AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des ministres du 25 janvier 2001

Conseil des ministres du 25 janvier 2001

Le Conseil des Ministres s'est réuni, ce jeudi 25 Janvier 2001, au Palais de la République, sous la présidence du Chef de l'État, Maître Abdoulaye WADE.

Dans sa communication au Conseil, le Président de la République a tout d’abord évoqué le sommet France-Afrique de Yaoundé pour souligner que ce sommet a connu un grand succès. Au cours de cette rencontre d’importants dossiers, touchant à l’évolution de l’économie mondiale et aux nouveaux mécanismes de coopération appelés à traduire dans les faits l’esprit de solidarité devant marquer les relations Nord-Sud et la prise en compte d’un développement durable en Afrique, ont été traités.

Le Chef de l’État a ensuite abordé la conférence préparatoire de Dakar sur le racisme, la xénophobie, l’intolérance et les phénomènes qui lui sont associés. Après avoir affirmé que l’esclavage est bien un crime contre l’humanité, le Président de la République a souligné que le véritable combat de l’Afrique, dans ce 21e siècle, consiste à occuper sa place dans l’allocation des richesses du monde.

Le Président de la République, évoquant sa visite à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, à l’occasion de la célébration du 10e anniversaire de l’établissement, a chaleureusement félicité le Recteur, Président de l’Assemblée de l’Université, le corps professoral, les étudiants et le personnel. Abordant les revendications des étudiants, le Chef de l’État a salué l’esprit de responsabilité dans lequel elles ont été formulées, avant d’annoncer la décision qu’il a prise de faire payer les bourses 12 mois sur 12 et avec la même régularité que les salaires des agents de l’État.

Le Premier Ministre, dans sa communication, a fait le point sur l’état d’avancement de la campagne de commercialisation des produits agricoles, en rappelant que le gouvernement de l’alternance a mis en avant, sur ce dossier, les intérêts des paysans et la nécessité de continuer de soutenir leurs efforts, comme cela a été le cas dès la mise en place de la nouvelle équipe, en ce qui concerne les semences et les intrants agricoles. Il a été complété par le Ministre de l’Agriculture et de l’Élevage qui a apporté les éléments d’information suivants :

  • à la date du 25 janvier 2001 correspondant à la 3e semaine de collecte, 34,9 milliards de F.CFA ont été injectés en milieu rural, soit 40 % des prévisions de collecte, contre :
  • 23,8 milliards équivalant à 25 % des prévisions et correspondant à la 8e semaine de collecte, à la même date, pour la campagne 1998/1999. -* 23,5 milliards à la 6e semaine de collecte, pour la campagne 1999/2000.

les écarts positifs ainsi enregistrés s’élèvent à :

  • 11,14 milliards par rapport à la campagne 1998/1999 et à
  • 11,44 milliards par rapport à la campagne 1999/2000.
  • les financements mis en place pour le coton s’élèvent à 1,26 milliards de F.CFA. Le cumul des fonds injectés dans le monde rural depuis le démarrage de la campagne de commercialisation, se chiffre ainsi à 36,16 milliards de F.CFA.

Toutes ces données constituent des faits sans précédent dans le financement effectif de la campagne de commercialisation agricole au Sénégal.

Le Conseil a ensuite examiné et adopté :

un projet de loi organique qui sera soumis à l’Assemblée nationale, à l’occasion d’une session extraordinaire, convoquée à cet effet, par un décret du Chef de l’Etat et portant sur l’allocation, pendant six mois, aux députés, aux sénateurs et au Président du Conseil économique et social, d’une indemnité égale au salaire qui leur était payé, cette mesure devant intervenir à la suite de la dissolution de l’Assemblée nationale et de la suppression du Sénat et du Conseil économique et social. Les crédits nécessaires sont déjà prévus dans le budget 2001.

Le Conseil des Ministres a également examiné et adopté :

un projet de décret fixant la liste des pays concernés par la révision des listes électorales au titre de l’année 2001, pour le vote des Sénégalais de l’extérieur et un projet de décret instituant une révision exceptionnelle des listes électorales en vue des élections législatives de 2001, concernant le vote des Sénégalais de l’extérieur.

Le Conseil a enfin pris les mesures individuelles suivantes :

  • Monsieur Ousseynou GOUMBALA, Professeur d’Histoire et de Géographie au Lycée Valdiodio Ndiaye, est nommé Directeur des Bourses, en remplacement de Monsieur Babacar BAKHOUM appelé à d’autres fonctions ;
  • Monsieur Karim CISSE, Inspecteur du Travail, précédemment chef du Bureau du Contrôle et du Suivi des IPM, est nommé Directeur du Centre Régional des Œuvres Universitaires de Saint-Louis (CROUS) en remplacement de Monsieur Doudou Ndiaye Kaïré, appelé à d’autres fonctions ;
  • Monsieur Abdoul Wahab KA, Administrateur civil, précédemment adjoint au Gouverneur de la Région de Louga, chargé des Affaires administratives, est nommé Secrétaire général de l’Université Cheikh Anta DIOP, en remplacement de Monsieur Alioune Badara DIAGNE.
  • Monsieur Mamadou DIAGNE, Ingénieur en génie civil, mle n° 380 094/Z, précédemment en service à la Direction de l’Urbanisme et de l’Architecture, est nommé Directeur de l’Urbanisme et de l’Architecture, en remplacement de Monsieur Alioune Dia DIAKHATE.
  • Monsieur Abdourahmane SECK, Ingénieur photogramètre, mle de solde n° 53 682/B, est nommé Inspecteur des Affaires administratives et financières au Ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat.
  • Monsieur Daouda FALL, Ingénieur agronome, mle de solde n° 352 783/B, précédemment en service au Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, est nommé Directeur général de l’Agence Nationale du Conseil Agricole et Rural (ANCAR), en remplacement de Monsieur Benjamin DIOUF, appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Macoumba MBODJI, Ingénieur agronome, mle de solde n° 379 451/E, précédemment Directeur de l’Horticulture, est nommé Directeur de la Protection des Végétaux, en remplacement de Monsieur Faustin DIATTA, appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Latsoukabé FALL, Ingénieur agronome, mle de solde n° 354 720/C, précédemment Directeur par intérim de l’Agriculture, est nommé Directeur de l’Agriculture.
  • Monsieur Alioune GASSAMA, Ingénieur agronome, mle de solde n° 361 986/I, précédemment Commissaire à l’Après-Barrages, est nommé directeur de l’Analyse, de la Prévision et de la Statistique.
  • Madame Ndèye Mama TOURE DIENG, Ingénieur agronome, mle de solde n° 388 836/H, précédemment en service à la Direction de l’Horticulture, est nommée Directrice de l’Horticulture, en remplacement de Monsieur Macoumba MBODJI, appelé à d’autres fonctions.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie