AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des ministres du 1er août 2000

Conseil des ministres du 1er août 2000

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour mardi 1er Août 2000 au Palais de la République sous la présidence de Maître Abdoulaye Wade, Président de La République.

Dès l’ouverture des travaux du Conseil, le Chef de l’État a fait examiner et adopter le projet de loi autorisant le Président de La République à ratifier l’Acte Constitutif de l’Union Africaine, signé à Lomé le 11 Juillet 2000.

Après l’exposé des motifs présenté par le ministre des Affaires Étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, le Chef de l’État a indiqué que, tenant compte de son attachement à l’Unité africaine et à la promotion du Continent Africain, notre pays ne peut que signer l’Acte Constitutif de l’Union africaine et doit tout mettre en œuvre pour se retrouver dans le peloton de tête des pays qui vont le ratifier.

Le projet de loi, adopté par le Conseil des Ministres, sera, par une procédure d’urgence, soumis pour ratification au Parlement.

Le Conseil des Ministres a ensuite adopté divers projets de lois et de décrets concernant le Ministère de la Justice, le Ministère de la Santé, le Ministère de l’Intérieur et le Ministère de l’Économie et des Finances.

Le Conseil a ensuite examiné et adopté les mesures individuelles suivantes :

Au titre de la Douane :

Monsieur Armand Jean Jacques Nanga, précédemment Directeur des Etudes et de la Réglementation est nommé Directeur des Etudes et de la Législation.

Monsieur Doudou Diagne Diané précédemment Directeur des Enquêtes douanières est nommé Directeur des Opérations douanières.

Monsieur Youssoupha Cissé, précédemment Chef du Bureau des Enquêtes est nommé Directeur du Renseignement et de la Lutte contre la Fraude.

Monsieur Modou Awa Balla Diop Précédemment Commandant du Groupe central d’Intervention est nommé Directeur du Personnel et de la Logistique.

Monsieur Augustin Ndione précédemment Chef du Centre Informatique Douanier, est nommé Directeur des systèmes informatiques douaniers.

Au titre de la Direction Générale des Impôts

Monsieur Papa Ndiaye, Inspecteur des Impôts, est nommé coordonnateur de la Direction Générale des Impôts et Domaines.

Au titre de la Direction Générale de la Comptabilité publique et du Trésor :

Monsieur Mamadou Abdoulaye Sow, précédemment Directeur de Cabinet du Ministre Délégué Chargé du Budget est nommé Directeur Général de la Comptabilité publique et du Trésor.

Monsieur Saliou Guèye, précédemment trésorier Général par intérim, est nommé Trésorier Général, Agent Comptable Central du Trésor.

Monsieur Abdoulaye Sarr précédemment Conseiller à la Direction du Trésor et de la Comptabilité Publique, est nommé Coordonnateur de la Direction Générale de la Comptabilité publique et du Trésor.

Monsieur Ngouda Fall Kâne, précédemment 1er Fondé de Pouvoirs du Trésorier Général, est nommé Receveur Général du Trésor.

Au titre de la Direction Générale des Finances

Cheikh Adjibou Soumaré, précédemment Directeur du Budget, est nommé Directeur Général des Finances.

Madame Néné Mboup Ndiaye Dieng précédemment Receveur Général du Trésor est nommé Directeur du Budget.

Monsieur Ibrahima Faye, précédemment Directeur des Établissements de Santé est nommé Directeur du Matériel et du Transit Administratrif.

Au titre de la Direction de la Prévision et de la Statistique.

Monsieur Sogué Diarrisso précédemment Chef du Service de la Recherche à la BCEAO Siège, est nommé Directeur de la Prévision et de la Statistique.

Au titre de l’Agence judiciaire de l’État

Monsieur Birame Dieng précédemment Premier Avocat Général à la Cour de Cassation, est nommé Agent judiciare de l’État.

Pour le compte du ministère du commerce

Monsieur Amadou Niang, Commissaire aux Enquêtes Économiques, est nommé Directeur du Commerce Intérieur, en remplacement de Monsieur Abdel Kader Ndiaye, appelé à d’autres fonctions.

Le Président de La République a ensuite fait état de son escale à Tripoli, de retour d’un voyage privé en Europe, pour rencontrer le Colonel Mouhamar El Khaddafi avec qui il a procédé à un échange de vues et d’informations sur l’état de la coopération bilatérale, sur l’Union africaine et sur la prochaine Conférence des intellectuels Africains. Cette Conférence se déroulera à Dakar à une date qui sera fixée d’un commun accord.

Au chapitre de la Réforme des Institutions, le Président de la République a informé le Conseil des propositions des partis politiques. Il a demandé au Garde des Sceaux de les soumettre à l’appréciation des experts de la Commission.

Le Chef de l’État a également demandé au Premier Ministre de convoquer un nouveau conseil interministériel pour parachever la position du gouvernement sur l’avant-projet de réforme de la Constitution et a réitéré sa détermination à poursuivre imperturbablement le processus des réformes institutionnelles en cours, jusqu’à son terme.

Le Chef de l’État a ensuite annoncé qu’il fera procéder à un mouvement diplomatique dans les prochains jours.

Dans sa communication, le Premier Ministre a confirmé au Conseil la tenue d’un conseil interministériel, le mercredi 2 août 2000, sur la mise en application des dispositions du décret portant dissolution de la Communauté urbaine de Dakar. A cet égard, le Premier Ministre a indiqué que la dévolution des biens meubles et immeubles ainsi que la répartition et la prise en charge des personnels de la Communauté Urbaine de Dakar seront assurées conformément au décret, pour sauvegarder les missions de service public et la situation des personnes qui travaillaient dans des conditions régulières dans les différents services de l’organisme dissout.

Le Premier Ministre a ensuite évoqué la mission qu’il a effectuée à Hanovre, sur les directives du Chef de l’État, qu’il a représenté à la journée nationale du Sénégal, à l’exposition universelle 2000, en compagnie du Ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat et de celui de la Culture et de la Communication dont les secteurs de compétence jouent un rôle important dans le programme de cette exposition universelle.

Il a, à cette occasion, souligné l’éclatant succès de cette journée marquée par le concept du "village du futur" présenté au stand du Sénégal qui témoigne des efforts fournis pour dégager une vision prospective de la triptyque "Homme - Nature - Environnement".

Le Premier Ministre a aussi exprimé toute la fierté de la délégation Sénégalaise eu égard à la bonne participation des opérateurs économiques, artisans, animateurs culturels et artistes de notre pays.

Dans ce cadre, le ballet national ""La Linguère"" et les chanteurs Ismaïla Lô, Youssou Ndour et Abdoulaye Mbaye ont fait des prestations remarquées.

Cette mission en Allemagne a été l’occasion d’un renforcement de la coopération de ce pays avec le Sénégal et de nombreux projets susceptibles d’être financés en faveur des populations sénégalaises ont été abordés.

Le Ministre des Finances a, à la suite du Premier Ministre, a évoqué l’état d’avancement de la mise en place de la Société de transport urbain ""Dakar Dem Dikk"" et de la disponibilité d’hommesd’affaires sénégalais qui se sont engagés à souscrire largement au capital.

Le Ministre de l’Équipement et des Transports a rendu compte de la mission qu’il a effectuée en Mauritanie et au Maroc, mission qui fera l’objet d’un communiqué spécial de son département.

Le ministre de l’Agriculture et de l’élevage, le ministre de l’Intérieur et le ministre de la santé ont de leur côté fait respectivement le point au Conseil sur la situation de la mise en place des engrais, sur le blanchiment de capitaux illicites au Sénégal et sur la campagne antipaludéenne en cours.

En examinant son ordre du jour, le Conseil des Ministres a relevé dans des articles de presse, qui paraissent depuis quelques jours, une volonté manifeste de créer une certaine confusion dans l’opinion publique sénégalaise, concernant le fonctionnement du gouvernement de l’alternance et les relations existant entre le Président de la République, son Premier Ministre et les ministres.

Le Président de La République, face aux tentatives tendant à créer la confusion au sein de l’équipe gouvernementale, a tenu à réaffirmer avec force, la confiance qu’il place en la personne du Premier Ministre Moustapha Niasse qui, dans le respect du contrat moral qui les lie au service du peuple Sénégalais tout entier, remplit sa fonction avec délicatesse, discrétion et un sens aigu de l’État. Le Président de la République a saisi l’occasion pour féliciter le Premier Ministre pour le travail accompli, à la tête du gouvernement, avec ses ministres en si peu de temps.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie