AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des ministres du 16 juin 2000

Conseil des ministres du 16 juin 2000

Le Conseil des Ministres s'est réuni, en sa séance hebdomadaire, ce vendredi 16 Juin 2000, sous la Présidence de Maître Abdoulaye WADE, Président de la République.

Ouvrant les travaux, le Président de la République a félicité le Premier Ministre et l’ensemble du Gouvernement pour l’organisation réussie des fêtes religieuses de la Pentecôte et du Maouloud et pour la participation de qualité du Gouvernement à l’occasion de ces différentes manifestations.

Il a transmis, au Premier Ministre et aux Ministres, les remerciements des autorités religieuses concernées qui lui ont exprimé leur gratitude et leur pleine satisfaction à l’endroit des pouvoirs publics.

Le Chef de l’État a informé que les routes Kolda-Diaroumé, Linguère-Matam, Touba-Khelkom, Mbour-Nguékhokh constituaient, pour lui, des priorités.

Le Président de la République a informé le Conseil des Ministres qu’il allait constituer une haute autorité de la Corniche chargée d’embellir celle-ci à partir du Port jusqu’aux Almadies en définissant, de façon rationnelle, l’occupation de l’espace et une conception esthétique de la construction, le tout laissant l’accès des populations aux plages.

Le Président de la République a demandé au Garde des Sceaux d’étudier, avec les architectes du Gouvernement, un modèle architectural servant de base pour la construction des tribunaux départementaux dont l’état de délabrement est devenu intolérable.

Le Président de la République a informé le Conseil de l’audience qu’il a accordée à une délégation d’évêques de la Sous-région venus participer au pèlerinage de Poponguine et qui ont bien voulu lui rendre une visite de courtoisie. Ils ont formulé, à cette occasion, des prières pour la paix dans la sous-région et des prières pour le Président de la République.

Il a ensuite informé le Conseil des Ministres de la visite officielle qu’il effectuera à Nouakchott les samedi 17 et dimanche 18 juin 2000, au Caire du 18 au 20 juin 2000, pour participer au sommet du G 15 et, du 21 au 25 juin 2000, le Président se rend en visite privée en France.

Le Président de la République a abordé la situation des travailleurs qui, en dépit de nombreuses années de présence dans les entreprises où ils sont, continuent d’avoir le statut de journaliers avec toute la précarité liée à ce statut. Il s’en est ému et a demandé au Premier Ministre de veiller à ce que les dispositions du Code du Travail, en cette matière, soient scrupuleusement respectées.

Le Président de la République a ensuite informé le Conseil de la visite qu’il a effectuée au Burkina Faso auprès de son frère et ami le Président Blaise COMPAORE, avec qui il a fait de larges échanges sur la situation de l’Afrique, en général, et de la sous-région ouest africaine, en particuliers. Le Chef de l’Etat s’est réjoui de la grande convergence de vues entre lui et son homologue burkinabé sur les questions abordées.

Le Président de la République a fait part au Conseil du message qu’il a adressé à la Réunion des Barreaux Francophones d’Afrique à Ouagadougou. Il a, à ce propos, demandé aux Ministres de prendre, désormais, l’avis préalable des avocats conseils avant la signature de tout accord ou convention.

Avant de terminer, Le Président de La République a, de nouveau, exprimé, au nom du peuple Sénégalais et en son nom propre, ses condoléances au peuple et au gouvernement syrien à l’occasion de la perte cruelle du Président Hafez Al Assad auquel il a tenu à rendre hommage pour sa contribution à l’avènement d’une paix juste et durable au Moyen Orient et pour le développement de la coopération entre le Sénégal et la Syrie.

Dans sa communication, le Premier Ministre a évoqué successivement :

  • l’activité des ministères ;
  • la politique d’investissement du gouvernement, à la lumière des objectifs fixés par le programme prioritaire de relance de l ’économie sénégalaise ;
  • le programme de recherche dans le secteur du pétrole offshore et onshore, et dans le secteur minier, l’état du dossier de la Société des Mines de fer du Sénégal oriental (Miferso), l’exploitation opérationnelle des gisements de marbre, d’or et d’autres ressources minérales du pays ainsi que le dossier des phosphates de Matam.
  • l’état évalué de la coopération entre le Sénégal et l’Union européenne, dans le cadre de la Convention Union Européenne, Groupe des ACP dans ses mécanismes portant sur les échanges commerciaux, les produits d’exportation sur l’axe nord-sud et les activités minières ;
  • l’évaluation du Code de l’environnement et la propreté des villes au Sénégal.

Ensuite, le Premier Ministre a évoqué, devant le Conseil, la liste des projets, ministère par ministère, des investissements créateurs d’emplois, dans les dix régions du Sénégal. Ces projets, qui sont au nombre d’une quarantaine, embrassent les domaines des industries alimentaires, des industries extractives, des industries mécaniques, des industries chimiques, du secteur de l’agro-alimentaire, des infrastructures hydrauliques, de l’énergie, des infrastructures routières, de l’agriculture, de la pêche, de l’enseigne, de l’éducation préscolaire et du domaine social.

Enfin, dans sa communication, le Premier Ministre a exposé au Conseil, qui les a adoptés, le schéma, les axes principaux et les modules du contour de la déclaration de politique générale qu’il fera devant l’Assemblée nationale, lorsque la date en sera fixée, à l’occasion de la tenue de la première session de ladite chambre depuis l’élection présidentielle du 19 Mars 2000.

Au terme de cet exposé, le Conseil des ministres a adopté le tableau de bord des projets en cours et de ceux qui doivent entrer en exécution, rapidement, sous la direction des différents ministères. Ces dossiers sont répertoriés avec méthode dans un document de matrice de politiques économiques qui est le tableau de bord concret des projets à court et moyen terme du Gouvernement dans tous les secteurs jugés prioritaires.

Complétant le Premier Ministre, le Ministre de l’Économie et des Finances, à la suite du Comité Régional de Développement tenu à Saint-Louis le samedi 10 juin 2000, a rendu compte au Conseil des dispositions qui, après études, s’avèrent possibles pour assurer le financement de la réhabilitation des digues de protection contre les inondations d’une part, et du dragage avant l’hivernage de 2001 du petit bras du fleuve Sénégal, comme les populations en ont exprimé le vœu à l’occasion de ce CRD.

Au chapitre des nominations, le Conseil a pris les mesures individuelles suivantes :

  • Madame Aminata NIANE, précédemment directeur de l’Agence pour la Promotion des Investissements et des Grands travaux est nommée Directeur général de l’Agence pour la Promotion de l’Investissement et des Grands Travaux.
  • Monsieur Habib MBAYE, Directeur de société, est nommé Directeur général de la SONACOS.
  • Monsieur Khadim GUEYE précédemment Directeur des Ventes est nommé Directeur général adjoint de la SONACOS.
  • Monsieur Bachir DIOP précédemment Directeur du Projet de Promotion des Micro-entreprises Rurales (PROMER) est nommé Directeur général de la SODEFITEX, en remplacement de Monsieur Mamadou Lamine DIALLO.
  • Monsieur Arfang DAFFE précédemment Directeur du Réseau CNCAS est nommé Directeur général de la CNCAS en remplacement de Monsieur Samsidine DIENG.
  • Monsieur Youssou DIALLO précédemment cadre à la SODAGRI, est nommé Directeur général de la SODAGRI.
  • Monsieur Mamadou LO, Chercheur à l’ISRA de Saint-Louis, est nommé Directeur général de la SAED, en remplacement de Monsieur Sidy Moctar KEITA.
  • Monsieur Pape Ablaye SECK, précédemment coordonnateur du Projet de Promotion de l’Exportation agricole est nommé Directeur général de l’ISRA.
  • Monsieur Yéri DIOP est nommé Directeur général de la Caisse de Sécurité sociale en remplacement de Madame Couty FALL.
  • Aïcha Agne POUYE est nommée Directrice du Fonds de Promotion économique.
  • Monsieur Sadio KITANE, Commissaire de Police Divisionnaire de Classe exceptionnelle est nommé Inspecteur des services de Sécurité.
  • Monsieur Antoine MENDY, Commissaire de Police divisionnaire de classe exceptionnelle, précédemment Directeur de la Sécurité publique, est nommé Directeur général de la Sûreté nationale, en remplacement de Monsieur Abdou Karim KAMARA, appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Ababacar DIOP Commissaire de Police Divisionnaire de classe exceptionnelle, précédemment Directeur de l’Ecole Nationale de Police et de la Formation Permanente, est nommé Directeur de la Police Judiciaire en remplacement de Monsieur Codé MBENGUE, appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Léopold DIOUF, Commissaire de Police Divisionnaire, est nommé Directeur de la Sécurité Publique, en remplacement de Monsieur Antoine MENDY, appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Codé MBENGUE, Commissaire de Police Divisionnaire, précédemment Directeur de la Police Judiciaire, est nommé Directeur de l’École Nationale de Police et de la Formation Permanente, en remplacement de Monsieur Ababacar DIOP, appelé à d’autres fonctions.
  • Madame Aby DIALLO, Commissaire de Police Divisionnaire précédemment Directeur adjoint de la Police des étrangers et des titres de voyage, est nommé Directeur de la Police des étrangers et des titres de voyage en remplacement de Monsieur Momar DRAME appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Ndiawar DIENG, Ingénieur des Eaux et Forêts est nommé Directeur des Eaux et Forêts en remplacement de Monsieur Malick DIALLO.
  • Monsieur Mamadou Demba BA, Ingénieur des Eaux et Forêts, spécialiste de Faune est nommé Directeur des Parcs Nationaux en remplacement de Monsieur Soulèye NDIAYE.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie