AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des ministres du 11 janvier 2001

Conseil des ministres du 11 janvier 2001

Le Conseil des Ministres s'est réuni ce jeudi 11 janvier 2001, au Palais de la République, sous la présidence du Chef de l'État, Maître Abdoulaye WADE.

Dans sa communication au Conseil, le Président de la République s’est d’abord félicité de la bonne organisation et du bon déroulement du référendum à un coût relativement peu élevé. En effet, le coût de l’organisation matérielle du Référendum du 7 janvier 2001, pour le Ministère de l’Intérieur, est de 1 500 000 000 frs CFA alors que l’élection présidentielle de 2000 a coûté 5 207 421 231 frs CFA.

Les cartes d’électeurs de l’élection présidentielle passée ont coûté 195 651 000 frs CFA se décomposant comme suit :

  • Cartes sécurisées commandées en Israël……….. 148 500 000 Frs
  • Cartes non sécurisées commandées à l’Imprimerie de l’Occident Africain et qui ont fait l’objet de destruction………………… 47 151 000 Frs

Or, les cartes d’électeurs sécurisées commandées lors du dernier Référendum ont pour coût 49 734 060 Frs CFA.

Étant donné qu’elles sont destinées à servir pour trois consultations (Référendum, élections législatives anticipées et élections locales), le prix de revient des cartes d’électeurs par scrutin s’élève à 16 578 020 Frs CFA.

Revenant sur le Référendum, il a demandé au Ministre de l’Intérieur de préparer un projet de livre blanc sur tous les aspects de cet événement historique.

Il a ensuite évoqué sa visite à la Société du Domaine Industriel de Dakar (SODIDA), à l’occasion du lancement du 4e Salon pour l’Emploi des Jeunes.

Il est aussi revenu sur ses idées exprimées à l’occasion de la cérémonie de lancement dudit salon et portant sur :

  • la création d’une Agence nationale pour l’emploi des jeunes, dont la tutelle sera confiée au Ministre de la Jeunesse et qui aura des démembrements aux niveaux régional et départemental ;
  • la création d’un centre de désintoxication et de réinsertion des jeunes drogués.

Le Chef de l’État a ensuite indiqué qu’il a pu constater, à travers sa visite de l’exposition du Salon, la qualité de l’expertise sénégalaise. Il a, à ce sujet, adressé ses vives félicitations aux initiateurs de la manifestation et il leur a assuré le soutien de l’État, pour toutes leurs démarches allant dans le sens de la résorption du chômage.

Le Chef de l’État a ensuite évoqué sa rencontre avec les volontaires du Service Civique National, pour exprimer sa satisfaction devant le travail réalisé par les jeunes mobilisés sur les chantiers hydro-agricoles de Thiagar, Firgui, Bandafassi, Nguékhokh et Keur Momar Sarr, dans le cadre de l’édition 2000 des " Vacances citoyennes ". Il a tenu à réitérer ses félicitations et ses encouragements à la jeunesse sénégalaise parfaitement engagée dans la construction nationale, à travers la lutte contre la désertification et pour le retour à la terre.

Le Président de la République a, en outre, rappelé qu’en marge de cette audience, il avait reçu le serment de la première promotion des volontaires d’appui à la gestion urbaine (VAGU), du Service Civique National. Il a noté, avec satisfaction, l’engagement civique et citoyen de ces volontaires prêts à servir leur pays pendant deux ans.

Le Chef de l’État est de nouveau revenu sur le projet de réalisation de bassins de rétention à poursuivre pendant le prochain hivernage et a demandé au Ministre de l’Énergie et de l’Hydraulique, maître d’œuvre, d’y travailler en concertation avec les ministres de la Santé, de l’Équipement et des Transports, de l’Environnement, et de la Jeunesse sous la supervision du Premier Ministre.

Le Président de la République a ensuite évoqué la question de la qualité technique et de l’état des routes, en demandant au Premier Ministre de faire réexaminer les dossiers concernant les routes actuellement en construction pour vérifier leur conformité avec les exigences

Il a, en outre, demandé au Gouvernement de rencontrer la presse pour présenter un bilan d’activité de l’année écoulée.

Le Chef de l’État a enfin annoncé qu’il se rendra à Yaoundé pour participer au sommet France-Afrique prévu les 17 et 18 janvier 2001.

Le Conseil a ensuite entendu la communication du Premier Ministre qui a abordé la rencontre prévue entre le Gouvernement et le FAL, et en a défini les modalités pratiques de déroulement. Il a insisté sur le caractère éminemment démocratique et utile de cette rencontre qui constitue une innovation de l’ère de l’alternance fortement soutenue par le Chef de l’État.

Le Premier Ministre, après être revenu sur la question de l’exploitation des richesses minières du Sénégal et sur la relance du projet MIFERSO, a demandé au Ministre de l’Économie et des Finances de le compléter, sur le programme économique prioritaire du Sénégal, à la lumière des accords de coopération noués avec les partenaires stratégiques et de l’effort intérieur de relance entamé par le Gouvernement.

Il a ensuite évoqué le déroulement de la campagne de commercialisation arachidière et invité le Ministre de l’Agriculture et de l’Élevage à prêter attention aux distorsions relevées ici ou là.

Le conseil a enfin pris les mesures individuelles suivantes :

  • Monsieur Barama SARR, Ingénieur en Génie civil, diplômé de l’École polytechnique de Thiès, mle de solde 382.831/I est nommé Directeur de l’Institut Sénégalais de Normalisation.
  • Le Lieutenant-Colonel Daouda DIENE, Administrateur des Services de Santé, mle de solde 66.662/B, est nommé Directeur du Centre Hospitalier Universitaire de Fann, en remplacement de Monsieur Falilou DIOP, appelé à d’autres fonctions.

Monsieur Oumar NIANG, Administrateur Hospitalier, mle de solde 59.680/F, est nommé Directeur de l’Établissement public de Santé hospitalier Albert Royer en remplacement de Mme Aminata MARA.

Monsieur Falilou DIOP, Administrateur Hospitalier, mle de solde 55.094/E, est nommé Directeur de l’Hôpital Aristide Le Dantec, en remplacement de Monsieur Seydina Issa NDIAYE, appelé à d’autres fonctions.

Le Commandant Babacar NGOM, Administrateur des Services de Santé, mle de solde 67.789/G, est nommé Directeur de l’Hôpital Lieutenant Mamadou DIOUF de Saint-Louis, en remplacement de Monsieur Massar GAYE, appelé à d’autres fonctions.

Avant de clôturer les travaux du Conseil des Ministres, le Chef de l’État a vivement encouragé le Premier Ministre et les Membres du Gouvernement à assurer au dialogue prévu avec le FAL un grand succès dans l’esprit d’un échange fécond d’idées sur la conduite des changements entrepris depuis l’alternance.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie