AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des ministres du 29 septembre 2005

Conseil des ministres du 29 septembre 2005

Le Conseil des ministres s'est réuni le jeudi 29 septembre 2005 au palais de la République sous la présidence du chef de l'État, Me Abdoulaye Wade.

Dans sa communication, le président de la République a informé le conseil de l’audience qu’il a accordée, le jeudi 8 septembre 2005, à M. Slaheddine Jemmali, envoyé spécial de M. Zine El Abidine Ben Ali, président de la république tunisienne.

Le chef de l’État a fait part au conseil, des résultats des visites officielles qu’il a effectuées, successivement à Syrte, à Paris, à Reims, à New York et à Bamako.

A Syrte, le président de la République a pris part, le vendredi 9 septembre, au 6-éme anniversaire de la déclaration de Syrte du 9 septembre 1999.

Le guide de la Révolution libyenne, le colonel Mouammar El Khadafi a rendu une visite au chef de l’État Me Abdoulaye Wade, au cours de laquelle, les bonnes relations entre la Libye et le Sénégal, les conflits en Afrique, la réalisation des États-Unis d’Afrique, entre autres, ont été évoqués.

Au cours de son séjour en France, du vendredi 9 au lundi 12 septembre 2005, le président de la République s’est entretenu à Paris avec le Premier ministre Français, M. Dominique De Villepin. Divers aspects de la coopération franco-sénégalaise ainsi que la situation des conflits en Afrique ont été parmi les sujets abordés.

Le chef de l’État, Mme Viviane Wade et la délégation qui les accompagnait ont assisté, le lundi 12 septembre 2005, à Reims, à un concert de l’orchestre philharmonique de Tokyo dont les bénéfices serviront au financement des activités de l’Association Éducation Santé.

Le président de la République s’est ensuite rendu à New York du mardi 13 au samedi 17 septembre 2005, pour prendre part à la 60-éme Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies.

Au moment de l’atterrissage de l’avion, le directeur général de l’UNESCO, M. Koïshuro Matsuura, a informé le chef de l’État, Me Abdoulaye Wade, du choix porté sur sa personne pour le prix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix-lauréat 2004.

Le président de la République a dédié ce prix aux Sénégalais et, au-delà, aux Africains, réconciliés avec les valeurs universelles que sont la paix et le dialogue démocratique, la tolérance entre les peuples, le dialogue interreligieux.

Le chef de l’État a fait part au conseil de sa participation, le mardi 13 septembre 2005, au siège des Nations unies :

  • Au forum de haut niveau sur ’’innovation et investissement : science et technologie au service des objectifs du millénaire’’. La communication du président de la République a porté sur le volet TICS du NEPAD, leur rôle comme facteur du développement et l’introduction des technologies de l’information et de la communication au Sénégal.
  • Au Sommet informel sur le dialogue et la coopération entre les religions, les cultures et les civilisations pour la paix, à l’initiative du gouvernement des philippines.

Le chef de l’État, au cours de son intervention, a surtout mis l’accent sur le vécu quotidien au Sénégal où, une cohabitation diversifiée existe entre religions, cultures, langues, etc.

A la réunion des chefs d’État et de Gouvernement africains ayant participé au Sommet du G8 sur le suivi de Gleneagles.

Le président de la République a ensuite, pris part, le mercredi 14 septembre 2005, à l’ouverture officielle de la réunion de haut niveau sur les objectifs du millénaire pour le développement avec l’intervention du président George W. Bush et du Secrétaire général des Nations unies, M. Kofi Annan.

Le chef de l’État a prononcé, en séance plénière, un discours qui a porté sur les objectifs du millénaire, le financement du développement et la nouvelle approche de la lutte contre la pauvreté, la reforme du conseil de sécurité dans le cadre de la restructuration générale des Nations unies.

Le président de la République, au cours de sa plaidoirie, a demandé à la communauté internationale de réparer une injustice historique, en octroyant immédiatement à l’Afrique un siège de membre permanent avec droit de veto, en attendant l’examen de la reforme générale.

Le chef de l’État a fait part au conseil, de sa participation à la cérémonie de lancement du fonds pour la démocratie coprésidée par le président George W. Bush et a informé de la contribution du Sénégal à hauteur de cent mille (100.000) dollars.

Le président de la République a pris part, le jeudi 15 septembre 2005, à la réunion des sept (7) pays pilotes du projet du millénaire des Nations unies.

Au cours de cette réunion, le chef de l’État a fait une communication sur les progrès économiques et sociaux du Sénégal : un taux de croissance de 6,3 %, une politique volontariste dans le domaine des infrastructures, la lutte contre la pauvreté, le plan jaxaay, etc.

Le chef de l’État a informé le conseil de sa participation à la réunion informelle des pays membres de l’Organisation internationale de la francophonie, sur la déclaration de Bamako.

Au cours de cette réunion, le président de la République a fait une intervention qui a porté sur la solidarité numérique, la formation des ressources humaines et la promotion de la femme.

Le chef de l’État a, au cours de son voyage aux États-Unis, accordé des audiences à plusieurs personnalités parmi lesquelles : M. Alberto Chissano, ancien président du Mozambique, M. Jean Chrétien, ancien Premier ministre du canada, M. Gérard Latortue, Premier ministre de Haïti, le Dr. Donald Kaberuka, président du groupe de la banque africaine de développement. L’entretien a porté sur le financement du NEPAD, notamment dans son volet infrastructures.

Le président de la République a, ensuite, évoqué l’audience qu’il a accordée à la communauté sénégalaise qu’il a remerciée pour sa confiance et son soutien.

Le chef de l’État a informé le conseil, le vendredi 16 septembre 2005, de la séance de travail qu’il a eue sur le Fonds de Solidarité Numérique, avec M. Leonel Fernandez, président de la République Dominicaine qui a souligné à cette occasion, que ’’les pays développés voulaient nous exclure de la révolution numérique, mais nous y sommes rentrés en force grâce à la solidarité numérique’’.

Le président de la République a évoqué les entretiens qu’il a eus avec l’Émir du Qatar Sheikh Hamad Bin Khalifa Al Thani qui a promis le financement par la Reine, des infrastructures de protection de l’île de Gorée, et avec M. Kofi Annan, Secrétaire général des Nations unies sur les conflits en Afrique de l’ouest et la construction au Sénégal d’un Global Village des Nations unies et de la Cité universelle de la Paix.

Le chef de l’État a évoqué la visite officielle qu’il a effectuée, du lundi 19 au jeudi 22 septembre 2005, à Bamako.

Le président de la République a remercié le chef de l’État malien, le Général Amadou Toumani Touré et tout le peuple malien pour l’accueil exceptionnel, chaleureux et fraternel qui lui a été réservé.

Le président de la République a évoqué le lundi 26 septembre, sa participation à Ziguinchor à la cérémonie commémorative du 3-éme anniversaire du naufrage du bateau le Joola et a souhaité qu’elle soit pérennisée.

Le chef de l’État a informé le conseil de sa participation, le mardi 27 septembre 2005, à l’ouverture de la session ministérielle sur les sciences et technologies du NEPAD.

Le président de la République a fait part au conseil de la remise officielle, le mercredi 28 septembre 2005, du rapport du Conseil de la République pour les Affaires Économiques et Sociales, par une forte délégation conduite par le Président Mbaye Jacques Diop.

Au titre des programmes d’activités, le chef de l’État se rendra, le vendredi 30 septembre 2005 à Abuja pour prendre part au Sommet de la CEDEAO, le samedi 1-er octobre 2005, en Guinée-Bissau pour assister à la prestation de serment de M. le Président Joao Bernardo Nino Vieira, puis en France, à compter du lundi 3 octobre 2005 et enfin à Bruxelles où il aura un entretien avec le Président de la Commission Européenne.

Dans sa communication, le Premier ministre a félicité, au nom du gouvernement et du peuple sénégalais, le président de la République du Sénégal pour le Prix Houphouët-Boigny de l’UNESCO pour la recherche de la paix.

Il a remercié l’UNESCO pour le choix porté sur le président Abdoulaye Wade qu’est une marque de reconnaissance par la communauté internationale à plus de 30 ans de combat pour la démocratie et la paix.

Le Premier ministre a félicité, au nom du gouvernement et du peuple sénégalais, M. Amadou Toumani Touré, président de la République du Mali, le gouvernement et le peuple malien pour l’accueil chaleureux et fraternel qu’ils ont réservé au chef de l’État, à la première dame et à la délégation qui les accompagnait.

Il a rendu compte du conseil ministériel du jeudi 15 septembre 2005 sur la situation du choléra où il a été décidé de servir une mise en demeure à AMA/Sénégal pour maintenir la région de Dakar propre.

Le Premier ministre a rendu compte de la réunion du comité interministériel qu’il a convoqué le mardi 20 septembre 2005 sur la propreté, le nettoiement et la collecte des ordures qui a décidé de lancer une opération coup de poing contre la saleté dans la région de Dakar ainsi que la poursuite des opérations de pompage des eaux stagnantes.

Le Premier ministre a rendu compte de sa participation, le samedi 24 septembre 2005, à la Fête de l’Excellence et a félicité la présidente de l’Association Éducation Santé pour cette belle initiative.

Il a rendu compte au conseil des journées de mise à niveau des petites et moyennes entreprises qu’il a présidées le mercredi 28 septembre 2005.

Le Premier ministre a rendu compte du conseil interministériel qu’il a présidé le mercredi 28 septembre 2005 consacré au projet de budget 2006.

Le Conseil a examiné et adopté :

  • le Projet de Loi de Finances de l’Année 2006
  • un projet de loi autorisant le président de la République à ratifier le protocole sur les Amendements à l’Acte Constitutif de l’Union Africaine adopté à Addis-Abeba, le 3 février 2003 et à Maputo, le 11 juillet 2003.

Le conseil a pris les mesures individuelles suivantes :

  • M. Yankhoba Sow, conseiller en planification est nommé directeur des Ressources humaines au ministère de la Santé et de la Prévention médicale en remplacement du Médecin Colonel Ibnou Dème appelé à d’autres fonctions ;
  • M. Ousmane Diop, Ingénieur en Génie Civil est nommé directeur des Constructions et Équipements scolaires, au ministère de l’Éducation.
  • M. Luc Dionou, Administrateur hospitalier, est nommé directeur du Centre hospitalier national d’Enfants, Albert Royer de Dakar au ministère de la Santé et de la Prévention médicale en remplacement de M. Youssoupha Ndiaye appelé à d’autres fonctions.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie