AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des Ministres du 17 février 2011

Conseil des Ministres du 17 février 2011

Le Conseil des Ministres s’est réuni le jeudi 17 février 2011, à partir de 10 heures, au Palais de la République, sous la présidence de Son Excellence Maître Abdoulaye WADE, Président de la République.

Le Chef de l’Etat a fait part au Conseil des audiences qu’il a accordées à plusieurs personnalités parmi lesquelles :

  • M. Macimo d’ALEMA, ancien Premier Ministre italien et ancien Ministre des Affaires Etrangères ;
  • Serigne Cheikh Tidiane SECK, Khalif de Thiénaba ;
  • Mme DIARRA, Mariam Flantié DIALLO, Ministre Malien des TIC ;
  • M. Mohamed-Seghir BABES, Président du Conseil National Economique et Social d’Algérie, en compagnie de son homologue sénégalais, Monsieur Ousmane Masseck NDIAYE ;
  • Monsieur Carlos Gomez Junior, Premier Ministre de Guinée Bissau conduisant une délégation ;
  • Une délégation togolaise conduite par M. Adji-Otteh AYASSOR, Ministre de l’Economie et des Finances.

Au titre de ses activités, le Président de la République a informé le Conseil s’être rendu à Tivaouane pour les besoins de la célébration de la 109ème édition du Maouloud. A ce propos, le Président de la République, après s’être félicité de sa parfaite organisation, a magnifié l’entente cordiale entre les confréries Mourides et Tidjanes. En témoigne, a-t-il précisé, la symbiose dans la ferveur religieuse, la convergence de leurs points de vue dans la marche de notre société et le niveau de représentation élevé des émissaires à l’occasion du Gamou de Tivaouane ou du Magal de Touba.

Le Chef de l’Etat a informé le Conseil de la visite de travail qu’effectuera Son Excellence Monsieur Alpha CONDE, Président de la République de Guinée ce vendredi 18 mars 2011 à Dakar, et du dîner qui lui sera offert, le même jour, dans le cadre de la cérémonie de remise de Prix aux 50 femmes leaders d’exception organisée par le groupe Intelligences Magazine.

Le Chef de l’Etat a réaffirmé sa volonté d’ériger la transformation alimentaire des produits agricoles en politique économique forte. Aussi a-t-il instruit le Gouvernement d’encourager les acteurs du secteur à s’investir dans ce créneau, en plus de la consommation de bouche et de la trituration, pour la création d’emplois et de richesses, à travers des processus industriels et semi-industriels de traitement de l’arachide et des autres productions agricoles.

Le Chef de l’Etat s’est par ailleurs fortement réjoui de la percée de la banane sénégalaise sur le marché international, où elle est désormais citée en référence pour sa qualité.

Le Président de la République a, à nouveau insisté sur la nécessité de communiquer efficacement en direction des populations sur les difficultés du secteur de l’énergie et sur les mesures pertinentes mises en œuvre par le Gouvernement et qui permettront un retour progressif à la normale : location de groupes électrogènes ; maintenance des installations de SENELEC avec l’appui de EDF et de l’Agence Française de Développement, lancement d’un important programme d’investissement.

En ce qui concerne l’emploi, le Président de la République a décidé de la création de l’Agence pour la Sédentarisation des Marchands Ambulants, dans le cadre de la mise en œuvre d’une politique de recasement, de formulation de projets et d’octroi de cantines aux bénéficiaires concernés. Il a indiqué que ce projet, venait en appui à l’esprit d’entreprise avéré des marchands ambulants et au renforcement de leurs capacités de travail, à travers une formalisation et une mise en synergie de leurs activités.

Au plan du renforcement du tissu social et de l’appui aux catégories défavorisées, le Chef de l’Etat a instruit le Gouvernement de proposer, dans les meilleurs délais, un programme national de réinsertion socioprofessionnelle des anciens combattants du MFDC qui ont choisi de réintégrer la vie civile. Il a souhaité que ce plan d’urgence d’insertion et de réinsertion s’attache à accorder une attention particulière au recours de ces catégories sociales, notamment pour ce qui est de la main-d’œuvre et des emplois d’ouvriers spécialisés dans la construction et les travaux publics.

Dans le cadre de la politique de décentralisation et de l’aménagement du territoire, le Chef de l’Etat a décidé de la tenue prochaine d’un Conseil Présidentiel sur la Provincialisation. A cet effet, il a instruit le Ministre d’Etat auprès du Président de la République, Chargé de la Provincialisation et le Ministre des Collectivités Locales et de la Décentralisation de tout mettre en œuvre pour la réussite de cette importante réunion.

Le Premier Ministre a fait part au Conseil de la réunion qu’il a présidée, en présence du Ministre de l’Enseignement Supérieur et du Ministre Délégué chargé du Budget, sur le suivi du processus d’externalisation du paiement des bourses et allocations universitaires. Il est ressorti de l’exposé fait à cette occasion par le Ministre du Budget que 37.655 états liquidatifs ont été transmis à ECOBANK à la date du 10 février 2011, représentant à une enveloppe financière de seize milliards cinq cents millions de francs CFA (16.500.000.000). Les Administrateurs d’ECOBANK, a dit le Premier Ministre, ont fourni toutes les assurances nécessaires quant à la réalisation des investissements projetés, notamment la prochaine mise en service des guichets automatiques de paiement au sein des Universités. ECOBANK va, en outre développer, dès le début du mois de mars, une stratégie de communication en direction des étudiants pour accélérer l’ouverture des comptes dans ses livres.

Le Premier Ministre a également informé le Conseil avoir présidé la cérémonie officielle d’ouverture du 11ème Congrès de l’Association africaine de Néphrologie, jumelé au 2ème Congrès de la Société sénégalaise de Néphrologie. A cette occasion, il a réaffirmé l’engagement du Gouvernement, conscient des drames sociaux et économiques induits par la pathologie rénale, de tout mettre en œuvre pour permettre à la communauté des néphrologues du Sénégal de mener à bien ses projets de recherche et d’amélioration de la qualité des soins.

A cet égard, a-t-il ajouté, outre l’effort budgétaire consenti, un cadre juridique et institutionnel sera mis en œuvre pour encadrer les opérations de transplantation rénale que nos unités de soins seront bientôt en mesure de proposer aux patients sénégalais.

Le Premier Ministre a fait part de l’audience qu’il a accordée à Monsieur Carlos Gomez Junior, Premier Ministre de la République de Guinée Bissau, conduisant une importante délégation de son pays chargée d’effectuer une tournée africaine.

Cet entretien auquel a pris part le Ministre d’Etat, Ministre des Forces Armées, a permis de faire le point sur les relations bilatérales entre les deux pays et d’échanger des vues sur des questions internationales spécifiques d’intérêt commun. Reconnaissant la communauté de destin qui lie la Guinée Bissau et le Sénégal, les deux délégations envisagent, au cours des prochains mois, de se réunir dans le cadre de la commission mixte de coopération qui devra se pencher sur les défis sécuritaires et les questions de développement qui interpellent nos deux nations.

 Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur a fait part au Conseil de la satisfaction de l’ensemble des autorités religieuses de Tivaouane pour le bon déroulement du Gamou 2011. Le Khalif Général des Tidjianes et son porte-parole ont ainsi félicité le Chef de l’Etat et l’ensemble du Gouvernement pour les mesures prises en faveur de la réussite de l’évènement. Le Ministre d’Etat s’est également réjoui de la volonté commune exprimée par le Khalif Général des Tidjianes et le Khalif Général des Mourides d’aider au modelage d’un nouveau type de Sénégalais dans un monde caractérisé par la dépravation des mœurs, l’absence de repères et le manque de solidarité et d’entraide.

 Le Ministre d’Etat, Ministre des Mines, de l’Industrie, de l’Agro-industrie et des PME a fait part au Conseil de la mission qu’il a effectuée, du 6 au 9 février 2011 en Afrique du Sud où il a pris part à la 17ème Conférence annuelle « Mining Indaba » à Cape Town.

A cette occasion, le Sénégal a, pour la première fois, animé un stand qui a été visité par plus de 400 visiteurs comprenant des investisseurs à la recherche de permis de recherche ou de joint-venture, des financiers, des fournisseurs de biens et services.

Par ailleurs, le Ministre d’Etat, Ministre des Mines, de l’Industrie, de l’Agro-industrie et des PME a rendu compte des contacts qu’il a noués, sur instruction du Président de la République, avec la société NUTRISET France. Cette société envisage de réaliser, dans les meilleurs délais, une unité industrielle capable d’absorber une bonne partie de la production arachidière nationale pour fabriquer de nouveaux produits alimentaires essentiellement dédiés aux enfants.

 Dans le cadre de la politique de diversification de la production agricole, le Ministre de l’Agriculture a informé le Conseil de l’expérimentation de la culture du riz pluvial qui a été lancée dans les régions de Kolda, Tambacounda, Kaffrine, Kaolack et Diourbel. Au regard du succès de cette expérimentation, le Gouvernement, a encore dit le Ministre, a mis en place un programme de production de riz pluvial dans les autres régions du Sud, de l’Est et du Bassin arachidier. Le Ministre de l’Agriculture a par ailleurs rendu compte au Conseil du démarrage de la production d’oignons dans les rives du fleuve Gouloumbou, à Loboya, sur une superficie de 100 hectares. Cette initiative réussie autorise un grand espoir pour le développement de cette culture en vue de satisfaire les besoins en oignons des populations de Tambacounda, Kaffrine, Kédougou et Kolda, a – t – il ajouté.

 Le Ministre de l’Action sociale et de la Solidarité nationale a informé le Conseil avoir présidé, le 30 janvier 2011, à Mballing, la 58ème édition de la Journée Mondiale de lutte contre la lèpre, en présence des Autorités administratives et politiques ainsi que de l’Association allemande d’aide aux lépreux (DAHW). Le Ministre a, à cette occasion, rappelé les performances réalisées par notre pays en matière de lutte contre la lèpre (1 cas pour 40 000 habitants contre 1 cas pour 10 000 habitants selon le barème fixé par l’Organisation Mondiale de la Santé) ainsi que les importantes actions initiées par son département, notamment les projets de décret d’application de la loi d’orientation sociale, ainsi que le projet de loi portant abrogation de la loi n° 76-03 du 25 mars 1976 relative au traitement de la lèpre et au reclassement social des lépreux guéris et mutilés. Le Ministre a également évoqué le Programme sectoriel de réhabilitation des villages dits de reclassement social, d’un coût global de 900 millions de francs CFA et concernant l’ensemble des neuf (09) villages de reclassement social.

 Le Ministre des énergies renouvelables a informé le Conseil de la mission qu’il a effectuée, du 17 au 20 janvier 2011, aux Emirats Arabes Unis, en compagnie du Ministre Délégué chargé de l’Energie pour prendre part au 4ème Sommet de l’Energie du Futur qui s’est tenu à Abu Dhabi. Lors de cette rencontre à laquelle ont pris part des Chefs d’Etat ou de Gouvernement des pays arabes, asiatiques et européens, ainsi que le secrétaire Général de l’ONU, le Ministre a fait une intervention sur la politique de notre pays en matière d’énergies renouvelables. Dans ce cadre, il a souligné la volonté politique et l’engagement personnel du Chef de l’Etat de faire des énergies renouvelables un levier de développement pour le Sénégal et l’Afrique.

Le Sommet, qui a été l’occasion d’appeler à une révolution pour un recours à une énergie propre, contribuant à la réduction de la pauvreté, à la lutte contre les changements climatiques et à l’atteinte des OMD, a adopté, entre autres recommandations :

  • le renforcement de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique mondial ;
  • l’approfondissement de la relation entre la sécurité énergétique et la diversification des sources d’énergie ;
  • la nécessité de travailler à un changement de comportement et une prise de conscience individuelle dans la gestion de l’énergie ;
  • la nécessité du transfert de technologies et le renforcement de la recherche -développement dans le secteur des énergies renouvelables. Le Ministre des Energies Renouvelables a également fait part de la signature d’un protocole d’accord entre son département et la société Plambeck Emirates Global Renewable pour développer un partenariat dans le domaine de l’électrification par les énergies renouvelables, les lampadaires solaires et les centrales à énergies renouvelables.

 Au nom du Ministre d’Etat, Ministre de la Coopération internationale, des Transports aériens, des Infrastructures et de l’Energie, le Ministre Délégué chargé de l’Energie a rendu compte de la mise en œuvre du plan Takkal pour la restructuration et la relance de l’énergie. Il est notamment revenu sur les rencontres tenues avec les banques locales, les compagnies pétrolières, le comité de direction de la SENELEC et la Direction Centrale des Marchés Publics (DCMP) en vue de leur présenter ledit plan.

Le Ministre Délégué chargé de l’Energie a également rendu compte des avancées significatives réalisées avec les producteurs indépendants d’électricité (GTI et Kounoune) qui permettront de sécuriser et de renforcer les capacités de production des centrales électriques. Le Ministre Délégué a également rappelé les conclusions du premier Conseil National sur l’énergie présidé par le Chef de l’Etat.

Il a, en particulier, rendu compte de l’application des directives que le Président de la République avait données dans ce cadre en matière de communication sur la réforme du secteur, la modernisation du réseau de transport électrique, l’économie d’énergie, la maîtrise de la fraude, le soutien budgétaire a apporter au plan TAKKAL et le soutien des pays amis.

 Le Ministre d’Etat auprès du Président de la République, le Professeur Moustapha SOURANG a évoqué la nécessité de relancer la culture du Jatropha au niveau des gros producteurs. Il a également fait cas de la nécessité, à la demande de certains grands producteurs et du monde paysan, de développer davantage la culture du riz sous pluie dans le cadre du renforcement de la sécurité alimentaire.

Le Conseil a pris les mesures individuelles suivantes :

  • Monsieur Amadou BA, Planificateur, est nommé Directeur de l’Hôpital régional de Kolda, au Ministère de la Santé et de la Prévention, en remplacement de Monsieur Seydina Ababacar DIOUF ;
  • Monsieur Mamadou SOW, Administrateur hospitalier, est nommé Directeur des Etablissements de Santé, au Ministère de la Santé et de la Prévention, en remplacement de Monsieur Balla Mbacké MBOUP ;
  • Monsieur Ibrahima AW, Inspecteur du Cadastre, est nommé Directeur de l’Administration Générale et de l’Equipement au Ministère de la Santé et de la Prévention, en remplacement de Monsieur Mamadou DIOP.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie