AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des ministres du 21 juillet 2000

Conseil des ministres du 21 juillet 2000

Le Conseil des ministres s'est réuni, ce jour 21 juillet 2000, au Palais de la République, sous la Présidence de Me Abdoulaye Wade, Président de la République.

Au chapitre des textes législatifs et réglementaires, le Conseil a examiné et adopté le projet de décret portant dissolution de la Communauté Urbaine de Dakar, mesure en conformité avec la loi portant code des collectivités locales.

Ce projet, soumis au Conseil d’État en vertu des dispositions dudit code, a été examiné par celui-ci qui l’a adopté en sa séance du jeudi 14 juillet 2000.

Lors de sa création, la Communauté Urbaine de Dakar avait, entre autres missions, de gérer les services d’intérêt communal tels que l’enlèvement et la destruction des ordures ménagères, le nettoiement et le balayage des rues, l’entretien des voiries urbaines, des réseaux d’assainissement et de 1 éclairage public, la gestion de l’Hôpital Abass Ndao.

Mais après plus de dix ans d’existence, l’on se rend compte que la communauté urbaine de Dakar connaît des difficultés structurelles certaines qui ont conduit a un blocage voire une paralysie de ses activités.

Depuis plusieurs années, l’État, par les comptes spéciaux du Trésor assure pour une large part la couverture des charges, honnis une portion de recettes provenant de certains impôts et taxes.

L’endettement global de la communauté urbaine de Dakar tel qu’il a été établi par les services de l’Inspection Générale d’État s’élève à F.CFA 16.908.037.616 francs au 31 mai 2000, a quoi s’ajoute une allocation de F.CFA 536.819.500 par mois jusque là supportée par l’État.

Le décret portant dissolution de la communauté urbaine permet d’autre part de mettre fin aux difficultés qu’éprouvent les communes à verser leur contribution au budget de la communauté.

Les services de l’État veilleront à assurer la propreté de la ville de Dakar et de ses démembrements ainsi que des conditions de salubrité et d éclairage décentes.

Le Conseil a pris les mesures d’accompagnement en ce qui concerne la dévolution des biens meubles et immobiliers ainsi que la gestion des personnels de la communauté urbaine.

Le Conseil a en outre décidé de rattacher à la Primature le Centre d’Enseignement à distance actuellement situé dans les locaux de l’école Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM. 

Le Conseil a également adopté des projets de lois et projets de décrets présentés par le Ministre de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle :

  • projet de loi portant création d’un établissement public à caractère industriel et commercial dénommé (CNQP)
  • projet de décret fixant les règles d’organisation et de fonctionnement du centre national de qualification professionnelle
  • projet de décret portant création et organisation du Brevet de Technicien Supérieur (BTS) en génie civil
  • projet de décret portant création et organisation du brevet de technicien supérieur (BTS) en froid et climatisation
  • projet de décret portant création et organisation du brevet de technicien supérieur BTS en électronique
  • projet de décret portant création et organisation du brevet de technicien supérieur BTS en maintenance mécanique
  • projet de décret portant organisation du brevet de technicien supérieur BTS en structures métalliques
  • projet de décret portant création et organisation du brevet de technicien supérieur BTS en électrotechnique

Le Conseil des Ministres a pris les mesures individuelles suivantes

  • Monsieur Saliou SAMBOU, Administrateur Civil Principal, Mle 354.913/I, précédemment Gouverneur de la Région de Kaolack, est nommé Gouverneur de la Région de Dakar en remplacement de Monsieur Mamadou Yandé TOURE, appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Mamadou DIABOULA, Administrateur Civil Principal, Mle 058.330/C, précédemment Préfet du Département de Thiès) est nommé Gouverneur de la Région de Tambacounda en remplacement de Monsieur Souleymane LY appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Cheikhou CISSE, Administrateur Civil Principal, Mle 378.221/C, précédemment Préfet du Département de Kaffrine, est nommé Gouverneur de la Région Saint-Louis en remplacement de Monsieur Mbagnick NDIAYE, appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Diakalia DIAW, Administrateur Civil Principal, Mle 333.732/F, précédemment Préfet du Département de Kaolaclk, est nommé Gouverneur de la Région de Louga en remplacement de Monsieur Ass SOUGOUFRA appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Souleymane LY, Administrateur Civil Principal, Mle 050.183/A, précédemment Gouverneur de la Région de Tambacounda, est nommé Gouverneur de la Région de Kaolack en remplacement de Monsieur Saliou SAMBOU appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Abdoulaye DIALLO, Administrateur Civil Principal, Mle 363.830/E, précédemment Préfet du département de Diourbel, est nommé Gouverneur de la Région de Kolda en remplacement de Monsieur Ousmane BA appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur El Hadji DIALLO, Administrateur Civil Principal, Mle 370.507/A, précédemment Préfet du département de Gossas, est nommé Gouverneur de la Région de Fatick en remplacement de Monsieur Saliou Rama KA appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Mamadou Ibrahirna LO, Administrateur Civil Principal, Mle 508.507/A, précédemment Préfet du département de Rufisque, est nommé Préfet du Département de Dakar en remplacement de Monsieur Omar TOP appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Mamadou DRAME, Administrateur Civil Principal, Mle 352.628/A, précédemment Préfet du département de Fatick, est nommé Préfet du Département de Rufisque en remplacement de Monsieur Mamadou Ibrahima LO appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Moubarack SECK, Administrateur Civil Principal, Me 378.187/E, précédemment Adjoint au Gouverneur de la Région de Thiès chargé du développement, est nommé Préfet du Département de GossasLouis en remplacement de Monsieur El Hadji DIALLO appel ’é à d’autres fonctions.
  • Monsieur Aldiouma KONEY, Administrateur Civil Principal, Mle 378.196/F, précédemment Préfet du département de Bambey, est nommé Préfet du Département de Mbacké en remplacement de Monsieur Mame Goumba SARR KANE appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Joseph NDOUR, Administrateur Civil Principal, Mle 378.202/Z, précédemment Préfet du département d’Oussouye, est nommé Préfet du département de Kaolack en remplacement de Monsieur Diakaria DIAW appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Mamadou SALL, Administrateur Civil Principal, Mle 0357.219/n précédemment Préfet du département de Mbour, est nommé Préfet du département de Kaffrine en remplacement de Monsieur Cheikhou CISSE, appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Ange FAYE, Administrateur Civil Principal, Mle 378.195/G) précédemment Secrétaire Général du Conseil Régional de Diourbel, est nommé Préfet du Département de Fatick en remplacement de Monsieur Mamadou DRAME appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Tidiane DIOUF, Administrateur Civil Principal, Mle 378.210/C, précédemment Préfet du département de Sédhiou, est nommé Préfet du département de Kébémer en remplacement de Monsieur Mamadou Nazir TOURE appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Moustapha DIENG, Administrateur Civil Principal, Mle 378.592/F, précédemment Préfet du département de Dagana, est nommé Préfet du département de Mbour en remplacement de Monsieur Mamadou SALL appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Oumar TOP, Administrateur Civil Principal, Mle 378.189/B, précédemment Préfet du département de Dakar, est nommé Préfet du Département de Sédhiou en remplacement de Monsieur Tidiane DIOUF appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Cheikh Kane NIANE, Administrateur Civil Principal, Mle 378.223/A, précédemment Conseiller Technique au Ministère de l’Intérieur, est nommé Préfet du Département de Bambey en remplacement de Monsieur Aldiouma KONEY appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Mamadou DIA, Administrateur Civil Principal, Mle 378.223/A, précédemment en service au Ministère de l’Intérieur, est nommé Préfet du Département de Dagana en remplacement de Monsieur Moustapha DIENG appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Ndiaga FALL, Administrateur Civil Principal, Mle 059.678/C, précédemment Adjoint au Gouverneur de la Région de Fatick chargé des Affaires administratives est nommé Préfet du Département de Podor en remplacement de Fabackry BODIAN appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Mamadou Moustapha NDAO, Administrateur Civil Principal, Me 510.592/F, précédemment Adjoint au Gouverneur de la région de Saint-Louis chargé des Affaires Administratives, est nommé Préfet du Département de Matam en remplacement de Monsieur Ndary FAYE appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Mouhamet FALL, Administrateur Civil Principal, Mle 503.484/H, précédemment Adjoint au Gouverneur de la région de Dakar chargé du Développement, est nommé, Préfet du Département de Thiès en remplacement de Mamadou DIABOULA appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Cheikh Tidiane DIENG, Administrateur Civil Principal, Mle 378.207/E, précédemment Adjoint au Gouverneur de la Région de Louga chargé des Affaires Administratives, est nommé Préfet du Département de Louga en remplacement de Monsieur Moussa MBAYE mis à la disposition du Ministère de la Culture et de la Communication.
  • Monsieur Boucounta GUEYE, Administrateur Civil Principal, Mle 373.788/H, précédemment Adjoint au Gouverneur de la Région de Dakar chargé des Affaires Administratives, est nommé Préfet du Département de Bakel en remplacement de Monsieur Baba BA appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Fabackry BODIAN, Administrateur Civil Principal, Mle 373.269/E, précédemment Préfet du Département de Podor, est nommé Préfet du Département de Diourbel en remplacement de Monsieur Abdoulaye DIALLO appelé \a d’autres fonctions.
  • Monsieur Mame Gor DIOP, Administrateur Civil Principale, Me 367.033/D, précédemment Adjoint au Gouverneur de la Région de Ziguinchor chargé des Affaires Administratives, est nomme Préfet du Département d’Oussouye en remplacement de Monsieur joseph NDOUR appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Fara Ndiaye TALL, Diplômé de l’Institut de Gestion de Paris, est nommé Directeur Général de la Société du Domaine Industriel de Dakar (SODIDA) en remplacement de Madame Khady DIAGNE appelée à d’autres fonctions.
  • Madame Marie-Thérèse DIEDHOU, Titulaire d’une Maîtrise en Administration Économique et Sociale de l’Université de Paris 12, est nommée Président Directeur Général de la SociétéNationale d’Étude et de Promotion Industrielle (SONEPI) en remplacement de Madame Ndella BEYE SABARA appelée à d’autres fonctions.
  • Monsieur Hameth SEYDI, Agrégé et Docteur d’Etat en Mathématiques, est nommé Chef de la Mission d’Aménagement et de Promotion du Technopôle de Dakar, en remplacement de Monsieur Ibrahima BASSE appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Mame Abdoulaye GUEYE, Titulaire d’un Diplôme Supérieur de Gestion des Services de Santé - CESAG, est nommé Directeur des Établissements de Santé en remplacement de Monsieur Ibrahima FAYE appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Mamadou Keith BADIANE, Pharmacien, est nommé Directeur de la Pharmacie et du Médicament en remplacement de Monsieur Issa LO appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Ibrahima DIOUF, Titulaire d’un Diplôme Supérieur de Commerce et d’Administration des Entreprises - DESCAE – est nommé Directeur de l’Administration Générale et de l’Équipement au Ministère de la Santé, en remplacement de Monsieur Makhtar CAMARA appelé à d’autres fonctions.

La communication du Président de la République a porte sur les points suivants :

  • Le Président de la République a d’abord rendu un hommage vibrant à son Excellence Kumba YALA, Président de la Guinée Bissau qui, de passage à Dakar, a réaffirmé sa volonté non seulement d’aider le Sénégal à trouver une solution à la crise casamançaise mais aussi à renforcer la coopération sénégalo-guinéenne.
  • Le Président de la République a ensuite adressé ses félicitations appuyées au Premier Ministre Moustapha NIASSE pour sa brillante prestation devant l’Assemblée nationale le Jeudi 20 juillet 2000. Le Premier Ministre , a-t-il dit, a su prendre de la hauteur pour faire un diagnostic sans complaisance de la situation de notre pays à la veille du 19 mars 2000 et exposer en même temps les principes qui dirigent notre politique de relève et les programmes pertinents du gouvernement de l’alternance.
  • Le Président de la République a ensuite indiqué qu’il avait reçu plusieurs fois les travailleurs de la SOTRAC.

Il a rappelé qu’en raison du laxisme du gouvernement précédent et des pratiques de corruption et de détournement, la SOTRAC en déconfiture a laissé un passif de 34 milliards de F CFA.

Face à la carence du transport urbain dans la capitale, le Chef de l’Etat a indiqué qu’en application du principe selon lequel il faisait confiance aux sénégalais, après avoir consulté les travailleurs et cadres de la SOTRAC, il avait décidé de mettre en place une société qui pourrait prendre le nom de ""Dakar Dem Dikk, 3D"", dont le capital d’un milliard de F CFA fera appel principalement à l’épargne nationale à la hauteur de 75 %

  • GIE SOTRAC 250.000.000
  • État 200.000.000
  • Privés Sénégalais 550.000.000

Le Président de la République lance un appel aux hommes d’affaires sénégalais et aux autres épargnants pour couvrir rapidement les souscriptions à hauteur de F.CFA 550.000.000.

Dès sa constitution, la société devra être opérationnelle, notamment pour faire face à la demande de la rentrée scolaire.

Le Ministre des Transports et le Ministre des Finances sont invites à apporter toute l’assistance à la nouvelle structure.

Suite au Président de la République, le Premier Ministre a évoqué le déroulement du conseil interministériel qu’il a présidé sur les directives du chef de l’état le 19 Juillet 2000 sur le dossier des réformes institutionnelles.

Le Premier Ministre a indiqué qu’à cette occasion les membres du Gouvernement ont donné leur avis sur le rapport établi des juristes et experts placés sous la présidence du garde des sceaux Ministre de la justice, la commission a déposé son rapport le 13 Juillet.

Lorsque le Président de la République aura reçu les propositions des formations politiques légalement reconnues sur ce projet, un projet définitif sera élaboré sous la forme d’une synthèse qui traduira les aspirations du peuple sénégalais concernant les réformes institutionnelles.

Évoquant à la suite du Chef de l’État le contenu de la déclaration de politique générale qui a été présenté à l’Assemblée Nationale le jeudi 20 juillet, le Premier Ministre a recommandé à tous les autres ministres de veiller à l’application stricte et planifiée des mesures consignées dans cette déclaration, comme les composantes du programme du Gouvernement dans tous les secteurs de la vie nationale.

Le Premier Ministre a souligné qu’il s’agit, à présent, de poursuivre activement les actions déjà entamées depuis la mise en place du nouveau Gouvernement, de programmer les initiatives récurrentes et d’évaluer, tous les trois mois, le niveau d’exécution des plans sectoriels.

Enfin, le Premier Ministre a évoqué la gestion progressive du dossier de la réforme des Institutions comme l’un des volets prioritaires de la coordination de l’activité gouvernementale, pendant les mois d’août et de septembre 2000.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie