AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des ministres du 10 mai 2012

Conseil des ministres du 10 mai 2012

Le Conseil des ministres s’est réuni le jeudi 10 mai 2012, à 10h au Palais de la République sous la présidence de son Excellence, Monsieur Macky SALL, président de la République.

Dans sa communication, le président de la République est revenu sur l’importance qu’il accorde à la réduction effective du train de vie de l’État, en vue de réaliser des économies permettant de répondre aux besoins essentiels des populations. Revenant, à ce propos, sur la réduction des prix des denrées de première nécessité, il a salué la contribution significative des commerçants mais aussi de tous les acteurs qui veillent à l’application effective des nouveaux prix sur l’ensemble du territoire.

Le président de la République souligne, ensuite, qu’au-delà de ces premières mesures, les Sénégalais attendent des réformes en profondeur qui réduisent de manière drastique les dépenses de fonctionnement de l’État.

Dans cette perspective, le président de la République a porté à la connaissance du Conseil qu’il a décidé de procéder à une rationalisation du nombre et de la taille des structures chargées du pilotage et de la mise en œuvre des missions dévolues aux entités administratives de la Présidence de la République et du Gouvernement.

Le chef de l’Etat indique que cette option, irréversible, s’est déjà traduite par la limitation à 25 du nombre de départements ministériels au lieu de 45 auparavant. Il rappelle qu’il s’agit, avec détermination, d’éliminer les risques de double emploi, de confusion des rôles et des compétences entre des structures d’un même département ou entre deux ou plusieurs ministères et de supprimer les structures inopérantes, sans grande utilité pour le fonctionnement de l’État.

A ce propos, le président de la République informe le Conseil que cette volonté de rationalisation des structures administratives et de réduction du train de vie de l’État l’amène, d’ores et déjà, à prendre la décision de supprimer 45 directions et agences et que les économies budgétaires ainsi réalisées seront réorientées vers la satisfaction de la demande sociale.

Dans cet effort de réorganisation des services publics, le chef de l’État insiste sur la nécessité de mettre en œuvre le principe de subsidiarité pour que chaque opération du Gouvernement soit menée par la structure la plus efficiente dans l’utilisation des ressources. Sur ce même registre de l’efficacité, le président de la République engage le Gouvernement à améliorer la communication entre les différents services pour accroître la complémentarité de leurs actions au bénéfice des populations.

Poursuivant sa communication, le président de la République a informé le Conseil qu’il a reçu, cette semaine, une importante délégation du Directoire des Assisses nationales, sous la conduite du président Amadou Mahtar MBOW à qui il a rendu hommage pour son abnégation et sa contribution déterminante dans l’effort collectif d’approfondissement de la démocratie au Sénégal. Il souligne qu’une commission sera mise en place pour proposer des mesures d’amélioration de la gouvernance en matière institutionnelle, politique et économique.

Le chef de l’État constate, ensuite, pour s’en réjouir, que les partenaires au développement et les investisseurs internationaux commencent à montrer des signes d’une confiance accrue en notre pays ; il souligne à cet égard qu’il importe de maintenir et de renforcer la nouvelle démarche par une bonne gouvernance des affaires publiques.

Dans sa communication, le Premier ministre fait savoir qu’il a présidé, le vendredi 04 mai 2012, une réunion sur la mise en œuvre des mesures d’assistance en vivres de soudure en faveur du monde rural, en présence de membres du Gouvernement et de l’Administration, des responsables de la Croix Rouge et du Croissant Rouge à Dakar, d’agences spécialisées des Nations-unies et du Délégué du CICR à Dakar.

A ce propos, le Premier ministre indique au Conseil que ces opérations d’assistance ont déjà commencé dans certaines régions et devraient atteindre leur vitesse de croisière à compter du 14 mai 2012.

Concernant l’assainissement de Cambérène, le Premier ministre porte à la connaissance du Conseil qu’il a présidé, le mardi 8 mai 2012, une réunion interministérielle sur la question, en présence des représentants des populations, notamment des chefs religieux, notables, élus et membres du Comité d’initiative pour la défense de l’environnement de ladite localité. Le Premier ministre souligne, qu’au terme des discussions, il a procédé à l’installation d’un Comité de Concertation et de Suivi, composé des représentants de l’Administration et des populations de Cambérène.

Concernant la gestion des ordures ménagères, le Premier ministre demande qu’une attention particulière soit accordée à leur gestion et à celles des autres déchets solides et des eaux usées, pour amoindrir les risques d’exposition des populations à la maladie ; il demande aux services de l’État et aux collectivités locales concernés d’initier des « opérations coup de poing » pour un nettoiement des quartiers et des espaces publics avant les premières pluies, en plus des opérations quotidiennes de collecte.

Dans sa communication, le Premier ministre a ensuite abordé la question du Programme national d’autosuffisance en moutons de Tabaski , il a notamment évoqué la dépendance croissante du Sénégal vis-à-vis des pays voisins pour son approvisionnement avec des importations qui ont considérablement augmenté entre depuis 2000. Il considère que cette tendance doit être rapidement inversée, d’autant que le Sénégal dispose d’énormes potentialités et d’un marché porteur.

A la suite de la communication du Premier ministre et des informations complémentaires apportées par les ministres interpelés ou en charge des questions soulevées, le président de la République tire les conclusions des débats.

Le président de la République à tout d’abord tenu à remercier tous les partenaires qui ont bien voulu apporter leur soutien pour la distribution des vivres de soudure ; dans ce cadre, il rappelle la nécessité de tenir une réunion de coordination et d’évaluation dans les prochains jours, de veiller à la mise en place simultanée des vivres dans les régions ciblées, de renforcer la communication autour des opérations de distribution des vivres, notamment pour ce qui concerne les critères de sélection des bénéficiaires ; il a également mis l’accent sur l’indispensable implication des autorités déconcentrées, des élus locaux et des chefs de village.

Le chef de l’État a ensuite, compte tenu de l’urgence de la question, demandé au Comité de Concertation et de Suivi mis en place dans le cadre de l’assainissement de Cambérène, de tenir rapidement une réunion à l’effet d’arrêter toutes les mesures nécessaires pour un bon déroulement des journées commémoratives du 132ème Appel de Seydina Limamoulaye, prévues à partir du 12 juin 2012, notamment par la réparation des casses sur le réseau ainsi que le nettoyage et la désinfection de la zone par les services compétents des ministères chargés de l’Assainissement et de la Santé.

En ce qui concerne la campagne agricole 2012, le chef de l’État a instruit le Ministre de l’Agriculture de faire le point périodiquement sur l’acquisition et la mise en place des intrants, ainsi que sur la distribution des vivres de soudure dans le monde rural.

Le président de la République a instruit le Ministre de l’Élevage de mettre en œuvre un programme pour assurer l’autosuffisance en moutons à moyen terme et, en particulier, pour satisfaire la demande exprimée à l’occasion de la Tabaski.

Le chef de l’État a ensuite abordé la question des maladies liées à l’hivernage et notamment du paludisme. Il a instruit le Ministre de la Santé et de l’Action sociale de prendre toutes les mesures nécessaires, au niveau des districts sanitaires de l’ensemble du pays, pour une bonne sensibilisation des populations, à travers les médias et les relais communautaires, en vue du renforcement des dispositifs de prévention et de prise en charge des malades, en particulier les cibles les plus vulnérables que constituent les femmes enceintes, les enfants et les personnes âgées.

S’agissant, enfin, de, la situation scolaire, le président de la République engage le Gouvernement à veiller à ce que les dispositions arrêtées pour le réaménagement du calendrier scolaire et l’organisation des examens soient mises en œuvre.

Au tire des textes législatifs et réglementaires, le Conseil a examiné et adopté le décret n° 2012-500 abrogeant le décret n° 2011-1271 du 24 août 2011 instituant un système de contrôle et de taxation des communications téléphoniques internationales entrant en République du Sénégal.

Le Président de la République a informé le Conseil qu’il a signé le décret n° 2012-502 du 10 mai 2012 portant nomination des membres du Siège, du Parquet et de la Commission d’instruction de la Cour de répression de l’enrichissement illicite.

Le Conseil a pris les mesures individuelles suivantes :

  • Madame Maïmouna NDOYE SECK, Ingénieur Polytechnicien-Economiste en Energie, précédemment Expert Economiste Senior à la Commission de Régulation du Secteur de l’Electricité, est nommée Commissaire – Président de la Commission de Régulation du Secteur de l’Electricité, en remplacement de Monsieur Idrissa NIASSE dont le mandat est arrivé à terme ;
  • Monsieur Ibrahima Amadou SARR, Juriste-Master en droit de régulation, précédemment Expert Juriste Senior à la Commission de Régulation du Secteur de l’Electricité, est nommé Commissaire – Membre de la Commission de Régulation du Secteur de l’Electricité, en remplacement de Monsieur Edmond DIOUF dont le mandat est arrivé à terme ;
  • Monsieur Sidy Mohamed DIAKHATE, Inspecteur principal des Impôts et des Domaines de classe exceptionnelle, matricule de solde 382 883/F, est nommé Directeur de l’Enregistrement, des Domaines et du Timbre en remplacement de Monsieur Vincent Max BIDI appelé à d’autres fonctions.
  • Monsieur Cheikh Awa Balla FALL, Administrateur civil principal, matricule de solde 387 365/Z, est nommé Secrétaire général adjoint du Gouvernement.
  • Monsieur Ibrahima NDIAYE, Administrateur civil principal, matricule de solde n° 511.933/D, précédemment Chef du Service de l’Administration générale et de l’Equipement de la Primature, est nommé Directeur de l’Administration générale et de l’Equipement de la Primature ;
  • Monsieur Samba GUEYE, Conservateur d’Archives, matricule de solde n° 373.086/A, précédemment Chef du Service de la Législation est nommé Directeur des Services législatifs de la Primature ;
  • Monsieur Amadou Bamba DIOP, Economiste, matricule de solde n°371.318/M, est nommé Directeur de l’Administration générale et de l’Equipement du Ministère de l’Energie et des Mines ;
  • Docteur Cheikh KANTE est nommé Directeur général de la Société du Port autonome de Dakar, en remplacement de Monsieur Bara SADY ;
  • Monsieur Abdoulaye THIMBO, Chef du département du Contrôle de Gestion à Postefinances, est nommé Directeur général du Fonds national de Promotion de la Jeunesse (FNPJ) en remplacement de Monsieur Malick Tall YADE ;
  • Monsieur Gorgui dit Pape NDONG est nommé Directeur général de l’Office pour l’Emploi des Jeunes de la Banlieue (OFEJBAN) en remplacement de Monsieur Boubacar BA.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie