AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des ministres du 20 octobre 2011

Conseil des ministres du 20 octobre 2011

Le Conseil des ministres s’est réuni le jeudi 20 Octobre 2011, à partir de 10 heures, au Palais de la République, sous la présidence de Son Excellence, Maître Abdoulaye WADE, Président de la République.

Le Chef de l’Etat a fait part au Conseil des audiences qu’il a accordées à plusieurs personnalités parmi lesquelles :

  • S.E.M Madifing DIANE, Ambassadeur de Guinée, venu lui présenter ses Lettres de Créances ;
  • Mme Maite NKOANA-MASHABANE, Ministre sud-africaine des Affaires Etrangères ;
  • M. Mamadu Saliu DJALO, Ministre Bissau-guinéen des Affaires Etrangères ;
  • M. Etienne SCHOUPPE, Secrétaire d’Etat à la mobilité de Belgique ;
  • M. François GRIVEL, Consul Honoraire du Sénégal à Port-Louis ;
  • M. Sahed Bin LADDEN, en compagnie du Ministre d’Etat, chargé de la Coopération internationale ;
  • Mme Soukeina Dagnoko TOURE, Promotrice des « Journées de l’Excellence » ;
  • Une délégation de l’Association Parlementaire Canada-Afrique ;
  • Une délégation des acteurs culturels en compagnie du Ministre d’Etat chargé de la Culture ;
  • Une délégation de Médecins Américains et Sénégalais en compagnie de l’Ambassadeur des Etats – Unis d’Amérique ;
  • Une délégation de l’Intersyndicale des Collectivités Locales ;
  • Le bureau des Etudiants Haïtiens à Dakar.

Le Chef de l’Etat a noté que la licence d’exploitation d’un réseau de télécommunications, concédée à un moment donné de l’évolution de notre pays, entraine d’énormes bénéfices en faveur de l’exploitant. Pourtant, l’Etat, qui perçoit au départ le prix de cette licence, ne voit pas sa part des revenus générés évoluer, malgré la croissance économique générale et l’augmentation rapide du nombre d’abonnés au téléphone.

C’est pourquoi le Président de la République a fait part au Conseil de sa décision de soumettre au Parlement un projet de loi fixant la part incompressible de l’Etat, d’au moins 35%, dans le capital de toutes les sociétés de télécommunications au Sénégal.

Ce projet de loi, a-t-il indiqué, ne remet pas en cause le principe du recours au secteur privé pour lui confier l’exploitation des différents réseaux de téléphone. Il s’agit tout simplement de faire bénéficier l’Etat d’une partie des bénéfices générés, autant que dure l’activité d’exploitation au lieu de la fixer une fois pour toutes au départ.

A ce propos, le Chef de l’Etat a informé le Conseil de la création d’une société Anonyme dénommée TELECOM – SEN – SA, ayant pour objet la gestion de toutes les parts détenues par l’Etat, sans exception, dans les sociétés d’exploitation d’un réseau téléphonique au Sénégal.

Cette gestion, a précisé le Président de la République, signifie la représentation de l’Etat et l’accomplissement de toutes les actions de bonne gouvernance, à l’exception de la perception des redevances et produits de licences d’exploitation de réseaux téléphoniques qui doivent être versés directement au Trésor public.

Au titre de ses activités, le Président de la République a informé le Conseil avoir pris part à la cérémonie de réception de l’important don en matériel de pompage du Gouvernement Japonais au Sénégal.

Le Chef de l’Etat a également fait part de la mission qu’il a effectuée à Abuja (Nigeria) le 19 octobre 2011, pour participer au Sommet Extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO sur l’attribution des postes statutaires de l’organisation communautaire.

Il a rappelé qu’à sa 39ème Session, tenue à Abuja les 23 et 24 mars 2011, la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO avait mis en place un Comité Présidentiel ad hoc afin de présenter des propositions concernant les modalités d’attribution et de rotation des postes statutaires de l’Organisation, fondés sur « l’équité, la transparence, la prévisibilité et prenant en compte l’ordre alphabétique des Etats membres ».

Le Chef de l’Etat a informé avoir saisi l’occasion de ce Sommet pour présenter le projet de mutation de la CEDEAO en Communauté Politique dénommée « Confédération des Etats-Unis de l’Afrique de l’Ouest », conformément au mandat qu’il avait reçu de ses Pairs.

Revenant sur l’audience qu’il a accordée à M. Sahed Bin LADDEN, le Président de la République a fait part au Conseil des entretiens qu’ils ont eus, portant notamment sur :

  • Le démarrage imminent du projet de construction de la Cité internationale des Affaires sur le site de l’Aéroport Léopold S Senghor.
  • La construction d’une infrastructure de stockage de pétrole d’une capacité quatre (4) fois supérieure à nos besoins actuels estimés à 1 million de tonnes.
  • Le creusement d’un pipeline de Dakar à Bamako pour le transport de carburant, afin de faciliter et de sécuriser les opérations d’acheminement du carburant dans la sous-région.
  • La construction du Port Atlantique.

Le Chef de l’Etat a, par ailleurs, salué la dimension sociale de ce projet qui, selon les partenaires, générera plus de 4000 emplois.

Le Président de la République a, par ailleurs, annoncé que les populations détentrices de titres fonciers sur le site de l’aéroport Léopold Sédar Senghor où sera édifiée la Cité internationale des affaires, seront indemnisées dans le respect des principes de justice et d’équité.

Revenant sur l’audience qu’il a accordée aux étudiants Haïtiens, le Président de la République a lancé un appel à tous les Sénégalais pour veiller davantage sur ces étudiants que nous avons accepté d’accueillir dans notre pays, en particulier les filles. Il a, en outre, informé que M. Malick DIENG, Directeur de l’Institut Libéral est dorénavant le point d’attache des étudiants Haïtiens au Sénégal.

Le Conseil a examiné et adopté un projet de loi fixant la part incompressible de l’Etat dans le capital de toutes les sociétés de télécommunications au Sénégal. Cette part ne peut être inférieure à 35%.

Le Conseil a pris les mesures individuelles suivantes :

  • M. Amadou Guèye DIOUF, Economiste de la Santé, précédemment en service à l’Hôpital Matlaboul Fawzayni de Touba, est nommé Directeur de l’Hôpital de Ouorossogui ;
  • M. Seydou KALOGA, Avocat, est nommé Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal en République de Côte d’Ivoire ;
  • M. Abdou Lahat SOURANG, précédemment Consul général du Sénégal à Milan, est nommé Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal au Royaume de Bahrein ;
  • Mme Batoura KANE NIANG est nommée Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal en République du Congo ;
  • M. Moussa Bocar LY, Conseiller des Affaires Etrangères principal de classe exceptionnelle, précédemment Conseiller technique au cabinet du Ministre d’Etat, Ministre des Affaires étrangères, est nommé Ambassadeur, Représentant permanent de la République du Sénégal auprès de l’Organisation mondiale du Commerce, de la Conférence des Nations - Unies sur le Commerce et le Développement et du Centre international du Commerce à Genève.
  • M. Aliou MANE Enseignant chercheur, est nommé Consul général de la République du Sénégal à Abidjan.
  • M. Boucar SENE Chancelier des Affaires étrangères principal, est nommé Consul général de la République du Sénégal en République du Togo.
  • M. Abdoulaye NIANG Chancelier des Affaires étrangères principal, est nommé Consul général de la République Sénégal en République de Zambie.
  • Mme Fatou NDIAYE SALL précédemment chef du Bureau consulaire du Sénégal à Houston, est nommé Consul général du Sénégal à Houston.
  • M. El Hadji Sidy NIANG, Chancelier des Affaires étrangères principal est nommé Consul général de la République du Sénégal à New York ;
  • M. Yakham DIOP, Enseignant-Chercheur, est nommé Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal en République de Guinée ;
  • Mme Saoudatou NDIAYE SECK, Agent décisionnaire, précédemment Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal en Tunisie, est nommé Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal en République Fédérale du Nigéria ;
  • M. Amadou SOW, Conseiller des Affaires étrangères principal, est nommé Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal en République Tunisienne ;
  • M. Mamadou KANE, Conseiller des Affaires étrangères principal est nommé Ambassadeur de la République du Sénégal en République Islamique de Mauritanie.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie