AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des Ministres du 25 février 2010

Conseil des Ministres du 25 février 2010

Le Conseil des Ministres s’est réuni le jeudi 25 février 2010, à partir de 10 heures, au Palais de la République, sous la présidence de Son Excellence Maître Abdoulaye WADE, Président de la République.

Le Chef de l’Etat a fait part au Conseil des audiences qu’il a accordées à diverses personnalités parmi lesquelles :

  • M. Hervé MORIN, Ministre de la Défense de France, porteur de message ;
  • M. Hassan HADDAD, Manager de Starwoord Hotels & Resorts, en compagnie du Ministre du Tourisme ;
  • Le Général Lamine CISSE de la MONUC
  • Mme Nancy Ngom NDIAYE, Présidente du Conseil National de Régulation de l’Audiovisuel (CNRA) ;
  • Son Excellence M. Valentino OLLESONGO, Ambassadeur du Congo à Dakar ;
  • M. Stéphane GOMPERTZ, Directeur Afrique du Quai d’Orsay, en compagnie de l’Ambassadeur de France à Dakar ;
  • M. Karfa DIALLO, Président de la Fondation Européenne du Mémorial de la Traite des Noirs.

Dans sa communication, le Président de la République a informé le Conseil de sa participation à la 14ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA qui s’est tenue à Bamako.

Le Président de la République est revenu sur les instructions données au Gouvernement pour l’établissement d’un contrat entre l’Etat et les organisations des artisans de l’automobile en vue de leur confier la réparation des véhicules de l’Administration et l’entretien des forages.

Le Chef de l’Etat a donné des instructions au Premier Ministre pour la régularisation des factures d’électricité des Guides Religieux.

Evoqant l’initiative "Badienou Gokh" qui permet de faire prendre en charge la femme enceinte et plus tard son enfant, le Président de la République s’est félicité du debut de mise en oeuvre de ce projet qui tire son fondement dans la culture sénégalaise. Il a par ailleurs lancé un appel aux femmes pour leur forte implication dans ce programme qui se traduira par le parrainage des bébés et le suivi de leurs vaccins qui préviennent en particulier la polyomiélite.

Evoquant la question de la formation et de l’emploi des jeunes, le Chef de l’Etat a déploré la forte déperdition des recalés au Baccalauréat, et a réitéré ses instructions au Gouvernement de lancer un programme "BAC MOINS" qui permettra de procurer aux jeunes une formation et un emploi.

Le Président de la République a fait état de la nécessité de mieux encadrer les PME en vue de les rendre plus performantes et compétitives. Aussi, a-t-il suggéré de recentrer la mission de l’ADEPME autour de cette exigence.

Le Président de la République a demandé au Gouvernement d’étudier la possibilité d’impliquer les citoyens dans le projet de sauvegarde du patrimoine forestier. Pour éviter le déclassement des forêts, l’Etat accepterait d’affecter des terres du domaine classé à la condition qu’elles ne soient pas deboisées et qu’au contraire les bénéficiaires les protègent par la plantation d’arbres fruitiers. Le Chef de l’Etat a aussi donné des instructions au Ministre d’Etat, Ministre de l’Environnement, pour tripler les bordures d’arbres le long des routes.

Le Président de la République a annoncé l’édification prochaine, au Sénégal, d’un Institut du Cancer et d’ un Institut du Cœur.

Abordant la question de la traite négrière, Le Président de la République a exposé un projet de loi declarant l’esclavage crime contre l’humanite. Ce nouveau projet de loi adopté, laisse néanmoins la liberté au Parlement d’en faire une déclaration solennelle ou une proclamation.

Le Chef de l’Etat s’est réjoui de l’engagement de la République d’Azerbaïdjan d’apporter son soutien à notre pays dans le cadre de la lutte contre les inondations.

Le Président de la République s’est également félicité de l’élection du Sénégal à la présidence du Groupe Africain à l’UNESCO.

Le Chef de l’Etat a soumis a l’appréciation du Conseil l’appel lancé par le tribunal Pénal International d’Arusha d’accueillir des condamnés rwandais acquittés en droit et qui ne peuvent plus vivre dans leur pays.

Evoquant le décès de notre compatriote Souleymane SECK, Recteur de l’Université Léopold Sédar Senghor d’Alexandrie, le Chef de l’Etat a, au nom du Gouvernement et du peuple sénégalais, présenté ses condoléances à sa famille.

Dans sa communication, le Premier Ministre a informé le Conseil avoir présidé la cérémonie de lancement du 2ème Plan d’action pour l’abandon total de l’excision au Sénégal dont l’adoption a été l’occasion, pour les femmes de notre pays, fortement soutenues et encouragées par le Gouvernement et la communauté internationale, de s’élever contre toutes les pratiques surannées et néfastes qui entravent l’équilibre ou le bien-être d’une composante du genre humain. Le Premier Ministre s’est réjoui de constater qu’au lendemain de cette cérémonie, 256 villages de la région de Kédougou ont proclamé, sous l’égide du Ministre d’Etat, Ministre de la Famille, l’abandon définitif de l’excision.

Dans le cadre du raffermissement du dialogue social, le Premier Ministre a fait part au Conseil des audiences qu’il a accordées aux délégations de la Confédération Nationale des Travailleurs du Sénégal (CNTS) et de l’Union Démocratique des Travailleurs du Sénégal (UDTS) conduites respectivement par leurs Secrétaires Généraux Mody GUIRO et Malamine NDIAYE.

Le Premier Ministre a également informé avoir reçu en audience une délégation du Millenium Challenge Corporation (MCC) conduite par Mme Tanya SOUTHERLAND, Représentante Résidente du MCC pour le Sénégal. La délégation a annoncé le début de la phase de mise en œuvre de l’accord de financement signé entre le Gouvernement du Sénégal et celui des Etats-Unis d’Amérique. Dans ce cadre, le MCC vient d’autoriser divers décaissements d’un montant de 800 millions de francs CFA au titre du fonds de démarrage.

A la suite du Premier Ministre :

 Le Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères, revenant sur la situation au Niger, a évoqué l’inquiétude des partis politiques de ce pays exclus par la junte militaire des consultations en vue de la formation d’un Gouvernement. Il a aussi fait part au Conseil du souhait du Médiateur de la CEDEAO au Niger, le Général Abubakar ABDULSALAMI, de rencontrer le Président de la République.

 Parlant de la Cellule Nationale de Traitement des Informations Financières (CENTIF) du Sénégal, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Economie et des Finances, a fait part au Conseil de la crédibilité qui lui vaut une reconnaissance internationale par ses paires. De par ses procédures, a-t-il ajouté, la CENTIF n’a pas pour mission d’entraver les transactions financières, mais plutôt de les faciliter en toute diligence et en toute transparence.

 Le Garde des Sceaux, Ministre d’Etat, Ministre de la Justice, a fait part au Conseil de la nécessité d’améliorer les procédures de poursuite en matière de blanchiment d’argent, plus précisément celles liées au droit de la défense et à l’initiative de la poursuite dévolue au Procureur.

 Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Environnement a fait le compte rendu de la visite qu’il a effectuée dans le village de Doune Baba Dièye et les quartiers de Saint-Louis situés dans la langue de Barbarie où la mer a causé des dégâts sur les habitations.

 Le Ministre des Transports Terrestres a évoqué le climat social qui prévaut dans la société Dakar Dem Dikk. Il a par ailleurs informé le Conseil de l’évolution des travaux sur le corridor ferroviaire Dakar/Bamako.

 Le Ministre d’Etat, Ministre de la Famille a fait part au Conseil de la conférence internationale sur les femmes prévue à New York, du 1er au 12 mars prochain.

 Le Ministre de l’Economie Maritime a annoncé le démarrage imminent des travaux du port de Kaolack dont l’achèvement est prévu en 2012. Il a fait part de l’opportunité que présente l’ouverture d’une Ambassade à la Haye, en Hollande, pour intensifier les échanges entre les deux pays dans le domaine de l’économie maritime.

 Le Ministre de l’Agriculture a informé le Conseil du démarrage du processus d’ouverture des centres départementaux de pédologie.

 Le Ministre de la Santé a fait état du prochain programme de vaccination synchronisé dans l’espace CEDEAO et de la pose de la première pierre de l’hôpital d’enfants de Diamniadio prévue au mois de mars prochain.  Le Ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, interpellé sur la déperdition scolaire liée à l’échec au baccalauréat, a fait le point sur la phase pilote du programme d’insertion des non bacheliers au centre de formation G15.

 Le Ministre de l’Assainissement et de l’Hygiène Publique est intervenu sur le programme tertiaire des eaux usées et sur le programme d’assainissement de la Banlieue.

 Le Ministre de la Communication a évoqué la question des enjeux juridiques liés à l’émission par voie satellitaire des chaînes de télévision. Il a, à ce titre, rappelé la nécessité d’une prise en charge de cette nouvelle donne dans le code de la presse en phase de finition.

Le Conseil a pris les mesures individuelles suivantes :

  • M. Elimane Saliou GNINGUE, Inspecteur Principal des Douanes de classe exceptionnelle, est nommé Coordonnateur Général à la Direction Générale des Douanes ;
  • M. Amadou DIOP, Inspecteur Principal des Douanes de classe exceptionnelle, est nommé Directeur des Opérations Douanières à la Direction Générale des Douanes, en remplacement de M. Moustapha Madièye DIME, appelé à d’autres fonctions ;
  • M. Ousmane MBENGUE, Inspecteur Principal des Douanes de classe exceptionnelle, est nommé Directeur de la Facilitation et du Partenariat avec l’Entreprise à la Direction Générale des Douanes ;
  • M. Alioune NDIAYE, Inspecteur Principal des Douanes de classe exceptionnelle, est nommé Directeur du Renseignement et des Enquêtes Douanières à la Direction Générale des Douanes, en remplacement de M. Amadou Moustapha DIAGNE, appelé à d’autres fonctions ;
  • M. Amadou MBODJ, Inspecteur Principal des Douanes de classe exceptionnelle, est nommé Directeur du Contrôle interne à la Direction Générale des Douanes, en remplacement de M. Raphaël DIOUF, admis à faire valoir ses droits à la retraite ;
  • M. Nicolas SARR, Inspecteur Principal des Douanes, est nommé Directeur du Personnel et de la Logistique à la Direction Générale des Douanes, en remplacement de M. Modou Awa Balla DIOP, appelé à d’autres fonctions ;
  • M. Guilado SOW, Inspecteur Principal des Douanes de classe exceptionnelle, est nommé Directeur de la Règlementation et de la Coopération Internationale à la Direction Générale des Douanes ;
  • M. Simon Pierre Aly THIAW, Inspecteur Principal des Douanes, est nommé Directeur des Systèmes Informatiques Douaniers à la Direction Générale des Douanes, en remplacement de M. Augustin NDIONE, admis à faire valoir ses droits à la retraite ;
  • M. Khalifa Ababacar Sy DIEYE, Inspecteur Principal des Douanes de classe exceptionnelle, est nommé Directeur Régional des Produits Pétroliers et des Unités Spécialisés à la Direction Générale des Douanes ;
  • M. Jean Baptiste DIOUF, Inspecteur Principal des Douanes de classe exceptionnelle, est nommé Directeur Régional de l’Ouest à la Direction Générale des Douanes ;
  • M. Abdoulaye Oumar DIENG, Inspecteur Principal des Douanes de classe exceptionnelle, est nommé Directeur Régional de Dakar Port à la Direction Générale des Douanes ;
  • M. Oumar DIALLO, Inspecteur Principal des Douanes de classe exceptionnelle, est nommé Directeur Régional du Nord à la Direction Générale des Douanes ;
  • M. Serigne Bamba DIENG, Inspecteur Principal des Douanes de classe exceptionnelle, est nommé Directeur Régional du Sud à la Direction Générale des Douanes ;
  • M. Papa Ballé DIOUF, Inspecteur Principal des Douanes de classe exceptionnelle, est nommé Directeur Régional du Sud-Est à la Direction Générale des Douanes ;
  • M. Mamadou NDIAYE, Inspecteur Principal des Douanes, est nommé Directeur Régional du Centre à la Direction Générale des Douanes.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie