommage appuyé à la région de Saint-Louis et à sa capitale avant d’inviter le Gouvernement à apporter des solutions durables aux problèmes que vivent nos compatriotes de cette contrée.

Pour disposer de moyens suffisants susceptibles de faire face aux préoccupations et besoins multiples et légitimes des Sénégalais, le président de la République a insisté sur l’obligation pour l’État d’être économe dans la gestion des ressources. A cette fin, le chef de l’État a instruit le Premier ministre de procéder au recensement des effectifs réels de l’Administration publique et des postes budgétaires du personnel y associés pour, entre autres, optimiser la répartition et l’utilisation des ressources humaines.

Poursuivant sa communication, le chef de l’État a estimé qu’il est arrivé le moment pour notre pays de faire le bilan de la décentralisation et de la régionalisation de 1996 afin d’aller plus loin en approfondissant et en élargissant la gouvernance locale. Il a instruit le Gouvernement de préparer l’acte III de la politique de décentralisation de notre pays en engageant les études et concertations nécessaires autour notamment de nouveaux transferts de compétences, de la réorganisation des relations entre l’État et les collectivités locales et de la communalisation intégrale.

Il a également mis l’accent sur la nécessité d’asseoir une « gouvernance sécuritaire » de proximité en étudiant la mise en place d’un cadre réglementaire pour des contrats locaux de sécurité entre les collectivités locales, les forces de sécurité et les autorités territoriales.

Au titre de ses activités internationales, le chef de l’État a informé le Conseil des résultats de la 16ème Conférence des chefs d’État et de Gouvernement de l’Union monétaire ouest-africaine (UEMOA) à laquelle il a participé le 6 juin 2012, à Lomé, en République togolaise. Cette rencontre a traité d’importantes questions relatives notamment à la vision de l’UEMOA à l’horizon 2020, à l’initiative régionale sur l’énergie renouvelable, à la sécurité alimentaire et au développement durable ainsi qu’au financement des économies des états membres. Son séjour à Lomé lui a aussi donné l’occasion de recevoir nos compatriotes établis au Togo et au Bénin.

A la suite du président de la République, le Premier ministre, dans sa communication, a tout d’abord salué l’heureuse initiative de Monsieur le président de la République de tenir des réunions du Conseil des ministres au niveau des régions et de les faire précéder par de conseils interministériels.

C’est dans ce cadre qu’il a présidé le mercredi 6 juin 2012 un Conseil interministériel, à Saint-Louis, sur le développement de la région du même nom. La réunion a été l’occasion d’échanges fructueux qui ont permis de mettre en exergue les énormes potentialités de cette région et les défis importants qu’il faut y relever. Le Premier ministre a informé le Conseil que des réponses sont en train d’être apportées à ces défis à travers un portefeuille de projets et de programmes d’un montant de 306,7 milliards de FCFA exclusivement destinés à la région sur la période 2012-2014.

Rendant compte de l’exécution des instructions du chef de l’État, le Premier ministre a fait part au Conseil de l’achèvement des travaux de réparation des casses intervenues sur les conduites d’eaux usées à Camberène.

Les ministres interpelés et ceux concernés par les questions soulevées ont, à la suite de l’intervention du Premier ministre, pris la parole pour apporter des compléments d’informations ou rendre compte de leurs activités.

A la suite des débats, le président de la République a tiré les conclusions en demandant la mise en œuvre rapide du Projet de développement touristique de Saint-Louis d’un coût de 15,5 milliards FCFA.

Il en est de même, entre autres, pour l’exploitation du complexe agropole de Mpal dans les meilleurs délais et de plusieurs autres projets de développement de la région concernant la sécurité alimentaire dans le département de Podor, tout comme la réalisation de la seconde phase du programme chaine de froid à Dagana, la construction des routes Richard Toll-Ndioum et Ndioum-Ourossogui, ainsi que les études et la réalisation de la route de désenclavement de l’Ile à Morphil, de Diatar à Saldé.

Pour le secteur de la santé, le président de la République a invité le ministre chargé de la santé à renforcer le contrôle par l’État et les collectives locales de la performance des établissements sanitaires.

Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Conseil a examiné et adopté le projet de décret portant création et fixant le statut et les règles d’organisation et de fonctionnement de l’Institut supérieur d’Enseignement professionnel de Thiès.

Le Conseil a pris les mesures individuelles suivantes :

  • Monsieur El Hadji Malick MBAYE, Expert Consultant en Communication, est nommé Directeur général de l’Agence nationale de la maison de l’outil, en remplacement de Monsieur Mor SECK ;
  • Monsieur Daniel Joseph René ANDRE, Ingénieur des Eaux et Forêts, est nommé Directeur des Eaux, Forêts, Chasses et de la Conservation des Sols, au Ministère de l’Écologie et de la Protection de la Nature, en remplacement de Monsieur Baba SARR ;
  • Monsieur Soulèye NDIAYE, Conservateur des Parcs nationaux, est nommé Directeur des Parcs nationaux, au Ministère de l’Écologie et de la Protection de la Nature, en remplacement de Monsieur Mame Balla GUEYE, admis à faire valoir ses droits à la retraite ;
  • Monsieur Amadou Lamine DIAGNE, Docteur en Sciences de l’Environnement, est nommé Directeur des Financements verts et des Partenaires au Ministère de l’Écologie et de la Protection de la Nature ;
  • Monsieur Mouhamadou Mounirou SY, titulaire d’un Doctorat en Droit public, est nommé Directeur général du Bureau sénégalais du Droit d’Auteur (BSDA), en remplacement de Madame Ndèye Abibatou Youm Diabé SIBY ;
  • Monsieur Birame FAYE, Expert en Management, est nommé Directeur général de l’Agence nationale pour l’emploi des jeunes (ANEJ), en remplacement de Monsieur Abdou Khafor TOURE.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie