AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des ministres du 29 juin 2000

Conseil des ministres du 29 juin 2000

Le Conseil des Ministres s’est réuni au Palais de la République ce jour, 29 juin 2000 sous la présidence du Président de la République, Maître Abdoulaye WADE.

Le Président de la République a d’abord informé le conseil de la création d’un fonds national de promotion de la Jeunesse. Ce fonds sera principalement alimenté par des ressources en provenance de la LONASE.

La mobilisation de ce fonds qui a pour objet de financer les activités et micro-projets des jeunes doit démarrer dans les meilleurs délais.

Dans sa communication, le président de la République a informé le conseil de son voyage d’amitié et de travail en Mauritanie, à l’invitation de son frère le Président Mahawiya Sidy Ahmed Ould TAYA. Ce voyage a permis aux deux chefs d’État de résorber les malentendus entre les deux pays que tout, dans l’histoire et la géographie, lie.

Le Président de la République a largement évoqué un projet qui lui tient particulièrement à cœur et qui a fait l’objet d’échanges avec ses frères marocains et mauritaniens : la route Casablanca-Dakar qui partirait du pont fixe reliant l’Espagne et le Maroc constituant ainsi la première liaison terrestre entre l’Europe et l’Afrique.

Ce projet est à mettre en liaison avec la modernisation du chemin de fer Dakar-Bamako pour constituer un ensemble cohérent de voies d’échanges privilégiés. Une commission technique inter-états va être mise en place incessamment et sa première réunion aura lieu à Dakar. Le Président de la République a également insisté sur les implications subséquentes de ce projet telle que le réaménagement de la route Saint-Louis-Rosso.

Le Président de la République a, par la suite, informé le conseil de sa participation à la réunion du G 15 au Caire. Il s’est félicité des résultats substantiels auxquels cette réunion a permis d’aboutir, en particulier :

  • l’admission de l’IRAN sur proposition du Sénégal ;
  • l’attribution des projets du G 15 à des gestionnaires identifiés, de façon à permettre que soient réunies les conditions de leur mise en œuvre ;
  • la prise en charge de la proposition du Sénégal concernant la création d’un centre d’information du G 15 pour faciliter les échanges d’informations et de données entre pays du sud, condition d’un développement conséquent des échanges économiques Sud-Sud.

Le Président de la République s’est réjoui de ce que, en plus de l’acceptation de cette proposition, le G 15 ait décidé que le Sénégal abritera ce centre. Il a donné les instructions nécessaires au Ministre du Commerce afin que son opérationnalité soit immédiate.

En marge de la réunion du groupe, le Président de la République a eu des entretiens bilatéraux avec certains de ses homologues comme le Président BOUTEFLIKA d’Algérie, le Président MOUBARACK d’Egypte et le Président OBASANGO du Nigéria.

Ces différents entretiens ont permis de raffermir les liens de coopération et de solidarité entre pays frères du continent.

Le Président de la République a ensuite informé le conseil des audiences qu’il a accordées au Directeur de la Caisse française de Développement et au Président de la BOAD.

S’agissant de la BOAD, le Président de la République a exprimé sa satisfaction et sa fierté quant à la manière dont des cadres africains ont su gérer et développer cette banque qui a acquis un statut et un rôle primordiaux dans le développement de la sous-région. Il a engagé les Ministres concernés à réactualiser les dossiers de la BOAD en vue d’améliorer le taux de mobilisation des fonds alloués au Sénégal .

Il a aussi informé le Conseil de l’audience qu’il a accordée à une délégation de Côte d’Ivoire composée de trois anciens ministres conduite par Mr Paul Akoto Yao venue échanger des vues sur la situation en Côte d’Ivoire et les perspectives.

Le Chef de l’État a ensuite demandé au Ministre de l’Intérieur de convoquer une concertation des partis politiques légalement constitués de façon à permettre qu’à l’issue des discussions une instance appropriée soit trouvée qui prenne en compte son souci fondamental d’avoir, au Sénégal, des élections libres, démocratiques, justes et transparentes.

Il a demandé au Ministre de l’Intérieur, d’évaluer le coût des prochaines élections au Sénégal en relation avec les partis politiques.

Le Président de la République s’est déclaré préoccupé par la faible affluence dans les commissions de révision des listes électorales. Il a, à ce sujet, demandé au Ministre de l’Intérieur et au Ministre chargé de la Communication de renforcer la sensibilisation et de faciliter l’obtention de la carte nationale d’Identité, pour accroître, notablement, les effectifs du collège électoral.

Le Président de la République a aussi demandé à Madame le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, d’accélérer le travail d’élaboration de l’avant projet de constitution pour permettre aux ,partis politiques et aux citoyens d’apporter leurs contributions avant que le projet ne soit soumis au peuple sénégalais.

Le Président de la République a ensuite abordé, dans sa communication, le douloureux problème de l’usure dont nombre de nos concitoyens sont victimes. Le Chef de l’État a demandé au Ministre de la Culture et de la Communication, en rapport avec le Ministre de la Justice,d’instaurer une commission chargée d’étudier, et de lui proposer, dans les meilleurs délais, les voies et moyens de résoudre définitivement ce problème et d’une manière générale, celui du surendettement des ménages au Sénégal.

Le Président de la République a par ailleurs déploré, très fortement, tout en marquant sa surprise, les délestages actuellement opérés par la SENELEC. Il a demandé, à cet égard, au Ministre chargé de l’Énergie de prendre toutes les mesures nécessaires pour qu’un terme rapide soit mis à cette pratique.

Le Président de la République a tenu à réaffirmer, avec force, sa volonté de mener tous les combats nécessaires pour répondre aux attentes légitimes des Sénégalais en dépit des adversités avérées ou pas, de quelque secteur qu’elles viennent.

Enfin, le Président de la République a informé le conseil de sa décision d’ouvrir des ambassades en Espagne, au Brésil et en Libye.

Après cette communication, Monsieur le Ministre de l’Agriculture et de l’Élevage, faisant le point de la distribution des semences d’arachide, a indiqué qu’à la date du 27 Juin 2000, 56 053 tonnes de graines ont été distribuées. Le taux ainsi réalisé atteint 80% si l’on tient compte de l’objectif de 70 000 tonnes fixé par le Gouvernement.

Les performances réalisées à la date du 27 Juin, en termes de rythme de distribution sont ainsi supérieures à celles de la campagne précédente, à la même date. En effet, le tonnage moyen distribué chaque semaine atteint cette année 7 508 tonnes contre 6 108 tonnes en 1999.

Le Ministre de la Santé a fait le point sur les préparatifs des assises nationales sur la santé prévues les 4 et 5 Juillet 2000 au Méridien Président et dont l’ouverture sera effectivement présidée par le Chef de l’État.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie