AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des ministres du 15 février 2001

Conseil des ministres du 15 février 2001

Le Conseil des Ministres s'est réuni ce jeudi 15 Février 2001, au Palais de la République, sous la présidence du Chef de l'État, Maître Abdoulaye WADE.

Dans sa communication au Conseil, le Chef de l’État a tout d’abord évoqué la préparation du grand Magal de Touba en demandant au Premier Ministre et aux ministres concernés de prendre toutes les dispositions nécessaires afin que cet important événement religieux se déroule dans les meilleures conditions.

Il a ensuite informé le conseil du déroulement des travaux du Sommet de la Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD), qui s’est déroulé à Khartoum, le 12 Février 2001 et des résultats de ce sommet, notamment de l’existence d’une banque de financement du développement du CEN-SAD avec un capital de 100 millions de dollars US. Comme les autres pays membres, le Sénégal a décidé de prendre une participation dans ce capital en vue de soutenir, par ce biais, des projets de notre pays.

Le Président de la République a ensuite informé le Conseil de la décision qu’il a prise de dissoudre l’Assemblée nationale pour compter de ce jour 15 Février 2001, et de fixer la date des élections législatives au Dimanche 29 Avril 2001.

Il a ensuite indiqué que, s’agissant du mode de scrutin, il restera mixte, avec 65 députés élus au scrutin majoritaire à un tour, sur les listes départementales, et 55 députés au scrutin proportionnel sur liste nationale, la date limite de dépôt des candidatures étant fixée au 15 Mars 2001 à minuit. Pour ce qui concerne le montant du cautionnement, le Chef de l’État a demandé au Ministre de l’Intérieur de se concerter avec les partis politiques à ce sujet.

Le Président de la République a ensuite pris la décision de rendre publique la liste des débiteurs du Fonds de Promotion économique (FPE) et invité, par ailleurs, la commission chargée des audits à organiser une rencontre avec la presse, pour faire le point de l’état d’avancement, avec celle-ci, du dossier des audits, de manière à informer l’opinion publique.

Le Chef de l’État a enfin informé le conseil qu’il se rendra à Paris, le 16 Février 2001, pour prendre part, à côté du Président Jacques Chirac, à l’ouverture du Salon International de l’Agriculture. Il se rendra ensuite à Bamako où il participera, en même temps que neuf autres Chefs d’État africains, à une rencontre avec le Président de la Banque Mondiale et le Directeur général du Fonds Monétaire International. Son retour à Dakar est prévu le mardi 20 Février 2001.

Le Premier Ministre, dans sa communication au conseil, a évoqué les travaux de préparation du 10e Plan. Il a dans ce cadre annoncé la convocation prochaine du Conseil Supérieur du Plan que présidera le Chef de l’État. Le Premier Ministre a ensuite indiqué qu’il présidera un conseil interministériel sur la politique de population du Sénégal, dans le cadre de la préparation du programme de développement à élaborer pour la décennie 2000/2010.

Abordant les questions liées à la situation sociale des handicapés, le Premier Ministre a présenté au conseil le projet tendant à construire, dans chaque région, une école de formation des jeunes aveugles. De même, la formation au niveau universitaire des aveugles qui obtiennent le baccalauréat a été soulignée par le Premier Ministre comme devant être prise en charge par les pouvoirs publics. L’exposé du Premier Ministre s’est poursuivi sur la formation professionnelle des handicapés, en général, et en particulier dans le sens de leur spécialisation dans le secteur de l’informatique.

Le Premier Ministre a ensuite abordé l’aménagement des cuvettes du Delta du Fleuve Sénégal, l’engorgement de la circulation automobile à Dakar et l’approvisionnement du pays en moutons de Tabaski pour l’an 2001.

A ce sujet, le Premier Ministre a informé le conseil des mesures prises, portant sur la suspension des droits et taxes sur les moutons à l’entrée et le long des parcours, ainsi qu’au niveau des marchés et foirails, de manière à limiter leurs prix et à les rendre accessibles aux populations.

Sur les dossiers qu’il a évoqués, le Premier Ministre a proposé la création de groupes interministériels chargés de veiller sur les aménagements dans le Delta d’une part, et pour désengorger la circulation automobile à Dakar d’autre part.

Le Ministre de l’Équipement et des Transports, faisant le point sur l’organisation du Pèlerinage aux lieux saints de l’Islam, a informé le conseil des difficultés survenues à la suite du dépassement du nombre de pèlerins initialement annoncé aux autorités saoudiennes. Sur cette question, le Président de la République a demandé au Premier Ministre d’entreprendre des démarches auprès des autorités saoudiennes afin de trouver des solutions heureuses aux problèmes qui se posent.

Le Ministre de l’Agriculture a fait le point sur le déroulement de la campagne de commercialisation des produits agricoles. Il a ainsi indiqué, qu’à la date du 15 Février 2001, correspondant à la 6e semaine de commercialisation, les financements décaissés pour la collecte de l’arachide et du coton, s’élèvent à 38 milliards de francs. S’agissant de l’arachide, le cumul des achats et des dépôts s’élève à 496 220 tonnes, équivalant à 83 % de l’objectif de 600 000 tonnes de collecte, alors que lors de la campagne 1999/2000, seulement 473 000 tonnes avaient été collectées en 22 semaines.

Le Ministre de l’Agriculture et de l’Élevage a, en outre, indiqué que les ruptures enregistrées dans la mise en place des financements étaient dues à des réglages entrepris avec les banques sur le volet extérieur du financement de la campagne. Ces opérations étant achevées, un financement de 60 milliards est attendu au cours des deux prochaines semaines, ce qui permettra de payer tous les dépôts avant la Tabaski et de poursuivre normalement la collecte.

Au chapitre des mesures individuelles, Monsieur Abdel Kader Pierre FALL, Directeur de Cabinet du Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Éxtérieur a été élevé au rang d’ambassadeur.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie