AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des Ministres du 29 juillet 2010

Conseil des Ministres du 29 juillet 2010

Le Conseil des Ministres s’est réuni le jeudi 29 juillet 2010, à partir de 10 heures, au Palais de la République, sous la présidence de Son Excellence Maître Abdoulaye WADE, Président de la République.

Le Chef de l’Etat a fait part au Conseil des audiences qu’il a accordées à plusieurs personnalités parmi lesquelles :

  • Mme De SOUZA, Ministre des Droits de l’Homme, du Renforcement de la Démocratie et de la Formation Civique de la République du Togo, envoyée spéciale de Son Excellence le Président Faure GNASSINBE ;
  • Une délégation du Bureau des Parlementaires Francophones ;
  • Une délégation d’Ingénieurs Informaticiens de la Matrice du Sahel, en compagnie du Ministre des TIC ;
  • Une délégation du Mouvement AL FALLAH ;
  • Une délégation du Congrès panafricain de la jeunesse musulmane venue remettre au Chef de l’Etat un prix pour ses efforts dans le cadre du renforcement de la paix dans le monde.

Au titre de ses activités, le Président de la République a informé le Conseil avoir présidé :

- une Réunion avec les Architectes du Sénégal à laquelle a pris part le Ministre chargé des Ecovillages ;
- Une Réunion portant sur l’énergie Solaire avec une délégation d’ingénieurs conduite par le Ministre chargé des Energies Renouvelables.

Le Chef de l’Etat a également fait part au Conseil des missions qu’il a effectuées, du 11 au 28 juillet 2010 à Paris, Chicago, Washington, Ndjamena et Kampala.

A Paris, à l’invitation du Président Nicolas SARKOZY, le Chef de l’Etat a pris part, dans le cadre de la Célébration du Cinquantenaire de l’Indépendance des Anciennes Colonies Françaises, aux manifestations commémoratives de la fête du 14 Juillet.

A travers cette invitation, le Président SARKOZY a voulu, selon le Chef de l’Etat, exprimer la reconnaissance de la France aux soldats venus des anciennes colonies combattre pour la libération de ce pays.

Dans son allocution, à l’occasion du déjeuner offert à ses hôtes, le Président SARKOZY a renouvelé son attachement à l’Afrique et au partenariat rénové entre la France et les Pays Africains, tout en insistant sur la question du développement de l’Afrique qu’il considère comme une priorité pour la France.

Le Président de la République a, en marge de la célébration de la fête du 14 juillet reçu en audience :

  • M. Jean-Marie BOCKEL, Secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants ;
  • M. VICAT, PDG de la SOCOCIM en compagnie de M. Guy Sidos ;
  • Le Procureur Moreno OCAMPO, en compagnie de Mme Fatou Bensouda, Procureur Adjointe et de Monsieur Amady BA, Chef de la Coopération Internationale ;
  • M. Abraham RADKINE, Directeur Exécutif de la Fondation Aladin ;
  • M. Michel KATZ avec qui, il a évoqué le lancement du Dakar Agricole II prévu les 14 et 15 janvier 2011 à Dakar avec la participation du Mouvement pour une Organisation Mondiale de l’Agriculture (MOMAGRI) ;
  • M. ZEFIRIN DIABRE de AREVA ;
  • M. Bachir BARCHI avec qui il s’est entretenu du Projet en cours afférent à l’enlèvement des déchets (pneus, ordures etc) ;
  • M. Souleymane MBAYE, Champion du Monde de Boxe qui lui a remis sa ceinture en guise de remerciements pour son soutien et a, par la même occasion, évoqué la possibilité d’organisé à Dakar un Championnat Mondial de Boxe. Une initiative soutenue par le Président de la République ;
  • Mme Schneck des Editions Bordas ;
  • Une délégation du FORA en compagnie de M. Assane WADE, Souleymane Anta et Mme Bintou Seydi ;
  • Une délégation de la Fédération PDS de France venue lui réitérer son soutien et ses remerciements.

A Chicago, où il s’est rendu à l’invitation du Gouverneur de l’Etat de l’Illinois, M. Patt Quinn, le Chef de l’Etat a pris part au Forum des Affaires qui a regroupé plus d’une centaine d’hommes d’affaires de Chicago et du Sénégal.

Dans son allocution, le Président de la République, s’est réjoui de cette rencontre qui vise à booster les relations d’affaires entre les Etats-Unis d’une part, le Sénégal et l’Afrique, d’autre part. Il a entre autres :

  • insisté sur le fait que l’Afrique est en pleine mutation grâce aux changements radicaux en cours ;
  • mis en évidence le positionnement stratégique du Continent au 21ème siècle ;
  • évoqué la Résolution 1405/I. adoptée le 1er juillet par la chambre des représentants américains pour honorer 17 pays africains qui célèbrent leur indépendance. Laquelle reconnait, entre autres : « l’importance stratégique, humanitaire, économique et culturelle que revêt l’Afrique aux yeux des Etats Unis d’Amérique ».
  • situé enfin le Sénégal dans son contexte politique, économique, sociologique et géostratégique.

Le Chef de l’Etat a, en marge de cette rencontre, effectué une visite au Field Muséum, un Musée Africain qui retrace l’histoire des pays africains et à la ferme de production, de stockage et de commercialisation du maïs et du Soja de M. John Kiefner à Manhattan dans l’Illinois sur invitation de l’Association des Fermiers de L’Illinois.

Le Président de la République a également participé à un déjeuner offert en son honneur par le Gouverneur de l’Illinois M. Patt Quinn qui s’est dit très heureux de le recevoir ainsi que sa délégation en insistant sur les changements positifs en Afrique et en encourageant le partenariat privé Etats-Unis/Sénégal.

Le Chef de l’Etat a, pour sa part, magnifié la coopération excellente entre les Etats-Unis et le Sénégal, situé le sens de l’esprit de sa visite, souligné l’importance vitale des relations d’affaires comme source de prospérité et de croissance et exprimé sa satisfaction pour les retombées positives de cette visite.

Il a également eu un entretien en tête à tête avec le Maire de la Ville de Chicago, M. Richard M. Daley.

A l’issue de cette séance, deux Protocoles d’accord ont été signés, d’une part, entre le Gouvernement du Sénégal et l’Etat de l’Illinois dans le domaine agricole et, d’autre part, entre le Gouvernement du Sénégal et le Groupe ABARIS CORNESTONE ENERGY (ACE) dans le domaine de l’Energie En marge de sa visite à Chicago, le Chef de l’Etat s’est entretenu avec Monsieur Quinton Primo, Président du Groupe Capri Capital qui gère les fonds de pension et est spécialisé dans l’immobilier entre autres secteurs d’investissement.

Il a également reçu en audience :

  • M Omer Ahmed, Président de Abaris Capital, un groupe spécialisé, entre autres, dans les investissements sur les sources alternatives d’énergies notamment le solaire. A l’issue de l’audience, un mémorandum d’intention pour la fourniture de centrales solaires au Sénégal a été signé avec comme mesure d’accompagnement, l’installation d’une centrale électrique (énergie fossile) de 65 MW destinée à palier les coupures d’électricité, en attendant l’exécution du programme solaire.
  • Mmes Theresa CLARK, CEO, et Jacqueline ADAMS, Director of Communication de Africa.com, un site d’information internet ayant une grande audience au niveau international. Ce site qui fournit des informations sur l’Afrique : histoire, actualité, opportunités d’investissement, a pour ambition, de donner une image positive du Continent. L’audience a porté sur les possibilités de partenariat entre le Sénégal et Africa.com. Le Chef de l’Etat a, à cet effet, marqué son accord pour que la RTS puisse établir un partenariat avec cette structure.
  • M. Gleen TILTON, Chairman United Airlines, avec qui, il a discuté des points relatifs à la Nouvelle compagnie aérienne sénégalaise, à l’Aéroport Blaise Diagne, etc. La Compagnie United Airlines affrète près de 3300 vols par jour à travers le monde et emploie près de 46 000 personnes.
  • M. Scott CASE, CEO Malaria No More. Le Président de “Malaria No More”, ONG très impliquée dans l’éradication du paludisme en Afrique a, à cette occasion, reconnu les progrès impressionnants enregistrés en Afrique, au Sénégal en particulier, pour la réduction du fléau.

Le Chef de l’Etat s’est également rendu à Washington DC, au Congrès, pour répondre à l’invitation de M. Bobby. L. RUSH, membre du Congrès américain et co-président du Caucus « Partenariat Africain pour le progrès économique ». Il y a reçu officiellement la résolution 1405/I. sur l’Afrique, qui a été adoptée le 1er juillet 2010 à l’unanimité de la Chambre des Représentants américains, à l’occasion du cinquantenaire de l’indépendance de 17 pays africains.

M. Bobby. L. RUSH qui a initié le texte de la résolution a précisé que le choix porté sur le Président de la République du Sénégal pour recevoir officiellement ce document s’explique par plusieurs facteurs notamment : la modernité de sa vision, l’importance de ses réalisations dans le domaine des infrastructures, ses efforts dans le cadre du renforcement de la démocratie et de la paix, de l’éducation et de la formation, de la lutte contre le VIH/SIDA, de la promotion de la jeunesse et de la parité, mais aussi par son leadership en Afrique et dans le monde matérialisé par son inlassable combat pour la résolution des conflits, l’intégration africaine et le partenariat mondial.

Cette résolution qui honore la lutte de l’Afrique pour sa libération reconnait notamment l’importance stratégique de notre continent dans le nouveau contexte mondial et invite les Etats–Unis d’Amérique à prendre en compte cette nouvelle donne.

Le Président de la République a également évoqué sa mission à Ndjamena, au Tchad, où il a pris part au Sommet de la Communauté des Etats Sahélo-Saharien (CEN-SAD) les 22 et 23 juillet 2010. Cette rencontre qui a essentiellement porté sur l’examen des questions économiques et sécuritaires de l’espace CEN-SAD a été l’occasion d’une concertation approfondie sur les points à l’ordre du jour du Sommet de l’Union Africaine à Kampala, notamment sur les mutations de l’Union et ses mécanismes de fonctionnement.

Dans son intervention, le Chef de l’Etat a particulièrement insisté sur les perspectives liées à l’évolution de l’Union Africaine, entre autres, la transformation de la Commission de l’Union en Autorité, les Etats-Unis d’Afrique, le Gouvernement continental etc. Le Président de la République a également proposé un recentrage de la CEN-SAD sur les questions économiques et proposé la création d’un Fonds pour la réalisation d’infrastructures avec des prêts à long terme.

Le Chef de l’Etat a informé le Conseil s’être rendu à Kampala, en Ouganda où il a participé, du 24 au 27 juillet 2010, au 23ème Sommet du Comité d’Orientation des Chefs d’Etat et de Gouvernement du NEPAD et à la 15ème Session Ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine.

Dans son intervention lors du Sommet sur le NEPAD, le Président de la République a notamment :

  • rappelé les objectifs initiaux du NEPAD ;
  • insisté sur la vocation du NEPAD à être une partie intégrante de l’Union Africaine et non un processus parallèle ;
  • souligné la nécessité d’une direction du NEPAD simplifié sans lourdeurs administratives indues ;
  • mis l’accent sur le respect rigoureux des objectifs et de la vocation du NEPAD dans le processus de fusion de ses structures dans celles de la Commission de l’Union ;
  • évoqué la question de la mobilisation des ressources promises par les partenaires au développement (suivi des engagements) ;
  • rappelé que le rôle des Chefs d’Etat et de Gouvernement est celui d’orientation et d’impulsion et non de mise en œuvre ; ce dernier aspect devant plutôt relever de la Commission de l’Union et de l’Agence du NEPAD.

La 15ème Session Ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine a porté sur le thème : « Santé maternelle et infantile et développement de l’Afrique ».

Le constat généralement admis à la suite du Panel sur le thème du Sommet est que, pour la grande majorité des pays africains, de nombreux obstacles entravent le processus dans la réalisation de la composante des OMD liée à la santé maternelle et infantile.

Dans son intervention, le Président de la République a notamment :

  • relevé les enjeux liés à la santé maternelle et infantile dans la perspective de l’évaluation finale des OMD en 2015 ;
  • rappelé l’instauration de la parité au Sénégal comme moyen d’une meilleure prise en charge par les femmes de leurs priorités et besoins spécifiques ;
  • fait part de deux initiatives sénégalaises en matière de santé maternelle et infantile : gratuité de la césarienne et « Bajenu Gox ».

Lors des travaux en session ordinaire sur les questions liées à la paix et la sécurité en Afrique, la réforme du Conseil de sécurité de l’ONU et les relations entre l’Afrique et la Cour Pénale Internationale, le Chef de l’Etat a notamment :

  • réaffirmé l’attachement du Sénégal, premier pays à avoir ratifié le statut de la CPI en février 1999, à l’application de la justice pénale à tous sans exception ;
  • exprimé son doute s’agissant du crime de génocide sans préjuger des autres accusations retenues contre le Président Soudanais (crime de guerre et crime contre l’humanité) ;
  • plaidé pour un jugement des africains par les africains avec l’institution d’une juridiction panafricaine.

En ce qui concerne le Dossier Hissène HABRE, le Conseiller juridique de l’Union Africaine a insisté sur toutes les mesures prises par le Sénégal pour la tenue du procès de l’ancien Président du Tchad. Dans ce cadre, un projet de budget révisé a été préparé et une conférence des bailleurs pour le financement du procès devrait se tenir en octobre 2010.

Intervenant sur ce dossier, le Chef de l’Etat a :

  • rappelé les termes du mandat donné par l’Union Africaine au Sénégal pour le jugement de M. Hissène HABRE ;
  • rappelé les mesures prises par le Sénégal pour diligenter les préparatifs du procès ;
  • souligné l’inertie de l’Union Africaine et des bailleurs pour la mobilisation des ressources ;
  • rassuré quant à la collaboration du Sénégal pour toutes les dispositions à prendre ultérieurement concernant ce dossier ;
  • indiqué que le Sénégal ne sera pas impliqué dans la gestion des fonds alloués au procès.

Le Président de la République, considérant que l’Union Africaine s’est unanimement prononcée contre toute arrestation d’un Chef d’Etat Africain sur demande de la CPI, s’est engagé à respecter cette décision et, par conséquent, à ne pas donner suite à une demande éventuelle de la Cour Pénale Internationale relative à l’arrestation du Président Omar El Béchir

Outre la contribution active du Chef de l’Etat aux délibérations du Sommet, le Sénégal a initié et fait adopter trois décisions sur :

  • Le partenariat pour éliminer la transmission mère-enfant du VIH Sida ;
  • L’adhésion des pays africains à la Convention des Nations Unies sur l’interdiction ou la restriction de l’utilisation de certaines armes conventionnelles ou à effets discriminatoires ;
  • l’institution du 3 avril (date d’inauguration du Monument de la Renaissance Africaine) comme journée de la Renaissance Africaine. A cet effet, le Chef de l’Etat a donné instruction au Premier Ministre de lui proposer un contenu pour la célébration de cette journée.

En marge du Sommet, le Président de la République a eu des entretiens avec :

  • S.E.M. le Président de la République du Malawi ;
  • S.E. le Guide de la Jamahiriya Libyenne ;
  • S.E.M Président de la République Comorienne ;
  • S.E.M Premier Ministre Canadien.

Le Chef de l’Etat a également reçu la délégation du Congrès Panafricain de la jeunesse musulmane venue le féliciter pour le Prix pour la Paix en Afrique qui lui a été décerné par ledit Congrès, ainsi qu’à son homologue libyen Mouammar KHADAFI. Ce prix récompense les efforts faits chaque jour en faveur de la paix, en raison de la participation du Chef de l’Etat à l’extinction des foyers de tensions partout dans le monde et en Afrique.

Il a également accordé une audience à une délégation d’associations de femmes africaines de diverses nationalités venues lui témoigner leur reconnaissance et leur gratitude pour son œuvre en faveur de la parité intégrale. Elles ont demandé au Président de la République d’être leur interprète auprès de ses pairs afin de les mobiliser dans ce combat des temps modernes.

Revenant sur l’actualité nationale, le Président de la République a demandé au Ministre d’Etat, Ministre de l’Energie de lui faire le point sur les sommes que les collectivités locales doivent à la SENELEC et sur les charges liées à l’éclairage public. Il a annoncé son intention d’édifier à Gorée un Institut de Plongée sous marine pour développer cette discipline sportive et, parallèlement, améliorer nos capacités d’exploration sous marine.

Le Président de la République a demandé au Ministre de l’Agriculture de lui faire le point sur les terres irrigables disponibles dans la Région de Matam.

Le Chef de l’Etat a demandé au Ministre de l’Enseignement Supérieur, des Universités et des Centres Universitaires Régionaux (CUR) et de la Recherche Scientifique de lui fournir la liste complète des étudiants bénéficiaires de bourses et d’aides en vue de la mise en place d’un système informatisé de gestion des bourses et aides aux étudiants. Un tel système associé à la mise en place de cartes bancaires au profit des bénéficiaires avant la prochaine rentrée universitaire, permettra, dans une phase test, de faciliter le paiement des bourses et aides aux étudiants des universités Cheikh Anta DIOP de Dakar et Gaston Berger de Saint-Louis.

Le Président de la République a donné des instructions au Ministre chargé de l’Enseignement Supérieur pour que les élèves et étudiants sénégalais vivant à l’étranger bénéficient de bourses et d’aides à l’instar de leurs compatriotes restés au pays et sur la base des mêmes critères.

En vue de renforcer les capacités des enseignants, le Président de la République a donné des instructions aux Ministres chargés de l’Enseignement Supérieur et du Moyen Secondaire pour tout mettre en œuvre en vue de mettre à la disposition des enseignants, les outils technologiques, les contenus et les modules de formation à l’Internet qui sont nécessaires à leur perfectionnement et à leur promotion professionnels. A cet effet, il a demandé aux Ministres concernés de lui proposer un programme budgétisé.

Evoquant la question de la reconnaissance des diplômes et des équivalences par la Fonction Publique, le Chef de l’Etat a engagé le Gouvernement à mener une réflexion approfondie sur les modalités de prise en compte des diplômés des Instituts Universitaires d’Enseignement Supérieur Privé.

Le Président de la République a, par ailleurs, donné des instructions aux Ministres chargés de l’Elevage et du Commerce afin qu’ils prennent toutes les dispositions pour éviter une rupture de la chaine de froid sur les produits carnés.

Le Chef de l’Etat a fait part au Conseil du voyage qu’il effectuera prochainement au Bénin pour participer à la célébration du 50ème anniversaire de l’accession de ce pays à l’indépendance.

Dans sa communication, le Premier Ministre a informé le Conseil avoir présidé une série de Réunions Interministérielles de suivi des mesures de Lutte contre les Inondations.

De ces rencontres, il est ressorti que, d’une manière générale, les travaux connaissent un niveau d’exécution satisfaisant.

- Concernant l’écrêtage des bassins et le drainage des eaux pluviales, la connexion des lacs Thiourour, Wourouwaye et Wouye, ainsi que la pose des buses nécessaires à cet effet, ont été réalisées.

Dans la plupart des zones inondées, a dit le Premier Ministre, les travaux d’écrêtage des bassins, de curage des ouvrages et d’installation des canaux de drainage des eaux pluviales sont terminés ou sur le point de l’être.

Il en est ainsi à Keur Massar, à Malika-Yeumbeul où 54 quartiers ont été libérés des eaux, à Lamsar, dans la Zone de captage, au Canal du CICES, à NGor Virage et Yoff Ranhrar.

Des retards ont cependant été notés pour les travaux d’excavation de la mare de Guinaw-rail et pour les différentes opérations à conduire au niveau de Dalifort/Technopole, Wakhinane Nimzatt et Diacksao.

Il est toutefois à relever que l’Office National de l’Assainissement du Sénégal (ONAS) et le Projet d’Achèvement des Programmes de Construction et de Réhabilitation d’Edifices de l’Etat (PAPCREE) s’attèlent à finaliser les importants ouvrages d’assainissement prévus à Gouye Sapote, aux unités 15 et 23 des Parcelles Assainies, au Marché Boubess ou au quartier Cheikh WADE de Guédiawaye et aux Parcelles Assainies de Keur Massar. L’automatisation du système d’écrêtage des bassins est également comprise dans ce lot.

Pour l’heure, il est donc permis de dire que la situation est globalement maîtrisée.

-  S’agissant du relogement des Sinistrés, le Premier Ministre a informé le Conseil que les travaux de terrassement du site de recasement de Tivaouane Peul sont terminés.

Il a précisé avoir instruit les ministres en charge des Infrastructures, de l’Energie, de l’Hydraulique et de l’Assainissement, de procéder au réaménagement des budgets alloués à leurs départements, pour achever, dans les meilleurs délais, les travaux de viabilisation du site.

Le recasement des populations en provenance des zones non aedificandi pourrait s’y organiser provisoirement sous des tentes, en attendant la livraison de maisons préfabriquées dont le délai de réalisation n’excèdera pas 6 à 8 semaines, a dit le Premier Ministre, qui a également annoncé qu’une aide au relogement sera accordée aux familles concernées.

Le Premier Ministre a, en outre, informé le Conseil que le Gouvernement du Sénégal s’apprête à lancer un programme de construction de 100.000 logements sociaux, à implanter dans toutes les régions du pays, avec le concours de partenaires chinois et saoudiens. Certains chantiers vont démarrer en novembre ou décembre 2010.

Le Premier Ministre a également fait part de la réunion Interministérielle sur la Bancarisation des Bourses nationales qu’il a présidée en présence des Ministres chargés de l’Economie et des Finances, de l’Enseignement Supérieur et du Directeur Général d’Ecobank.

Cette rencontre a permis d’une part, d’identifier tous les obstacles qui ont empêché le démarrage de ce projet et, d’autre part, d’esquisser des solutions pour rendre effective l’externalisation des bourses à compter de la rentrée 2010- 2011.

Ainsi, en ce qui concerne les étudiants de l’Université Gaston Berger, de la Faculté de Médecine de l’UCAD et ceux qui ont réussi à la première session 2010, a annoncé le Premier Ministre, les informations d’identification les concernant doivent être communiquées au Ministère des Finances au plus tard le 15 août et transmises, après traitement et validation, à Ecobank le 30 août.

Le cas des autres étudiants sera traité après la disponibilité des résultats de la deuxième session.

Les nouveaux bacheliers seront intégrés dans le système à la suite de leur orientation qui devra intervenir dans le courant du mois de septembre. Ecobank a été invitée à poursuivre son plan d’investissement au niveau de tous les sites concernés.

Ce dispositif est mis en place afin que le paiement de bourses soit effectué à bonne date, dès décembre 2010.

Concernant le Lancement de la campagne pour la Réduction de la Mortalité Maternelle (CARMMA), le Premier Ministre a informé le Conseil avoir présidé, le mercredi 21 juillet 2010 au CICES, la cérémonie de lancement de ladite Campagne en présence des Ministres en charge de la famille, de la Santé et de l’Hygiène publique, ainsi que du Représentant du FNUAP.

A cette occasion, il a réaffirmé la priorité accordée par le Chef de l’Etat à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement, notamment ceux relatifs à la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant. Il a également réaffirmé l’option du Gouvernement pour le recrutement de personnels de santé qualifiés, la poursuite de la construction, de la réhabilitation et de l’équipement des infrastructures de santé conformément à la carte sanitaire, et la gratuité progressive de l’accouchement et des césariennes dans l’ensemble des régions du Sénégal.

Le Premier Ministre a évoqué la séance de travail qu’il a eue avec les Administrateurs de l’Entreprise Jean Lefebvre Sénégal, conduits par son Directeur Général, Monsieur Bara TALL, le lundi 26 juillet 2010, en compagnie des Ministres d’Etat en charge des Infrastructures et de la Construction, des responsables de l’APIX et de l’AGEROUTE. Cette rencontre avait pour but de faire les comptes entre les parties et d’examiner les propositions soumises par le cocontractant de l’Etat tendant à un règlement non juridictionnel du litige.

Le Premier Ministre a précisé que les discussions sérieuses qui ont été entamées à l’occasion de cette réunion se poursuivront dans les tous prochains jours, dans le respect de la règle de droit, en vue de dégager une solution consensuelle, qui sera soumise à l’arbitrage du Chef de l’Etat.

Au chapitre des audiences, le Premier Ministre a informé le Conseil avoir reçu diverses personnalités parmi lesquelles :

  • M. Habib FETINI, Directeur des Opérations pour le Sénégal de la Banque Mondiale ;
  • Une délégation d’opérateurs économiques saoudiens conduite par son Excellence Abdul Aziz Ben Mohammed AL-AIFAN, Ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite à Dakar ;
  • Son Excellence M. Gerben Sjoerd DE JONG, Ambassadeur du Royaume des Pays-Bas à Dakar ;
  • Son Excellence M. Hamad Mouhammad BOURAHMAH, Ambassadeur du Koweït au Sénégal ;
  • M. Kévin J. MULLALY, Directeur de l’USAID pour le Sénégal.
  • M. Hisatoshi OKUBO, Représentant Résident de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA).

Avec ces diplomates et représentants d’organismes de développement, le Premier Ministre a évoqué l’ambitieux programme d’urbanisation et de réalisation d’ouvrages d’assainissement élaboré par le Sénégal, pour Dakar et les villes de l’intérieur du pays.

Le Premier Ministre a par ailleurs reçu :

  • M. Khalifa Ababacar SALL, Maire de la Ville de Dakar ;
  • Une délégation des internes et anciens internes des Hôpitaux du Sénégal ;
  • Une délégation des travailleurs de la SONATEL, en présence de M. Moustapha GUIRASSY, Ministre de la Communication et des Télécommunications, Porte parole du Gouvernement ;
  • Une délégation des travailleurs de la Poste, en présence de M. Mademba SOCK, Secrétaire Général de l’UNSAS ;
  • Une délégation du Mouvement Sénégalais pour le Développement (MSD/Plateforme paysanne), en présence de Madame Aminata LO DIENG, Ministre chargée des relations avec les Institutions ;
  • M. Tim Clark, Président d’Emirates Airlines, en présence de M. Karim WADE, Ministre d’Etat, chargé des Transports aériens, avec qui il a évoqué l’inauguration, à partir du 1er septembre 2010, d’une liaison aérienne directe entre Dakar et Dubaï.

A la suite du Premier :

 Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur a informé le Conseil que l’enquête concernant le fuel contaminé ayant lourdement endommagé les installations de la SENELEC est actuellement en cours et que toute la lumière sera faite sur cette affaire ;

 Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Environnement et de la Protection de la Nature est revenu sur la question du transfert du sable contaminé au plomb du quartier Ngagne DIAW. Il a, à ce sujet, réaffirmé la volonté du Gouvernement de récupérer intégralement les 2m3 de sable déversés de façon transitoire au centre d’enfouissement technique de Mont Roland pour les mettre dans des conteneurs fermés et sécurisés afin de les transférer dans un autre site pour un traitement approprié.

 Le Ministre de l’Enseignement Préscolaire, de l’Elémentaire, du Moyen Secondaire et des Langues Nationales a annoncé la tenue de la cérémonie de remise des prix aux lauréats du Concours Général, le 03 Août 2010. A cette occasion, 121 élèves seront récompensés dont une bonne partie dans les séries scientifiques.

 Le Ministre de l’Urbanisme et de l’Assainissement a informé le Conseil de la Signature d’un mémorandum d’entente avec le Fonds Mondial pour l’Assainissement pour un montant de deux milliards cinq cent millions (2.500.000.000) de francs cfa. Cet appui vient renforcer la politique nationale de notre pays en matière d’assainissement. Le Ministre est également revenu sur la 5ème session du Conseil des Ministres du Centre Régional pour l’Eau Potable et l’Assainissement (CREPA) tenue, le 16 Juin 2010 à Ouagadougou.

 Le Ministre de l’Elevage a, dans sont intervention, évoqué la situation des abattages clandestins et des importations de viande de buffle au Sénégal. Elle a indiqué que les estimations officielles des Services de l’Elevage concernant cette pratique sont de 9 à 10% de l’ensemble des abattages effectués pour la consommation de la région de Dakar. Le reste des abattages non contrôlés est constitué des abattages domestiques et des abattages rituels. Elle a rappelé l’arrêté interministériel n° 08733 du 10 septembre 2009 portant création de la Brigade de lutte contre les abattages clandestins. Ladite Brigade, dirigée par un Vétérinaire Commandant, sera installée, le lundi 02 août 2010, par le Gouverneur de la Région de Dakar. Elle a également informé le Conseil que la viande de buffle importée au Sénégal provient de l’Inde. Cette dernière est certifiée halal et conforme aux normes internationales. A l’arrivée aux frontières, elle est en outre contrôlée et certifiée propre à la consommation humaine par les Services vétérinaires sénégalais.

 Faisant le point sur le dossier des taxis SENIRAN AUTO, le Ministre des Transports Terrestres et des Transports Ferroviaires a informé le Conseil avoir reçu l’ensemble des acteurs du programme : la Directrice Générale de la BRS, les Dirigeants des mutuelles, les représentants des GIE, les chauffeurs, le Secrétaire Général des transporteurs chauffeurs M. Gora KHOUMA et SENIRAN. Elle a annoncé qu’à l’issue des négociations menées avec la BRS, un délai supplémentaire a été accordé, portant la durée du prêt de 36 à 51 mois et les échéances de 264.000 francs à 199.602 francs pour zéro impayé ou 217.825 francs pour trois mois d’impayés. Une convention BRS/Mutuelle/SONAC est proposée aux différentes parties pour signature. De même une convention SENIRAN/Chauffeur, définissant clairement les garanties et les conditions SAN a été demandée à SENIRAN qui la soumettra cette semaine à la signature des chauffeurs. Le Ministre des Transports Terrestres et des Transports Ferroviaires, a annoncé la mise en place d’un comité de pilotage chargé de suivi et de coordination de ce dossier au niveau du Ministère des transports terrestres.

 Le Ministre des Relations avec les Institutions a fait au Conseil la synthèse des travaux de la session extraordinaire de l’Assemblée Nationale portant sur les mesures envisagées face aux délestages et à la lutte contre les inondations.

La Convocation de cette session qui s’inscrit dans la dynamique du message de son Excellence Monsieur le Président de la République de Juin 2007 à l’Assemblée Nationale délivré par Monsieur le Premier Ministre a permis à cette Institution de jouer pleinement son rôle de contrôle de l’action de l’Exécutif.

Les débats d’une réelle profondeur intellectuelle qui ont permis à toutes les sensibilités de s’exprimer dans une liberté totale, ont été un véritable baromètre de la maturité de notre démocratie.

Le Conseil a unanimement adressé ses vives félicitations au Chef de l’Etat pour son heureuse initiative qui a permis l’Institution par l’Union Africaine de la date du 03 avril, Journée de la Renaissance Africaine.

Le Conseil a pris les mesures individuelles suivantes :

  • Monsieur El Hadji Abdoul Aziz NDIAYE, Conseiller Principal des Affaires Etrangères, matricule de solde 508512/G précédemment Ministre Conseiller à l’Ambassade du Sénégal à Berlin est nommé Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de Son Excellence Monsieur Luis Ignacio Lula DASILVA, Président de la République du Brésil avec résidence à Brasilia en remplacement de l’Ambassadeur Fodé SECK appelé à d’autres fonctions.
  • L’Ambassadeur Henri Antoine TURPIN, Conseiller Principal des Affaires Etrangères de classe exceptionnelle, matricule de solde 354917/M, précédemment Ambassadeur du Sénégal en Suède est nommé Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de Son Excellence Monsieur Christian WULFF, Président de la République Fédérale d’Allemagne avec résidence à Berlin en remplacement de Monsieur Cheikh SYLLA admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie