AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des ministres du 2 février 2006

Conseil des ministres du 2 février 2006

Le conseil des ministres s'est réuni, le jeudi 02 février 2006, au Palais de la République, sous la présidence du Chef de l'État, Me Abdoulaye Wade.

A l’entame du conseil, M. le Président de la République a présenté, au nom du Gouvernement et du peuple sénégalais, ses condoléances au Président de la République fédérale d’Allemagne, suite au décès de l’ancien Président Johannes RAU.

Le Chef de l’État a, par la même occasion, salué la mémoire de Madame Coretta Scott King, veuve du pasteur Martin Luther King, décédée le 31 janvier 2006, qui s’est toujours distinguée dans la lutte pour l’émancipation des Africains-Américains.

M. le Président de la République a salué la mémoire de l’illustre savant africain, le Pr. Cheikh Anta Diop, dont le Sénégal et l’Afrique commémorent le 20-ème anniversaire de la disparition, le 07 février 2006.

Dans sa communication, le Chef de l’État a adressé, au nom du Gouvernement et du peuple sénégalais, ses vives félicitations à l’Émir de l’État de Koweït, son Altesse Cheikh Sabah Al Ahmad Al Sabah, Émir du Koweït avec qui il a eu une longue conversation téléphonique suite à son intronisation.

M. le Président de la République s’est réjoui de l’excellence des relations avec son Altesse Cheikh Sabah Al Ahmad Al Sabah, Émir du Koweït alors Premier ministre et a exprimé toute sa satisfaction sur le choix porté sur son auguste personne pour présider aux destinées du Koweit.

Le Chef de l’État a, par ailleurs, au nom du Gouvernement condamné fermement le blasphème porté sur le Prophète Mohamed (Paix et Salut sur Lui), sous le prétexte d’une certaine liberté de presse.

M. le Président de la République a, évoquant les élections en Palestine, rappelé la souveraineté du peuple palestinien et l’impérieuse nécessité de respecter son choix issu d’élections libres et démocratiques.

Le Chef de l’État a réaffirmé l’obligation morale pour la communauté internationale de prendre en charge les préoccupations légitimes des peuples afin de barrer la route à toutes les formes d’extrémisme.

M. le Président de la République a, par ailleurs, informé le conseil des audiences qu’il a accordées, dans la période du vendredi 27 au mardi 31 janvier 2006, à :

  • une délégation parlementaire de la Communauté française de Belgique, en compagnie du Président de l’Assemblée Nationale ;
  • une délégation de la faculté de médecine en présence du Recteur de l’UCAD en vue de la préparation des Journées Médicales de Dakar ;
  • M. Taïb Fihri, ministre du Royaume du Maroc, délégué aux Affaires Étrangères et à la coopération, porteur d’un message de sa Majesté le Roi Mohamed VI qui sera bientôt l’hôte de notre pays ;
  • Son Excellence Omar Zeitinoglu, porteur de message de Son Excellence M. Ahmed Necdet Sezer, Président de la République de Turquie
  • La délégation du comité scientifique du Festival Mondial des Arts Nègres (FESMAN).

Le Chef de l’État a félicité les membres de la délégation, pour leur foi en l’avenir de l’Afrique, l’espoir placé au Sénégal dans la défense des intérêts de notre continent et de sa diaspora et leur détermination à faire du 3-ème Festival Mondial des Arts Nègres, un évènement historique.

M. le Président de la République a également évoqué la tenue du Conseil des Sciences de la Magistrature qu’il a présidé, le mardi 31 janvier 2006.

Le Chef de l’État a informé le Conseil de la rentrée solennelle de l’Académie des Sciences et Techniques du Sénégal qu’il a présidée, le mercredi 1er février 2006.

M. le Président de la République a saisi l’occasion pour réaffirmer la nécessité de promouvoir la recherche scientifique et technique pour développer le continent africain.

Le Chef de l’État a, à cet effet, demandé au Gouvernement d’accélérer la création d’un Centre de Recherche Scientifique et de la décision de l’Organisation de la Conférence Islamique de créer un centre de recherche scientifique.

M. le Président de la République a, par ailleurs, informé le Conseil de la visite de travail qu’il a effectuée, le lundi 30 janvier 2006, en République Islamique sœur de Mauritanie.

Le Chef de l’État a remercié Son Excellence le Colonel Ely Ould Mohamed Vall et tout le peuple mauritanien pour l’accueil chaleureux et populaire qui lui a été réservé. Son Excellence M. le Président Abdoulaye Wade et Son Excellence M. Ely Ould Mohamed Vall ont évoqué durant cette visite, plusieurs questions, parmi lesquelles :

  • l’intensification de la coopération bilatérale, en particulier dans les domaines de l’énergie, et de la pêche ;
  • la réalisation de projets communs comme la route trans-saharienne Tanger-Nouakchott-Dakar et le pont de Rosso ;
  • la tenue au Sénégal du prochain Sommet de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) et d’un Sommet Mondial sur le Dialogue Islamo-Chrétien ;
  • la mise en œuvre du Nepad ;
  • la mise en place du Fonds de Solidarité Numérique.

Le Chef de l’État a félicité et remercié Son Excellence le Colonel Ely Ould Mohamed Vall pour son engagement à trouver une solution rapide aux problèmes des pêcheurs sénégalais en Mauritanie.

Au titre de son programme d’activités, M. le Président de la République présidera un séminaire, le samedi 11 février 2006, sur le thème : ’’quelle stratégie pour l’Afrique dans un monde en globalisation ?’’

Le Chef de l’État a aussi informé le Conseil de la visite officielle, qu’il effectuera, le lundi 06 février 2006, en Guinée Équatoriale.

Dans sa communication, M. le Premier ministre a salué, au nom du Gouvernement , la vision prospective de Son excellence M. le Président de la République Me Abdoulaye Wade, d’organiser une conférence mondiale sur le Dialogue Islamo-Chrétien qui sera la meilleure réponse au incompréhensions, sources d’intolérance de toutes sortes.

Évoquant la visite du Chef de l’État en République Islamique de Mauritanie, il a félicité M. le Président de la République pour la pertinence de ses choix diplomatiques et sa vision panafricaniste.

M. le Premier Ministre a rendu compte au conseil de la 1-ère Réunion du Comité International du Festival Mondial des Arts Nègres (FESMAN) qu’il a présidée le lundi 31 janvier 2006, au nom de M. le Président de la République.

M. le Premier Ministre a, ensuite, rendu compte au conseil des démarches qu’il a entreprises, suite aux instructions données par M. le Président de la République, pour sortir les Industries Chimiques du Sénégal (ICS) de la situation difficile qu’elles traversent.

Il a rendu compte au conseil de la mise en place du comité interministériel de restructuration des entreprises publiques et parapubliques (CIREP) qui, au-delà des ICS, devra accompagner toutes les autres sociétés en difficulté.

Dans son intervention, le Ministre de la Culture et du Patrimoine Historique Classé est revenu sur la confiance placée en la personne de M. le Président de la République, par les membres du bureau du Festival Mondial des Arts Nègres (FESMAN), dans la prise en charge du combat de l’Afrique et de la diaspora.

Il a, ensuite fait le point sur les préparatifs de la semaine culturelle ’’Paris sous le Sénégal’’ qui devra accompagner la remise par l’Unesco, au Chef de l’État, du Prix Houphouët-Boigny pour la recherche de la Paix.

Le conseil a examiné et adopté :

  • le Projet de décret fixant les critères de répartition du fonds de dotation de la décentralisation pour l’année 2006,
  • le Projet de décret fixant les modalités de répartition de la dotation globale de la ville aux Communes d’arrondissement pour l’année 2006 ;
  • le Projet de loi autorisant le Président de la République à ratifier le Protocole facultatif se rapportant à la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, adopté par l’Assemblée des Nations-Unies, le 18 décembre 2002 ;
  • le Projet de loi portant création de la redevance d’électrification rurale ;
  • le Projet de décret portant création du Fonds d’Électrification Rurale (FER) et fixant les règles d’organisation et de fonctionnement.

Le Conseil a adopté les mesures individuelles suivantes :

  • Madame Aminata Fall Niabaly, économiste, spécialisée en gestion et administration des entreprises, précédemment directeur général de l’Aprodak, est nommée directeur général de l’Agence nationale de la propreté du Sénégal ;
  • Madame Fatou Kiné Diallo Ngom, administrateur de sociétés est nommée Président du conseil d’orientation et de coordination de l’Agence Nationale de la Propreté du Sénégal ;
  • M. Mbakhar Ndoye, ingénieur staticien, démographe, précédemment conseiller technique au Ministère du Plan et du développement durable est nommé directeur de la planification des ressources humaines en remplacement de Madame Rokhaya Sène.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie