AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des ministres du 24 mars 2005

Conseil des ministres du 24 mars 2005

Le Conseil des ministres s'est réuni le jeudi 24 mars 2005 au Palais de la République, sous la présidence du chef de l'État, Maître Abdoulaye Wade.

Dans sa communication, le président de la République a évoqué sa participation, du 18 au 20 mars 2005, à la 20-ème édition de la foire internationale de Lyon où le Sénégal était l’invité d’honneur.

Pendant son séjour, le chef de l’État a été élevé au rang de citoyen d’honneur de la ville et a reçu le titre de Docteur Honoris Causa de l’Université Jean Moulin3.

Le président de la République s’est ensuite rendu au cimetière du ‘’Tata Sénégalais’’ de Chasselay, en compagnie d’une délégation de l’Association des anciens combattants, pour s’incliner devant la tombe des tirailleurs sénégalais tombés sur le champ d’honneur et leur rendre hommage.

Le chef de l’État a évoqué sa participation, le mercredi 22 mars 2005, à la séance de démonstration de radiologie numérique et a demandé au gouvernement de mettre les établissements hospitaliers en réseau et de substituer le numérique à la radiologie classique.

Le président de la République a présidé, le même jour, la cérémonie d’ouverture de la conférence de l’Association des juristes africaines.

Le chef de l’État a fait part de l’audience qu’il a accordée le mercredi 23 mars 2005, à Son Excellence le docteur Cheikh Mohamed Sabah Al Salem Al Sabah, ministre des Affaires étrangères de l’État du Koweït.

Le président de la République a informé de la décision de l’Organisation de la Conférence islamique de tenir un sommet extraordinaire en novembre 2005 en Arabie Saoudite.

Le Conseil a salué le report en 2007 de la Conférence au Sommet de l’OCI qui se tiendra à Dakar, initialement prévue en décembre 2006.

Le chef de l’État a fait part de l’inauguration, le mercredi 23mars 2005, de l’extension du Centre de formation professionnelle technique Sénégal-Japon, d’un coût de 3,8 milliards de francs CFA.

Le président de la République s’est réjoui de la réalisation de ce bel outil qui permettra de renforcer la formation des techniciens supérieurs et a magnifié à nouveau l’exemplarité de la coopération entre le Japon et le Sénégal.

Le chef de l’État a félicité le ministre délégué chargé de l’enseignement technique et de la formation professionnelle pour cette réalisation.

Le président de la République a fait part du voyage qu’il effectue ce jour dans la ville sainte de Touba. Au titre de sa communication, le Premier ministre a rendu compte des conclusions de la réunion du Conseil interministériel qu’il a présidée le 18 mars 2005, sur la piraterie des œuvres culturelles, en présence de membres du gouvernement et des représentants des acteurs culturels. Il a demandé au ministre de la Culture et du patrimoine historique classé de veiller à la mise en œuvre immédiate des conclusions arrêtées.

Le Premier ministre a aussi évoqué les manifestations qui ont marqué la célébration des cinq ans de l’alternance et qui ont permis de faire un état des lieux complets des nombreuses réalisations du gouvernement dans les différents domaines.

Il a ensuite informé le Conseil de sa participation, le mercredi 23mars 2005 à Kaffrine, pour représenter le chef de l’État à la deuxième édition de la fête de la moisson.

Il a adressé ses félicitations au ministre d’État, ministre de l’Agriculture et de l’Hydraulique et aux acteurs du monde rural.

Le Premier ministre a informé le Conseil du voyage qu’il effectue les 27 et 28 mars 2005 à Nouakchott à l’invitation de son homologue e la République islamique de Mauritanie pour une visite de travail.

Le ministre d’État, ministre de l’économie maritime a rendu compte des conclusions et recommandations des journées nationales de concertation sur le programme de développement de l’aquaculture et de la pêche continentale au Sénégal tenues à Dakar les 08 et 09 mars 2005.

Le ministre d’État, ministre de l’agriculture et de l’hydraulique a fait part au Conseil des dispositions prises pour une alimentation correcte en eau de Touba.

Le Conseil a examiné et adopté un projet de loi relatif à la lutte contre la traite des personnes et pratiques assimilées et à la protection des victimes de la traite.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie