AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des Ministres du 28 Mai 2009

Conseil des Ministres du 28 Mai 2009

Le Conseil des Ministres s’est réuni le jeudi 28 Mai 2009, à partir de 13 heures, au Palais de la République, sous la présidence de Son Excellence Maître Abdoulaye WADE, Président de la République.

Dans sa communication au Conseil, le Président de la République est revenu sur sa mission au Brésil où il a séjourné du 24 au 26 mai 2009.

A Salvador De Bahia, le Chef de l’Etat a participé à l’inauguration de l’Université Fédérale de Cachoeira, en présence du Président Lula. Au cours de cette cérémonie, le Président de la République a offert un lot d’ouvrages d’auteurs Sénégalais et Africains, marquant par ce geste l’importance qu’il attache à la promotion de la culture africaine.

Le Chef de l’Etat a aussi procédé au lancement des activités préparatoires du Festival Mondial des Arts Nègres (FESMAN III) en Amérique du Sud et aux Caraïbes, en présence de nombreux invités, artistes, hommes de culture, politiques et du Président Lula DA SILVA. Après avoir salué l’initiative d’organiser le FESMAN III dont le Brésil est l’invité d’honneur, le Président Lula a affirmé son engagement à soutenir l’évènement à travers une mobilisation effective et une participation remarquable de son pays. Le Président Lula a accepté l’invitation du Président de la République pour participer personnellement à la cérémonie d’ouverture du FESMAN III.

Dans son intervention, le Président de la République a lancé un appel au Président Lula et au peuple brésilien pour une participation massive et exceptionnelle de leurs chanteurs, artistes, musiciens, et intellectuels au FESMAN. Le Chef de l’Etat a eu un entretien en tête-à-tête avec son homologue Brésilien qui a abordé les questions suivantes :

  • la visite à Dakar d’une importante délégation d’hommes d’affaires brésiliens dans le cadre du Forum Economique Brésil/Afrique les 9 et 10 juin 2009 ;
  • l’invitation en retour d’une délégation d’opérateurs économiques Sénégalais à venir explorer les opportunités d’affaires au Brésil ;
  • en sa qualité d’Invité Spécial du prochain Sommet de l’Union Africaine, le Président Lula souhaite lancer une initiative de coopération avec l’Afrique qui pourrait être soutenue par les Etats-Unis ;
  • le projet d’étendre aux pays africains la coopération multiforme du Brésil avec les pays d’Amérique du Sud ;
  • l’appel à soutenir la candidature brésilienne pour abriter les Jeux Olympiques de 2016.

Le Président de la République a évoqué la coopération économique entre le Sénégal et le Brésil dans 4 domaines prioritaires, à savoir : l’Agriculture, l’Elevage, l’Education et les Energies Renouvelables et a présenté 3 projets pour lesquels il souhaite l’assistance du Brésil :

  • la culture du jatropha ;
  • le projet d’insémination artificielle de un million cinq cent mille vaches et
  • le projet d’Université du Futur Africain pour lequel le Président Lula a marqué son intérêt. A Sao Paulo, le Chef de l’Etat a rencontré le Secteur Privé brésilien au siège de la Fédération des Industries de Sao Paulo. Le Président de la fédération, après avoir salué la participation personnelle du Président de la République à cette rencontre, a insisté sur le fait que le Brésil doit se tourner vers l’Afrique qui offre d’importantes opportunités aux hommes d’affaires brésiliens.

Après une brève présentation du Sénégal, le Président de la République a notamment précisé les modalités de coopération avec des pays en développement comme le Sénégal et rappelé les 8 secteurs du NEPAD comme base de sa politique des Grands Travaux d’Infrastructures. Le Chef de l’Etat et sa délégation ont visité le Museu Afrobrasil, véritable mémoire de l’histoire afro-brésilienne. Il a offert au Museu une très belle tapisserie de Thiès qui sera ainsi le seul objet d’art du Sénégal dans ce grand Musée.

Auparavant, un avenant à l’accord de coopération technique entre le Sénégal et le Brésil portant « Appui au Développement de la riziculture au Sénégal » a été signé par les représentants des deux pays.

Le Président de la République va désigner une commission de suivi des recommandations de sa visite au Brésil. S’agissant du FESMAN, le Chef de l’Etat a instruit les Ministres en charge de lui donner un cachet populaire. Avant de se rendre au Brésil, le Président de la République avait reçu en audience :

  • M. Mandla S.V. GANTSHO, Vice-président de la BAD ;
  • une délégation américaine, en compagnie de M. Pierre Atépa GOUDIABY ;
  • MM. Claude BENITA et Jean-Pierre PIERREBLOCH ;
  • M. Sellou DIALLO, ancien Premier Ministre de la République de Guinée ;
  • le Capitaine Mamadou SANDE, Ministre Guinéen de l’Economie et des Finances et
  • les chefs de délégation et le Groupe de contact international sur la Mauritanie comprenant le Front National pour la Défense de la Démocratie (FNDD), le Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD) et l’Union pour la République (UPR).

Au titre de ses autres activités, le Chef de l’Etat a procédé, le mercredi 19 mai 2009, à la visite des travaux de l’autoroute à péage et a présidé, ce jeudi 28 mai 2009, les cérémonies d’ouverture de la conférence sur le e-learning et des négociations sur la Mauritanie.

Dans sa communication, le Premier Ministre a félicité le Chef de l’Etat pour le succès de sa mission au Brésil. Au titre de ses rencontres, le Premier Ministre a évoqué les réunions qu’il a tenues avec les centrales syndicales et les organisations patronales. S’agissant de sa rencontre avec les syndicats d’enseignants autour de la crise scolaire, le Premier Ministre a réaffirmé la volonté du Gouvernement de satisfaire les revendications des travailleurs dans les limites des moyens budgétaires disponibles. Il a notamment insisté sur l’urgence de retrouver la stabilité et la sérénité afin de permettre aux élèves de terminer l’année scolaire et de passer leurs examens dans des conditions acceptables. Il a réitéré la volonté du Gouvernement, sur instruction du Chef de l’Etat, de rester à l’écoute des populations et de ne ménager aucun effort pour améliorer leur vécu quotidien. Les enseignants ont salué cette volonté de dialogue du Gouvernement et signé un protocole d’accord sur l’un des points clé de leurs revendications, à savoir l’octroi d’une prime scolaire aux enseignants de l’élémentaire payable selon les modalités suivantes :

  • 15.000 F par mois par enseignant pour 2009 à partir de juin 2009 ;
  • 20.000 F par mois par enseignant pour 2010 et
  • 25.000 F par mois par enseignant pour 2011. Le Premier Ministre a informé le Conseil avoir reçu en audience :
  • le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Marseille accompagné de M. Jean-Jacques SANTINI, Responsable Réseaux du Groupe BNP Paribas ;
  • le CNG des Courses Hippiques et
  • l’équipe nationale de Beach Soccer. Le Premier Ministre a évoqué la visite de courtoisie auprès du Cardinal Monseigneur Théodore Adrien SARR, au cours de laquelle il a notamment rappelé le dispositif mis en place par le Gouvernement pour assurer un bon déroulement de la campagne agricole.

Le Président de la République a salué les efforts déployés par le Premier Ministre pour apaiser le front social et qui ont permis, entre autres, de résoudre la crise scolaire.

Revenant sur sa visite des chantiers de l’autoroute à péage, le Président de la République a félicité Madame Aminata NIANE, Directeur Général de l’APIX, pour l’exécution correcte de cet important projet.

A la suite de la communication du Premier Ministre,

  • le Ministre d’Etat, Ministre de l’Economie et des Finances, a fait le point sur la situation économique du Sénégal ;
  • le Ministre d’Etat, Ministre de la Justice a fait le point sur l’affaire introduite par la Belgique à la Cour Internationale de Justice de la Haye contre M. Hissène HABRE. La Cour a, en effet, par décision de treize voix contre une, permis au Sénégal de conserver la maîtrise du procès. Cette décision permet de continuer à croire que la compétence des juridictions sénégalaises sera reconnue par la Cour et fera prospérer la vision du Président de la République qui veut que, pour la dignité de l’Afrique, les problèmes des Africains soient réglés en Afrique. Par ailleurs, le Garde des Sceaux a rappelé que le Sénégal a pris l’initiative de susciter une position commune de l’Afrique face à la justice pénale internationale et une réunion des Etats parties au Traité de Rome instituant la Cour Pénale Internationale est prévue pour réunir les Ministres de la Justice à Addis-Ababa les 8 et 9 juin 2009 sur initiative du Sénégal ;
  • M. Ministre de l’Enseignement Préscolaire, de l’Elémentaire et du Moyen Secondaire, complété par ses collègues chargés de la Fonction Publique et des Finances, a fait le point sur la fin de la grève des enseignants ;
  • Le Ministre de l’Agriculture, conformément à la volonté du Chef de l’Etat, a pris les dispositions pour l’augmentation du stock semencier arachidier de 30.000 tonnes à 50.000 tonnes et la baisse du prix de cession au producteur. Elle a évoqué la répartition des quotas de semences d’arachide par communes rurales et communautés rurales faite de manière participative avec l’implication des directions régionales du développement rural, puis validée au cours d’une réunion de synthèse et de lancement des activités de suivi de la campagne agricole tenue le 27 mai 2009. La dite répartition a tenu compte des potentialités de chaque région pour la culture de l’arachide d’une part, et des nouvelles collectivités locales (communes et communautés rurales) d’autre part. Les opérations de mise en place des semences d’arachide sont en cours sur toute l’étendue du territoire national avec un niveau de réalisation satisfaisant à la date du 25 mai 2009. Elle a fait état de la situation sur la disponibilité et les mises en place des engrais au 25 mai 2009. Elle a aussi évoqué sa rencontre avec le Président de l’Association Nationale des Conseillers Ruraux (ANCR) et des responsables d’organisation de producteurs pour la préparation du voyage d’étude/échanges au Canada en mi-juin pour s’imprégner du Québec en matière d’automatisation durable et participative des producteurs. A l’occasion de la réunion hebdomadaire du Comité National Intrants et Matériels Agricoles, et Suivis des campagnes, tenue le 27 mai 2009, le Ministre a rappelé que les producteurs ont exprimé leur souhait pour la sauvegarde de la CNCA et son renforcement. Ils estiment que cette banque pourrait, moyennant une réforme, s’adapter aux exigences de la banque verte.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie