AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des ministres du 22 février 2001

Conseil des ministres du 22 février 2001

Le Conseil des Ministres s'est réuni, ce jeudi 22 février 2001, au Palais de la République, sous la présidence du Chef de l'État, Maître Abdoulaye WADE.

Ouvrant la séance, le Président de la République a évoqué, pour le regretter, l’événement survenu sur les côtes mauritaniennes et ayant entraîné la mort de notre compatriote Ibrahima FALL, pêcheur originaire de Guet Ndar. Il a présenté les condoléances du Gouvernement à la famille du défunt.

Le Chef de l’État a ensuite demandé au Ministre de la Santé et au Ministre de la Décentralisation et de l’Aménagement du Territoire d’informer le conseil sur certains points relevant de leurs domaines de compétences.

Le Président de la République a, en outre, informé le conseil de la rencontre qui s’est déroulée, récemment, à Bamako entre dix chefs d’État africains, le Président de la Banque et le Directeur général du Fonds Monétaire International. Il a, à ce sujet, relevé la particularité du contexte international caractérisé par certains courants qui remettent en cause le FMI et la Banque Mondiale et proposent des réformes qui seraient préjudiciables à l’Afrique.

A ce sujet, il a exprimé le vœu que l’Afrique participe au débat sur la réforme des Institutions de Bretton Woods et souhaité que son point de vue, sur cette réforme, soit exprimé.

Abordant le problème des élections, le Président de la République a demandé au Ministre de l’Intérieur de recevoir le Parti socialiste et de l’écouter sur ses revendications au sujet du fichier électoral. Sur cette même question des élections, le conseil a proposé que la période d’inscription sur les listes électorales, pour les Sénégalais de l’étranger, soit prorogée jusqu’au 10 mars 2001.

Le Chef de l’État a ensuite annoncé au conseil qu’il se rendra prochainement au sommet de l’Union Africaine prévu à Syrte, en Libye, le mercredi 28 février 2001.

Il a enfin demandé au Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Éxtérieur d’assurer une meilleure régularité à la tenue des réunions des commissions mixtes, de façon à donner substance et vigueur à la coopération entre le Sénégal et les pays amis.

Le Premier Ministre, dans sa communication au conseil, a évoqué les opportunités à offrir aux Sénégalais de l’extérieur, en termes d’investissement et demandé au Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur de mettre en place et de coordonner un groupe de travail sur la révision du statut du Conseil des Sénégalais de l’Extérieur. Il a, en outre, indiqué que la protection, la gestion et la promotion des Sénégalais de l’extérieur devraient être clairement déclinées dans un plan d’action à élaborer pour prendre plus conséquemment en charge les intérêts de nos compatriotes expatriés. Il a demandé que la direction des Sénégalais de l’extérieur élabore rapidement, à ce sujet, un plan d’action.

En ce qui concerne les échanges avec les partenaires du Sénégal, le Premier Ministre a souhaité que les commissions mixtes accordent plus d’attention aux questions économiques et mettent un accent particulier sur les priorités de l’investissement.

Le Premier Ministre a, en outre, demandé au Ministre des Sports et des Loisirs de veiller à la création de salles de sports et de maintien, dans chaque grande ville du pays.

Le Premier Ministre a ensuite évoqué les nombreux accidents de la circulation qui surviennent la nuit, notamment ceux qui sont provoqués par des véhicules circulant avec des phares défectueux. Il a invité le Ministre des Forces Armées à prendre toutes les dispositions pour une meilleure surveillance des routes par la gendarmerie nationale.

Abordant les projets de construction de routes, le Premier Ministre a informé le conseil que les travaux des routes Bignona-Diouloulou et Sokone-Karang démarreront effectivement au courant du mois de mars 2001.

Sur ce chapitre des routes, le Président de la République a, de nouveau, insisté sur la nécessité de garantir la qualité des routes en indiquant que les cahiers des charges devraient être très explicites à ce sujet.

Le Ministre de l’Économie et des Finances a informé le conseil que le Conseil d’ Administration du Fonds Monétaire International a approuvé le dossier du Sénégal, à l’occasion de sa dernière séance.

Au chapitre des mesures individuelles, les nominations suivantes ont été décidées :

  • Monsieur Momar GUEYE, précédemment Premier conseiller à l’Ambassade du Sénégal au Cap-Vert, est nommé Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de son Excellence Monsieur Carlo Azeglio CAMPI, Président de la République italienne, en remplacement de Monsieur Mame Balla SY.
  • Monsieur Omar NDIAYE, précédemment Ambassadeur de la République du Sénégal aux Émirats Arabes Unis, est nommé Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de son Excellence Monsieur Zine El Abidine BEN ALI, Président de la République tunisienne.
  • Le Docteur Abdoulaye DIONE, précédemment Ambassadeur de la République du Sénégal en Irak est nommé Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de son Altesse Sheikh Zayed Bin Sultan AL NAYAN, Président de l’Etat des Émirats Arabes Unis.
  • Monsieur Papa Alioune NDAO, précédemment Ambassadeur de la République du Sénégal en Tunisie, est nommé Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de son Altesse Royale Sheikh Hamad Bin Khalifa AL THANI, Emir de l’Etat du Qatar, en remplacement de Monsieur Adama Amadou LO.
  • Monsieur Momar Marème DIENG, Professeur titulaire à la Faculté des Sciences de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar est nommé Directeur de l’Enseignement supérieur en remplacement de Monsieur Libasse DIOP.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie