AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des ministres du 14 décembre 2007

Conseil des ministres du 14 décembre 2007

Le Conseil des ministres s'est réuni, le vendredi 14 décembre 2007, au Palais de la République, sous la présidence du chef de l'État, Son Excellence Maître Abdoulaye Wade.

Dans sa communication, Monsieur le président de la République, a fait part au Conseil des audiences qu’il a accordées :

  • le vendredi 23 novembre 2007, respectivement à :
  • M. Joan Clos, ministre espagnol de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme.

Le chef de l’État s’est, à ce sujet, vivement félicité du renforcement de la coopération et du partenariat entre nos deux pays. onsieur le président de la République a, par la même occasion, salué la décision prise par le gouvernement espagnol, de mettre à la disposition de la République du Sénégal deux mille (2000) emplois saisonniers.

  • M. Réza Eskandari, ministre iranien de la Jihad et de l’Agriculture, chef de la délégation iranienne à la commission mixte Sénégal-Iran. Le chef de l’État a, à ce sujet, fait part au conseil, des résultats de leur entretien, qui tourné autour de la coopération dans le domaine de l’hydraulique, du stockage de pétrole iranien à Dakar, des préparatifs du Sommet de l’OCI, du dialogue islamo-chrétien.
  • M. Ahmad Ben-Hamza Albedaiwy, vice-ministre saoudien du Commerce, chef de la délégation saoudienne à la Foire islamique de Dakar. Monsieur le président de la République a, à cette occasion, vivement salué la participation à cette Foire, de soixante-deux (62) sociétés saoudiennes et souhaité le renforcement des relations commerciales entre les secteurs privés de nos deux pays.
  • M. François Ekamdick, représentant du Groupe Iroko et à M. Paul Gomes, président de Africa Finance Corporation.
  • le samedi 24 novembre 2007, à M. Ali Triki, envoyé spécial du frère Guide Mohammar Kadhafi de la Jamahiriya arabe libyenne populaire socialiste.
  • le mardi 27 novembre 2007, à M. Nael El Assaad, porteur d’un message de sa Majesté le roi Abdallah de Jordanie.
  • le lundi 3 décembre 2007, à M. Justin Baro, gouverneur par intérim de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)

le mardi 11 décembre 2007, successivement à :

  • M. Jacques Chirac, ancien président de la République française
  • M. Koichiro Matsuura, directeur général de l’UNESCO, venu prendre part à la 7-ème Réunion du Groupe de haut niveau de l’UNESCO sur l’éducation. e chef de l’État a, à cette occasion, évoqué avec ce dernier les préparatifs de la Conférence de l’UNESCO sur l’enseignement supérieur en 2009, la nécessité de vulgariser le modèle universel de la Case des tout-petits en Afrique, et la sauvegarde de l’île de Gorée.
  • la compagnie chinoise ACCI, venue faire part à Monsieur le président de la République du projet de réalisation d’un complexe immobiliser à Dakar, d’une arène de lutte et d’un stade omnisports.

Le chef de l’État a, par ailleurs, informé le conseil de la visite d’État qu’il a effectuée, du mercredi 28 au jeudi 29 novembre 2007, en République du Zimbabwe. Monsieur le président a plaidé pour la levée des sanctions imposées à ce pays.

Le chef de l’État a proposé, en outre, des pourparlers entre le Zimbabwe et la Grande-Bretagne, pour une solution négociée de leur différend.

Monsieur le président de la République a aussi évoqué la visite qu’il a effectuée dans les plantations de biocarburants et à l’unité de production de méthanol, le vendredi 30 novembre 2007, à Richard-Toll.

Le chef de l’État a également fait part au Conseil de sa participation au Sommet Europe-Afrique qui s’est tenu à Lisbonne, les 8 et 9 décembre 2007.

Monsieur le président de la République a, à ce sujet, rappelé la menace que constituent pour l’Afrique les Accords de partenariat économique (APE) qui permettent à l’Europe d’exporter sans droit de douane vers l’Afrique qui, par suite des contraintes naturelles et physiques, n’a pas de grandes possibilités d’exportation. La conséquence serait la destruction de nos économies encore fragiles, la désorganisation de notre tissu social, source d’instabilité politique majeure, aux conséquences incalculables.

Le chef de l’État a en revanche insisté sur la nécessité d’ouvrir un dialogue sérieux, pour convenir d’un accord tenant dûment compte de l’asymétrie des économies africaines et européennes.

Monsieur le président de la République a, à ce sujet, hautement apprécié la position courageuse du président Thabo Mbeki de l’Afrique du Sud, le soutien précieux apporté par le président de la République française M. Nicolas Sarkozy et le chef du gouvernement italien M. Romano Prodi, à l’Afrique.

Le chef de l’État a, à cette occasion, lancé un appel à la mobilisation des jeunes, des femmes, des intellectuels d’Afrique, contre la grave menace des Accords de partenariat économique, qui entérinerait la recolonisation du continent.

Monsieur le président de la République a également évoqué le panel sur les infrastructures, qu’il a présidé, en présence de M. Romano Prodi, président du Conseil des ministres italien, M. Luis Felipe Marques Amado, ministre portugais des Affaires étrangères, M. Alpha Oumar Konaré, président de la Commission de l’Union africaine, Dr. Donald Kaberuka, président de la Banque africaine de développement et Dr. Mohammed Ibn Chambas, président de la Commission de la CEDEAO, le dimanche 9 décembre 2007.

Le chef de l’État a, à ce propos, vivement salué la priorité désormais accordée à la réalisation d’infrastructures en Afrique et la décision prise par les chefs d’État, de tenir un tour de table des bailleurs de fonds sur le financement des infrastructures, le 24 janvier 2008, à Dakar.

Monsieur le président de la République a, par ailleurs, fait part au Conseil, de la 7-ème Réunion du groupe de haut niveau de l’UNESCO sur l’éducation, qu’il a présidée, le mardi 11 décembre 2007.

Le chef de l’État a, en outre, évoqué les cérémonies de remise du prix ’’African Gender Award’’, à Son Excellence M. Paul Kagamé, président de la République du Rwanda et de décoration dans les Ordres nationaux, qu’il a présidées, le mercredi 12 décembre 2007.

Le Premier ministre, dans sa communication, a évoqué la participation du Sénégal au Sommet Europe-Afrique qui s’est tenu à Lisbonne, les 8 et 9 décembre 2007. Il a, à cet effet, salué au nom du gouvernement, le courage et l’engagement avec lesquels Maître Abdoulaye Wade, président de la République du Sénégal, a défendu les intérêts de l’Afrique, en rejetant les Accords de partenariat économique dans leur forme actuelle.

Le Premier ministre a, par la même occasion, demandé au gouvernement d’engager et de gagner la campagne de sensibilisation auprès des jeunes, des femmes, des intellectuels d’Afrique, contre de tels accords qui compromettraient gravement le présent et le futur de notre continent. Il a, à ce sujet, fortement félicité, les présidents Abdoulaye Wade du Sénégal et Thabo Mbeki d’Afrique du Sud, qui ont porté la voix du continent.

Le Premier ministre a, par ailleurs, rendu compte de l’audience qu’il a accordée à une délégation iranienne, les remerciements de Son Excellence Monsieur le président de la République du Sénégal, Maître Abdoulaye Wade à son ami et frère M. Mahmood Ahmedinejad, président de la République islamique d’Iran, pour son engagement à renforcer la coopération, dans le domaine de l’énergie et de l’agriculture.

Le Premier ministre a, en outre, rendu compte de la séance de travail avec les directeurs généraux des médias de service public, en présence du ministre de l’information et des Relations avec les Institutions, qu’il a présidée, le lundi 26 novembre 2007.

Il a, à cette occasion, préconisé la mise en place d’un groupe de travail, chargé de procéder à un diagnostic approfondi de la situation qui prévaut dans ces structures afin de proposer le réformes et les restructurations nécessaires.

Le Premier ministre a, en outre, évoqué la cérémonie d’ouverture des Assises nationales sur la décentralisation, qu’il a présidée, le mardi 27 novembre 2007.

Il a, à ce propos, fortement réaffirmé l’option du président de la république, de faire des collectivités locales des pôles de développement, en s’appuyant sur la décentralisation du Budget consolidé d’investissement (BCI), pour accélérer la réalisation des projets dans différents domaines ;

Le Premier ministre a, à cet effet, rappelé l’accroissement substantiel des moyens financiers et matériels des collectivités locales, l’augmentation du fonds de dotation de la décentralisation, qui a progressé de 7 milliards de francs CFA entre 2000 et 2007, l’augmentation du fonds d’équipement des collectivités locales, qui est passé de trois milliards six cent millions (3.600.000.000) à six milliards cinq cent millions (3.500.000.000) entre 2000 et 2007.

Il a, par la même occasion, souligné les cent trente sept (137) hôtels communautaires déjà construits et les cinquante (50) autres en chantier, grâce à ces fonds d’appui aux collectivités locales.

Le Premier ministre a, enfin, évoqué la cérémonie d’ouverture des Assises de l’entreprise, qu’il a présidée, au nom du chef de l’État, le mercredi 28 novembre 2007, en présence d’entrepreneurs venus d’Afrique de l’Ouest et du Centre. Il a, à cette occasion, rappelé les recommandations de Monsieur le Président de la République de faire du dialogue social un principe de base dans chacune des réformes à conduire dans notre pays.

Le conseil a examiné et adopté les textes de loi suivants :

  • un projet de loi autorisant le Président de la République à ratifier l’Accord-cadre de coopération entre la République du Sénégal et le Royaume d’Espagne, signé à Dakar le 10 octobre 2006 ;
  • un projet de loi autorisant le Président de la République à ratifier l’accord modifiant l’accord de partenariat entre les membres du groupe des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique et de la communauté européenne et ses États membres, signé à Cotonou le 23 juin 2000 ;
  • un projet de loi autorisant le président de la république à ratifier le Traité de l’Union monétaire ouest africaine (UMOA), adopté à Ouagadougou le 20 janvier 2007 ;
  • un projet de loi modifiant certaines dispositions du code général des Impôts ;
  • un projet de loi d’orientation sur la stratégie de croissance accélérée ;
  • un projet de loi modifiant l’article 9 et complétant les articles 62, 92 et 95 de la Constitution.

Le Conseil a pris les mesures individuelles suivantes :

  • Monsieur Daouda Maliguéye Sène, conseiller principal des Affaires étrangères, de classe exceptionnelle, précédemment ministre conseiller à la représentation permanente du Sénégal auprès de l’Office des Nations unies à Genève, est nommé ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de son Excellence Monsieur Umar Musa Yar’Adua président de la République fédérale du Nigeria, en remplacement de M. Abdou Sourang, appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Cheikh Sylla, conseiller principal des Affaires étrangères de classe exceptionnelle, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal en République fédérale d’Allemagne, est nommé cumulativement avec ses fonctions, ambassadeur extraordinaire et plénipotentaire de la République du Sénégal auprès de Son Excellence M. Heinz Fischer, président de la République d’Autriche, avec résidence à Berlin à Berlin.
  • Monsieur Cheikh Sylla, conseiller principal des Affaires étrangères de classe exceptionnelle, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal en République fédérale d’Allemagne, est nommé cumulativement avec ses fonctions, ambassadeur extraordinaire et plénipotentaire de la République du Sénégal auprès de Son Excellence M. Vaclav Klaus, président de la République tchèque, avec résidence à Berlin.
  • Monsieur Assane Ndoye, commissaire de police divisionnaire, directeur de la police judiciaire, est nommé Directeur général de la Sûreté nationale, en remplacement de Monsieur Léopold Diouf, appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Mamadou Sall, administrateur civil principal de classe exceptionnelle, précédemment gouverneur de la région de Kaolack, est nommé gouverneur de la région de Dakar en remplacement de Monsieur Amadou Sy appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Amadou Sy, Administrateur civil principal, précédemment gouverneur de la région de Dakar est nommé Gouverneur de la région de Kaolack en remplacement de Mamadou Sall, appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Ibrahima Sakho, administrateur civil principal, précédemment préfet du département de Bambey, est nommé préfet du département de Dakar, en remplacement de monsieur Mamadou Dia, appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Mamadou Dia, administrateur civil principal de classe exceptionnelle, précédemment préfet du département de Dakar est nommé préfet du département de Mbour, en remplacement de Monsieur Gabriel Sidy Diouf, appelé à d’autres fonctions
  • Monsieur Mouhamad Mahmoud Diop administrateur civil, précédemment préfet du département de Foundiougne, est nommé préfet du département de Tivaouane, poste vacant.
  • Monsieur Ange Faye, administrateur civil principal, précédemment préfet du département de Fatick est nommé préfet du département de Foundiougne en remplacement de Mouhamad Mahmoud Diop, appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Mouhamadou Diallo, administrateur civil, précédemment préfet du département de Kanel, est nommé préfet du département de Fatick en remplacement de Monsieur Ange Faye, appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Oumar Mamadou Baldé, administrateur civil, précédemment adjoint a gouverneur de la région de Matam, chargé des affaires administratives est nommé préfet du département de Bambey, en remplacement de Monsieur Ibrahima Sakho, appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Gorgui Mbaye, administrateur civil, précédemment adjoint au gouverneur de la région de Ziguinchor, chargé des affaires administratives est nommé préfet du département de Ziguinchor, poste vacant.
  • Monsieur Abdou Khadre Ndiack Ndiaye, administrateur civil, précédemment adjoint au gouverneur de la région de Fatick, chargé des affaires administratives, est nommé préfet du département de Kanel, en remplacement de Monsieur Mouhamadou Diallo, appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur El Hadji Bouya Amar, administrateur civil, précédemment adjoint au gouverneur de la région de Saint-Louis, chargé des affaires administratives, est nommé préfet du département de Podor, poste vacant.
  • Monsieur Guedj Diouf, administrateur civil, précédemment adjoint au gouverneur de la région de Louga, chargé des affaires administratives est nommé adjoint au gouverneur de Saint-Louis chargé des affaires administratives en remplacement de El Hadji Bouya Amar, appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Oumar Diallo, administrateur civil, précédemment adjoint au gouverneur de la région de Matam, chargé du développement est nommé adjoint au gouverneur de la région de Matam, chargé des affaires administratives en remplacement de Monsieur Oumar Mamadou Baldé, appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Mamadou Mbaye, administrateur civil, précédemment adjoint au gouverneur de la région de Fatick, chargé du développement est nommé adjoint au gouverneur de la région de Fatick chargé des affaires administratives en remplacement de Monsieur Abdou Khadre Ndiack Ndiaye, appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Paul Dionne, administrateur civil, précédemment en service à la Direction des affaires générales et de l’administration territoriale (DAGAT), est nommé adjoint au gouverneur de la région de Ziguinchor, chargé des affaires administratives en remplacement de Monsieur Gorgui Mbaye, appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Abdoulaye Noba, administrateur civil, précédemment adjoint au gouverneur de la région de Thiès chargé du développement est nommé adjoint au gouverneur de la région de Fatick chargé du développement en remplacement de Monsieur Mamadou Mbaye, appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Amadou Matar Cissé, administrateur civil, précédemment adjoint au gouverneur de la région de Saint-Louis chargé du développement est nommé adjoint au gouverneur de la région de Thiès chargé du développement en remplacement de monsieur Abdoulaye Noba, appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Fary Sèye, administrateur civil, précédemment en service au ministère chargé du Cadre de vie, est nommé adjoint au gouverneur de la région de Matam chargé du développement, en remplacement de Monsieur Oumar Diallo, appelé à d’autres fonctions.

- Monsieur Abdoulaye Faye, administrateur civil, précédemment en service au ministère du Cadre de vie, est nommé adjoint au gouverneur de la région de Ziguinchor, chargé du développement, poste vacant.

  • Monsieur Papa Demba Diallo, administrateur civil, précédemment en service à la Présidence de la République est nommé adjoint au gouverneur de la région de Louga, chargé des affaires administratives en remplacement de Monsieur Guedj Diouf, appelé à d’autres fonctions.
  • Mademoiselle Seynabou Gaye, administrateur civil, précédemment en service à la Direction des affaires générales et de l’administration territoriale (DAGAT), est nommé adjointe au gouverneur de la région de Saint-Louis chargée du développement en remplacement de Monsieur Amadou Matar Cissé, appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Abdoulaye Dramé, titulaire d’un diplôme d’études approfondies de sciences économiques, précédemment conseiller technique n°2 au ministère des Sénégalais de l’extérieur, est nommé directeur de la Promotion de l’habitat des Sénégalais de l’extérieur.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie