AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des ministres du 18 mai 2000

Conseil des ministres du 18 mai 2000

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jeudi 18 mai 2000, sous la présidence du Chef de l’État, Maître Abdoulaye Wade.

A l’occasion de cette réunion, le Conseil des Ministres a fait le point de l’évolution du dossier concernant le projet de loi sur la révision des listes électorales, le projet de décret instituant révision des listes électorales ainsi que le projet de décret d’application du projet de Loi portant sur la révision des listes électorales.

Le Conseil des Ministres a, par ailleurs, pris les mesures individuelles suivantes :

  • M. Djibril Ngom, précédemment Directeur Général adjoint des Industries Chimiques du Sénégal, est désigné, au titre du Sénégal, comme Directeur Général des ICS, en remplacement de M. Pierre Babacar Kama. Le Conseil d’Administration des ICS, en relation avec le Ministre des Mines, de l’Artisanat et de l’Industrie, Ministre de tutelle, prendra, à cet effet, les dispositions nécessaires.
  • M. Kalidou Diagne, Ingénieur des Travaux Publics, précédemment Chef de la Division Entretien au Ministère de l’Équipement et des transports, est nommé Directeur des Travaux Publics, en remplacement de M. Chérif Niang ;
  • M. Joseph Mendy, Économiste, diplômé en Transports, précédemment Chef de Division à la Direction des Transports Terrestres, est nommé Directeur des Transports Terrestres, en remplacement de M. Malick Ndiaye, appelé à d’autres fonctions.
  • M. Alioune Badara Dione, Ingénieur de l’Aéronautique Civile à l’ASECNA, est nommé Directeur de l’Aviation Civile, en remplacement de M. Ababacar Sedikhe Diagne, mis à la disposition de l’ASECNA.
  • M. Ibrahima Niang, Professeur de Mathématiques, est nommé Directeur Général de la Société Nationale des Chemins de Fer du Sénégal (SNCS), en remplacement de M. Mbaye Diouf.
  • Le Colonel Alioune Badara Niang est nommé Directeur Général du Port Autonome de Dakar en remplacement de M. Pathé Ndiaye.
  • Le Capitaine de Corvette Khalifa Ababacar Sy Diop est nommé Directeur de l’Éxploitation du Port Autonome de Dakar.

Le Chef de l’État, a ensuite abordé la question des audits. A la suite de sa communication, le Conseil des Ministres a adopté le programme des missions d’audit portant sur la situation et la gestion des entreprises et sociétés du secteur parapublic, des sociétés nationales, des directions de services nationaux et des projets qui leur sont rattachés ou sont placés sous leur tutelle, des sociétés du secteur financier et de certains organismes relevant de la puissance publique.

A l’occasion de ce conseil des ministres, le Président de la République a souligné l’importance que revêtent les missions d’audit qui seront conduites sur la base des principes de transparence et de rigueur qu’il fixe à la gestion des biens de la nation.

Dans cet esprit, les missions d’audit sont effectuées selon un ordre de priorité établi et qui tient compte de l’importance de chaque institution ou organisme, de son statut et de l’urgence des mesures de redressement nécessaires.

Sous le même éclairage, le programme d’audit adopté par le Conseil des ministres permet de réaliser des audits d’investigation pour certaines sociétés et pour certains projets. Parmi cette dernière catégorie d’audits, certains s’appuient sur les résultats des inspections déjà effectuées par les corps de contrôle et d’inspection de la Présidence de la République.

Enfin, le Président de la République a mis sur pied, à l’issue du Conseil des ministres, une commission de suivi des résultats des audits. Cette commission est composée comme suit :

  • Un représentant de la Présidence de la République, qui en assure la présidence ;
  • Un représentant de la Primature ;
  • Un représentant du Ministère des Finances ;
  • Un représentant du Ministère de l’Intérieur ;
  • Un représentant du Ministère de la justice ;
  • L’Inspection générale d’État, qui en assure le secrétariat.

Le Président de La République a ensuite évoqué l’état des préparatifs du Magal de Touba pour se réjouir de ce que tout se passait bien selon le responsable de l’organisation du magal, Serigne Moustapha Saliou Mbacké. Il a donc félicité les ministres concernés et leurs collaborateurs pour le travail effectué et les a exhortés à persévérer dans cette voie.

Il a indiqué qu’en raison de son voyage prévue la semaine prochaine hors du pays, il avait décidé de se rendre à Touba demain vendredi 20 mai 2000.

Il a informé le Conseil que le Premier Ministre conduira la délégation gouvernementale au Magal de Touba.

Le Président de La République est ensuite revenu sur La Haute Autorité pour la Propreté de Dakar notamment sur son organisation et sa composition. Il s’agit, a dit le Président d’un pari sur les femmes et sur leur engagement citoyen en dehors de toute approche politicienne ou partisane.

A la suite du Chef de l’État, le Premier Ministre a fait au Conseil une communication portant sur plusieurs dossiers.

Ainsi, le Premier Ministre a évoqué les composantes de la procédure conduisant aux mesures individuelles portant nomination de Directeurs de services nationaux ou de projets, de Directeurs généraux de sociétés nationales, d’établissements publics et du secteur parapublic.

Ensuite, le Premier Ministre a exposé au Conseil le dossier des évacuations sanitaires sur l’Europe et en particulier sur la France. A cet égard, les dispositions nécessaires sont envisagées pour être mises en œuvre sans délai afin de remettre à niveau la situation des relations entre l’État sénégalais et les établissements hospitaliers français, de manière à faciliter le traitement à l’étranger de grands malades, à des coûts raisonnables et avec efficacité.

Ces mesures feront l’objet d’une réunion que le Premier Ministre présidera, dans les prochains jours, avec la participation des Ministères concernés.

S’agissant du programme de construction de locaux pédagogiques à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, le Premier Ministre, faisant le point de ce dossier, a indiqué qu’il s’agit d’une priorité destinée à mettre Enseignants et Étudiants dans les meilleures conditions de travail, de recherches et d’études, notamment par la construction et l’équipement de nouveaux amphithéâtres, de bureaux et de salles de travaux dirigés.

Le projet-test d’encouragement et de soutien aux petits producteurs, dans les zones rurales, a été exposé au Conseil, en termes de bilan d’étape, compte tenu des résultats positifs obtenus. A cet égard, le rôle joué par le Japon, sous forme de soutien actif à ce projet-test, a été souligné et la décision a été prise de reconduire cette opération pour la campagne agricole 2000-2001.

Le dossier des vacataires et des volontaires de l’éducation ainsi que celui des sortants des Écoles de Formation des Instituteurs, appelés Efiens, a été évoqué par le Premier Ministre. Une réunion sera consacrée, le 19 mai, à ce dossier, de manière à en cerner les différents aspects et à en évaluer le contenu.

Enfin, la question des prix des produits de première nécessité a fait l’objet d’une discussion, à la lumière des conventions en vigueur au sein de l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA), en ce qui concerne la législation fiscale, la nature des produits à prix homologués ou réglementés et celle des produits dits à prix libres. Sous cet éclairage, le Chef de l’État a indiqué que l’effort entrepris par le Gouvernement sénégalais sera poursuivi en vue d’alléger le coût de la vie des Sénégalais, tout en tenant compte de certaines réalités concernant le fonctionnement de la puissance publique.

Le Ministre de l’Agriculture et de l’Élevage, le Ministre de l’Économie et des Finances, le Ministre de La Famille et de La Solidarité Nationale et le Ministre de la Culture et de la Communication ont complété, chacun dans son domaine de compétence, la Communication du Premier Ministre. Ces communications ont porté sur la préparation de la campagne agricole, sur la situation économique et les négociations en cours avec les institutions financières internationales, la conférence d’évaluation de Beijin + 5 prévue à New York et le sommet des premières dames tenu récemment à Abuja sur les problèmes de l’enfance déshéritée, et enfin sur l’harmonisation des politiques de télécommunication au sein de l’UEMOA."

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie