AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des Ministres du14 octobre 2010

Conseil des Ministres du14 octobre 2010

Le Conseil des Ministres s’est réuni le jeudi 14 octobre 2010, à partir de 10 heures, au Palais de la République, sous la présidence de Son Excellence Maître Abdoulaye WADE, Président de la République.

Le Chef de l’Etat a fait part au Conseil des audiences qu’il a accordées à plusieurs personnalités parmi lesquelles :

  • Une délégation brésilienne (sur les biocarburants)
  • M. Ousmane PAYE de l’Organisation Internationale de la Francophonie
  • Une délégation brésilienne (Préparation du 3e Festival Mondial des Arts Nègres)
  • M. Ekmeleddin ISHANOGLU, Secrétaire Général de l’OCI en compagnie du Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères
  • M. Abdel Aziz AL AMR, Vice-ministre des Affaires Religieuses du Royaume d’Arabie Saoudite
  • Le directeur de l’Union des Oulémas du Monde du Qatar
  • Une délégation des imams et oulémas

Au titre de ses activités, le Chef de l’Etat a fait part au Conseil de la cérémonie d’ouverture de la 9ème session du Comité Permanent pour l’Information et les Affaires Culturelles de l’OCI (COMIAC) qu’il a présidée.

Il a également informé le Conseil avoir pris part à la cérémonie d’accueil des étudiants haïtiens à leur arrivée à Dakar et a salué l’hospitalité et la solidarité légendaire du peuple Sénégalais. Il a salué l’élan de solidarité des Sénégalais et la mobilisation exceptionnelle.

Le Président de la République est revenu sur la mission qu’il a effectuée à Syrte (Libye) où il a pris part au Deuxième Sommet Afro-arabe. A la cérémonie d’ouverture de ce Sommet, le Chef de l’Etat, en sa double qualité de Président de la République du Sénégal et de Président en exercice de l’OCI a fait une allocution portant notamment sur :

1. La spécificité des relations afro-arabes aux plans historique géographique et socioculturel.
2. L’interdépendance et la complémentarité de l’Afrique et du monde arabe.
3. La nécessité d’une stratégie de coopération afro-arabe en réponse aux mutations géostratégiques en cours dans le monde.
4. La proposition de mise en place d’une Agence Arabo-africaine de Développement pour la conception et l’exécution des projets de coopération Afro-arabe.
5. Le renouvellement du soutien à la Palestine et la proposition de création d’une commission chargée de tenter une ultime médiation afin de préserver l’intégrité territoriale du Soudan dans la perspective du référendum de janvier 2011 sur l’autodétermination du Sud Soudan. Cette proposition a été acceptée par le Burkina Faso, le Gabon, le Nigéria, la Libye et le Koweït et le Qatar.

A l’issue des délibérations, le Sommet a adopté :

  • La déclaration de Syrte qui fixe les orientations politiques de la coopération afro-arabe ;
  • La stratégie de partenariat et le plan d’action afro- arabe 2011-2016 qui contient notamment les principes et objectifs de la coopération afro-arabe, les domaines d’action et le mécanisme de mise en œuvre et de suivi ;
  • Une résolution portant création d’un fonds afro-arabe pour faire face aux catastrophes naturelles ;
  • Une résolution sur le Soudan.

Le prochain Sommet afro-arabe se tiendra en 2013 au Koweit.

En marge du Sommet, le Président de la République s’est entretenu notamment avec :

  • Mme. Ellen Johnson SIRLEAF, Présidente de la République du Liberia ;
  • M. Ernest Bai KOROMA, Président de la République de Sierra Leone ;
  • Son Altesse Cheikh Sabah Al Ahmad Al jaber AL-SABAH, Emir de l’Etat du Koweit.

Le Président de la République a évoqué la situation qui prévaut à Sédhiou et a condamné le saccage et la dégradation volontaires des biens et édifices publics dont les auteurs ne resteront pas impunis. A cet effet, il a demandé aux autorités compétentes de mener l’enquête à terme et d’identifier clairement les auteurs de tels actes de vandalisme.

Le Chef de l’Etat a aussi fait remarquer qu’en règle générale toute enquête doit être bouclée et connaître son épilogue. Car, souligne-t-il, l’opinion et les autorités doivent être régulièrement informées des résultats des enquêtes.

Le Président de la République a fait part au Conseil de la tenue ce vendredi 15 octobre 2010 à Dakar sous sa présidence effective, de l’assemblée générale constitutive d’une nouvelle fondation suite à la dissolution de la fondation suisse qui gérait le Fonds de solidarité numérique, création de son Excellence Me Abdoulaye WADE. La Fondation a pour objectif de pourvoir les Africains d’ordinateurs et de connecter l’Afrique au reste du monde.

Le Chef de l’Etat a demandé au Ministre de la Jeunesse de lancer un grand mouvement panafricain des jeunes impliquant toutes les régions du continent dans un Congrès pour des échanges portant sur le panafricanisme et les enjeux qui interpellent l’Afrique. Un tel mouvement se fera avec la reconnaissance de l’Union africaine a-t-il indiqué.

Dans le cadre du renforcement de la démocratie en Afrique, le Président de la République a suggéré la tenue à Dakar de la deuxième réunion des partis politiques africains qui seraient structurés, pour plus de pertinence, en trois internationales :

  • le socialisme démocratique ;
  • le libéralisme démocratique ;
  • et les conservateurs.

Le Président de la République, abordant la question du taux d’achèvement dans l’élémentaire, a suggéré son amélioration par le recrutement des « BAC moins ». Il a instruit le Gouvernement à travailler dans cette direction et a aussi insisté sur l’utilisation de l’informatique dans l’enseignement et dans la Fonction publique pour améliorer la qualité des prestations.

Le Chef de l’Etat a déploré l’urbanisation sauvage de nos villes qui enlève le charme de nos côtes maritimes. Il a à ce propos donné des instructions pour faire de nos plages des zones non oedificandi.

Le Chef de l’Etat a félicité le Ministre de l’Elevage, Maire de la Commune d’Arrondissement de Yoff, pour la bonne organisation de la Fête de l’Excellence qui a consacré le lancement du Programme de Parrainage de l’Excellence qui permet de cultiver une saine émulation à l’école. Il a ensuite félicité Mme le Ministre de l’Elevage pour ses efforts pour juguler la rage.

Le Président de la République a également adressé ses vives félicitations et ses encouragements à l’équipe nationale de football suite aux brillantes prestations des « Lions » du Sénégal à Lubumbashi et à Dakar.

Dans sa communication, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, assurant l’intérim du Premier Ministre, a rendu compte des activités gouvernementales ci-après :

  • La rencontre trimestrielle avec les bailleurs de Fonds, axée sur la revue du document stratégique de réduction de la pauvreté (D.S.R.P). Cette rencontre présidée par le Premier Ministre le 8 octobre 2010 a permis de rendre compte des progrès réalisés, d’identifier les contraintes et de dégager les perspectives en vue de l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).
  • Le Conseil Interministériel consacré à la mutualisation de l’aumône. L’objectif assigné à cette rencontre, était de donner corps à la vision déclinée par le Chef de l’Etat dans sa communication délivrée en Conseil des Ministres, le 7 octobre 2010 et au terme de laquelle il invitait le Gouvernement à concevoir une méthodologie appropriée, en vue d’asseoir une politique efficace d’entraide et d’assistance aux plus démunis. Après un large échange de vues, portant sur la dimension religieuse et cultuelle de l’aumône, le Conseil a décidé de poursuivre la réflexion en mettant en place deux groupes de travail complémentaires.
    D’une part une Commission cellulaire chargée de rencontrer les guides des différentes confessions et familles religieuses ainsi que les leaders d’opinion, en vue de recueillir leurs avis et suggestions et d’élaborer une synthèse des recommandations qui seront émises à cette occasion.
    D’autre part, un comité de pilotage présidé par le Ministre de l’Intérieur assisté de ses collègues en charge de la Solidarité nationale et de la Protection des Droits humains, dans lequel siègeront également des représentants d’autres départements ministériels, des membres du Collectif national des maîtres coraniques, de l’Eglise et de l’association des Oulémas du Sénégal, qui s’attèlera à définir les termes de référence d’une gestion rationnelle et efficiente des contributions attendues.

Remerciant le Président de la République pour ses heureuses initiatives, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur a particulièrement insisté sur le geste historique en faveur des Haïtiens et sur les propositions pertinentes faites au COMIAC. Appréciant ces actes il a fait remarquer que si les grandes idées mènent le monde, les grands symboles marquent le monde.

A la suite du Premier Ministre :

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Environnement et de la Protection de la Nature a rendu compte au Conseil de sa participation à la 4eme conférence islamique des Ministres de l’Environnement qui s’est tenue à Tunis du 5 au 6 octobre 2010. Il a, dans sa déclaration, mis en exergue trois préoccupations fondamentales à savoir : les réponses nationales et régionales apportées à la lutte contre l’érosion côtière, l’état d’avancement du Programme de la Grande Muraille Verte et la nécessaire solidarité de la Oummah Islamique dans la mise en œuvre des programmes.

Le Ministre d’Etat a également informé le Conseil des principales conclusions et recommandations de la rencontre portant notamment sur :

  • La désignation du Sénégal dans le bureau exécutif pour les deux prochaines années ;
  • La vulgarisation de la Grande Muraille Verte et la protection du Lac Tchad au niveau de l’OUA et des autres institutions appropriées et l’appui de toute la Oummah Islamique à ces deux projets ;
  • La nécessité de médiatiser fortement la distinction décernée par la Convention Internationale Caucase Fondation (ICCF) et le FEM à Me Abdoulaye Wade, Président de la république du Sénégal et Coordonnateur du volet Environnement du NEPAD.

Le Ministre de l’Enseignement Supérieur, des Universités des CUR et de la Recherche Scientifique a fait le point sur les orientations des nouveaux bacheliers de l’enseignement supérieur. Il a, à ce sujet, annoncé que cette année, 30.000 bacheliers seront accueillis dans les établissements publics et privés d’Enseignement Supérieur du Sénégal. Les capacités d’accueil de ces établissements permettent de penser, selon lui, que la possibilité existe d’accueillir tous les bacheliers de 2010. En effet, sur les 30.000 bacheliers, on compte 21.000 littéraires et 9000 scientifiques. Les scientifiques seront répartis comme suit : 4.000 en faculté des Sciences de l’UCAD, 3.000 à la FASEG et 2.000 dans les autres établissements publics (UGB, Ziguinchor, Thiès, Bambey, ESP, EPT, Médecine, Pharmacie). Quant aux littéraires, 15.000 pourront être accueillis en Faculté des Lettres, 4.000 en Faculté de Droit et 2.000 dans les autres établissements.

Revenant sur la question de l’Entrée en Sixième, le Ministre de l’Enseignement Préscolaire, de l’Elémentaire, du Moyen Secondaire et des Langues nationales a évoqué la loi d’orientation sénégalaise qui, selon lui, impose à l’élève une obligation de dix ans, du CI à la 3ème sans être exclu. Faute de moyens, le Gouvernement n’a jamais pu appliquer cette loi qui date de 1991. C’est la raison pour laquelle, l’Entrée en Sixième a toujours été organisée pour bloquer certains élèves de CM2. Ce qui a eu pour résultats un taux de scolarisation de 84,5 % au primaire, 39 % au moyen et 19 % au secondaire, c’est à dire beaucoup d’exclus du Système scolaire. Avec l’application de la loi d’orientation et l’obligation scolaire de dix ans décidés par le Président de la République, c’est une véritable révolution qui s’opère dans le système scolaire.

Le Ministre a, à cet effet, assuré que toutes les dispositions sont prises pour une bonne rentrée et que tous les élèves sont orientés dans les collèges de proximité qui disposent de suffisamment de professeurs. Il a également fait part de l’engagement des partenaires techniques et financiers à soutenir et à encourager cette obligation scolaire de dix ans qui permet au Sénégal de faire de grandes avancées comme dans les pays développés grâce aux 40% du budget national alloués à l’Education.

Dans son intervention, le Ministre de l’Elevage a informé le Conseil de l’accord qui a été trouvé avec la SOGAS qui s’est engagé à résoudre les doléances des chevillards de l’Abattoir de Diourbel, à la suite à l’arrêt de travail de ces derniers dont les doléances portaient notamment sur le déficit de personnel, l’insécurité, le manque d’hygiène, la cherté des tarifs et la vétusté des installations.

Le Ministre de l’Elevage a également demandé au Directeur général de la SOGAS de prendre les dispositions utiles pour assurer, dans les meilleurs délais, l’approvisionnement correct des populations en viande.

Elle a, par ailleurs, abordé la situation de la rage qui accuse une recrudescence et s’est réjouie de la décision du Président de la République de demander la mise en œuvre effective du Programme Spécial de Lutte contre la Rage, initié en relation avec les Collectivités locales, en vue d’éradiquer durablement le fléau.

Le Ministre de l’Entreprenariat Féminin et de la Micro finance a rendu compte au Conseil de la préparation de la cérémonie de lancement officielle du Fonds National de Crédit pour les Femmes qui constitue une réponse pertinente à la problématique du financement des couches vulnérables. Cette cérémonie aura lieu le 27 octobre 2010 à 15 heures au CICES sous la présidence effective de la Première Dame Mme Viviane WADE.

Le Ministre de la Communication et des Télécommunications a fait part de sa participation à la Réunion des Plénipotentiaires de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) à Guadalajara au Mexique. Il a, à cette occasion, prononcé un discours axé sur la problématique de l’apport des TIC aux OMD. Au nom du Chef de l’Etat, le Ministre de la Communication et des Télécommunications du Sénégal a invité les plénipotentiaires à Dakar du 9 au 12 Novembre 2010 où se tiendra pour la première fois dans notre capitale, le Colloque mondial des Régulateurs de télécommunications (Global Symposium for Regulators) et le Forum mondial des chefs d’entreprise du secteur des TIC (Global Industry Leaders Forum).

Le Ministre de la Communication et des Télécommunications, Porte-parole du Gouvernement a aussi fait part au Conseil de l’audience qu’il a accordée aux représentants des différents acteurs du sous secteur de la Poste, à savoir : l’Intersyndicale de la Poste composée du SYTPOST et du SYNAPOST ; le Syndicat National des Travailleurs des Postes et Télécommunications (SNPT) et le Syndicat Libre du Groupe de la Poste (SLPG). A la suite des discussions, il a été retenu la mise en place d’une plateforme de dialogue intégrant toutes les parties prenantes du sous-secteur, à brève échéance, en vue :

- d’initier et de mettre en œuvre des politiques prenant en charge les doléances posées par les différentes organisations syndicales et visant à renforcer les performances du sous-secteur de la Poste caractérisé par des pratiques irrégulières de concurrence.

Le Ministre de la Communication a fait part au Conseil de l’écho favorable que la presse a réservé à l’appel du Chef de l’Etat à la solidarité avec le peuple Haïtien. Il a notamment fait cas du parrainage par le Président du CDEPS de deux étudiants haïtiens.

Le Ministre chargé des Affaires Internationales et de l’humanitaire a rendu un vibrant hommage au Président de la République, grand panafricaniste qui a mené durant toute sa vie un combat pour la dignité et la libération de l’homme noir. Il a remercié le Chef de l’Etat de l’avoir associé à cette initiative historique.

Le Ministre des Energies renouvelables a informé le Conseil de la tenue de l’Atelier de restitution de l’étude de développement des biocarburants au Sénégal, tenu le 07 octobre 2010 au Ministère des Affaires Etrangères. Cette étude, menée par des experts brésiliens dans le cadre de la coopération entre le Sénégal et le Brésil dans le domaine des biocarburants, a permis de faire une cartographie du Sénégal basée sur les conditions climatiques et les caractéristiques des sols. L’Etude a recommandé un certain nombre de projets que l’ONUDI et le PNUE se sont engagés a accompagner.

Le Conseil a examiné et adopté :

  • Un projet de loi autorisant le Président de la République à ratifier l’Accord de Coopération économique, technique et financier entre le Gouvernement de la République du Sénégal et le Gouvernement de l’Etat du Koweït, signé à Dakar, le 25 juillet 2009 ;
  • Un projet de loi autorisant le Président de la République à ratifier l’Accord Révisé portant création du Fonds de Solidarité Africain, adopté à Niamey (Niger), le 20 décembre 2008.

Le Conseil a pris les mesures individuelles suivantes :

  • Monsieur Mare LO, Administrateur civil principal est nommé Secrétaire Général au Ministère des Mines, de l’Industrie de l’Agro-industrie et des PME en remplacement de Madame Sokhna TOURE ;
  • Monsieur Mohamadou Abdoulaye SADJI, Inspecteur du Trésor, est nommé Directeur de l’Administration Générale et de l’Equipement au Ministère des Mines, de l’Industrie de l’Agro-industrie et des PME ;
  • Madame Fatou Thiaré Kane DIALLO, Professeur d’Economie Familiale est nommée Administrateur du FONDEF au Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle en remplacement de Madame Mmâ Fatoumata Koné TRAORE ;
  • Monsieur Mame Victor Léopold POUYE, Ingénieur des Travaux publics est nommé Directeur Général des Infrastructures au Ministère de la Coopération Internationale, des Transports Aériens, des Infrastructures et de l’Energie en remplacement de Kébou NDIAYE ;
  • Monsieur Al Hadji Mamadou Lamine GOUDIABY, Géographe, est nommé Secrétaire Général de l’Agence des Aéroports du Sénégal au Ministère de la Coopération Internationale, des Transports Aériens, des Infrastructures et de l’Energie.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie