AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des Ministres du 14 Avril 2011 & Communiqué rectificatif

Conseil des Ministres du 14 Avril 2011 & Communiqué rectificatif

Le Conseil des Ministres s’est réuni le jeudi 14 Avril 2011, à partir de 10 heures, au Palais de la République, sous la présidence de Son Excellence Maître Abdoulaye WADE, Président de la République.

Communiqué rectificatif

Dans sa communication, le Président de la République a rendu compte au Conseil de la mission qu’il a effectuée à Cotonou et à Niamey.

Au Bénin, le Chef de l’Etat a pris part à la cérémonie d’investiture du Président Boni YAYI qui s’est déroulée à Porto Novo, en présence de nombreux Chefs d’Etat et de hautes personnalités.

Au Niger, le Président de la République a pris part à la cérémonie solennelle de prestation de serment du nouveau Président Mahamadou Issoufou.

Le Chef de l’Etat a également fait part des entretiens en tête-à tête qu’il a eus avec :

  • S.E.M Alpha Condé, Président de la République de Guinée ;
  • Le Général Abdussalami Aboubacar, ancien Président du Nigéria et médiateur de la CEDEAO pour le Niger pendant la transition ;
  • M. Jean PING, Président de la Commission de l’Union Africaine ;
  • M. Kabine KOMARA, Ancien Premier Ministre de Guinée ;
  • M. Boubacar CISSE, Ancien candidat aux élections présidentielles du Niger ;

Abordant les questions nationales, le Chef de l’État a exprimé sa grande satisfaction d’avoir présidé la 1ère édition de l’exposition sur la ferronnerie au Sénégal. Il a, à cette occasion, adressé ses vives félicitations et ses encouragements au Ministre de l’Artisanat, du Tourisme et des Relations avec le secteur privé et le secteur informel pour avoir réalisé ce salon qui montre le talent des artisans d’art du Sénégal. Il s’est dit frappé par la beauté des objets en fer et a suggéré au Ministre en charge de l’artisanat de lancer une revue spécialisée consacrée exclusivement à la ferronnerie afin de mieux rendre visible le génie créateur des artisans sénégalais et de faire jouer à la filière le rôle de secteur porteur et innovant.

Appréciant la dimension universelle de telles œuvres qui illustrent la valeur, la finesse et l’ingéniosité des artisans sénégalais, il a également demandé que cette exposition soit proposée, tous les deux ou trois ans, pour donner la pleine mesure des talents sénégalais en matière de ferronnerie. Il a, par la même occasion, souhaité la tenue de cette exposition au siège de l’UNESCO à Paris et réitéré ses instructions en vue de la création d’un village artisanal dans chaque département du pays afin d’aménager des espaces d’échanges, de création et de promotion des produits artisanaux.

Le Président de la République a également exprimé toute la fierté du peuple sénégalais de pouvoir enfin disposer d’un grand Théâtre National à la dimension de ses richesses culturelles et de ses talents multiples et multiformes en matière d’expression d’art. Rappelant toute l’importance qu’il accorde à la cérémonie d’inauguration de ce Grand Théâtre National, l’un des plus beaux du monde, prévu le vendredi 15 avril 2011, il s’est dit convaincu que le peuple sénégalais saura, par cette expression artistique que constitue le théâtre, en faire un véritable outil de communication et une passerelle ouverte sur le monde. En effet, cette infrastructure futuriste sera, selon le Chef de l’Etat, au-delà de l’outil de promotion de l’art et de la culture, un instrument pour élever le niveau de recherche sur la beauté et de réflexion sur les drames humains et les tragédies. Il attend, par ailleurs, du Théâtre, qu’il serve de viatique pour une réflexion sur le futur de l’humanité. Le pari, a-t-il ajouté, est d’assurer au grand théâtre une vocation.

Faisant part au Conseil de sa décision de donner au Grand Théâtre National le nom de Bakary Traoré, il a annoncé la mise en place d’un Conseil Culturel et Artistique composé de grandes sommités du monde de la culture pour soutenir et accompagner cet élan suscité par sa construction et redonner au théâtre ses lettres de noblesse.

Le Chef de l’Etat a, dans cette même optique, décidé le lancement d’un Grand prix annuel pour récompenser la meilleure pièce de théâtre. Il a également annoncé la tenue d’un séminaire national pour mener une profonde réflexion sur la culture en général et le théâtre en particulier afin de favoriser l’émergence d’une citoyenneté responsable qui repose sur nos valeurs. C’est tout le cachet solennel qu’il veut imprimer à cet évènement.

Evoquant la cérémonie de récital du saint Coran, le Président de la République a exprimé toute sa fierté de voir le Sénégal abriter cette importante manifestation. Le choix porté sur notre pays constitue, selon lui, le témoignage éloquent du respect et de la haute considération que vouent la Communauté internationale en général et la Ummah islamique en particulier à cette terre de foi, paix, de dialogue et de tolérance.

Saluant l’attribution par l’Agence Moody’s Investors Service, de la note très positive au Sénégal pour sa première notation le Président de la République a félicité le Premier Ministre et les membres du Gouvernement pour les efforts fournis dans tous les domaines économique et social. En effet, selon cette agence, souligne le Président de la République, le Sénégal fait preuve d’une stabilité politique tandis que sa stabilité macroéconomique est favorisée par un accès quasi illimité aux devises étrangères, en vertu de son appartenance à l’UEMOA. L’Agence, ajoute-t-il, note, avec satisfaction, un poids de la dette modérée, des perspectives d’amélioration des recettes publiques et un soutien élevé de la part de la communauté internationale, notamment à travers ses créanciers officiels. Elle note également le plafond souverain du Sénégal en devises et monnaie locale. Pour le Chef de l’Etat, cela démontre la bonne tenue de notre économie et le bon niveau de développement économique et social ainsi que l’expression d’une société dynamique que nous avons construite ensemble à travers la dialectique de nos qualités et de nos défauts. Un pays sérieux, bien géré et qui donne de belles perspectives à ses enfants.

Abordant la question des visas, la Chef de l’Etat a pris la décision d’appliquer le principe de la réciprocité dans la délivrance de ces documents. En effet, au-delà des retombées financières, il s’agit, a-t-il dit d’une question de dignité et de souveraineté nationale à préserver.

Il a, par ailleurs exprimé son souhait de voir le secteur du tourisme profiter à l’ensemble des populations sénégalaises. Pour ce faire, il a demandé au Ministre de l’Economie et des Finances de mener une enquête en vue de déterminer le multiplicateur touristique du Sénégal pour vérifier si les Sénégalais profitent effectivement des retombées du tourisme.

Dans une conjoncture internationale marquée par un prix du baril de pétrole en augmentation, le Chef de l’Etat a instruit le Gouvernement de promouvoir tous les moyens permettant d’avoir une rationalisation plus effective de la consommation énergétique au plan national et de sensibiliser les populations sur les contraintes auxquelles sont actuellement exposées les pays non producteurs de pétrole. Ces mesures concernent la rationalisation de l’éclairage public et des maisons, l’utilisation des lampes à basse consommation(LBC) et la non utilisation d’équipements à grande consommation d’énergie.

Le Conseil a unanimement félicité et remercié le Chef de l’Etat pour sa clairvoyance et sa vision prospective qui a permis à notre pays de faire des avancées remarquables dans tous les domaines de la vie économique et sociale. Le Ministre d’Etat Moustapha SOURANG, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Environnement, le Ministre d’Etat, Ministre de la Fonction Publique, le Ministre chargé des relations avec les Institutions ont, tour à tour, rendu hommage à l’homme de culture, au protecteur des arts et des artistes, au promoteur du tourisme et de l’artisanat qui a permis au Sénégal de devenir une destination de choix.

Dans sa communication, le Premier Ministre a informé le Conseil avoir présidé le 11 avril 2011 une réunion consacrée à l’externalisation des services financiers de bourses. Cette date marque le démarrage effectif du paiement des bourses universitaires par voie bancaire à travers l’opérateur qui avait été choisi, en l’occurrence Ecobank. Ainsi, dans la phase actuelle, 56.440 étudiants boursiers (soit 85% des bénéficiaires), sont payés par cette banque. Les opérations ont débuté par billetage, les cartes bancaires devant être mises à la disposition des étudiants d’ici la fin du mois d’avril 2011. Le reste des boursiers (environ 15%) bénéficiera de ces services dès que leurs Facultés auront transmis les listes des attributaires au Ministère de l’Enseignement Supérieur.

Il a également fait part de la tenue d’un conseil interministériel sur les réformes de l’environnement des affaires qu’il a présidé le mercredi 13 avril 2011. La rencontre a permis de passer en revue l’état de mise en œuvre des directives du Conseil Présidentiel de l’Investissement dont l’exécution satisfaisante devrait contribuer à renforcer la compétitivité de notre économie et permettre au Sénégal de figurer en bonne place dans les exercices de notation internationale.

A cet égard, le Conseil a approuvé quelques mesures à court terme et qui sont d’application relativement simple et peu coûteuses pour l’Etat. Il s’agit notamment de la réduction des procédures en matière de création d’entreprises, la réduction des délais de transfert de propriété, le respect des délais d’obtention du permis de construire fixés à 28 jours (dossiers simples) et 40 jours (dossiers complexes) par le Décret n°2009-1450 du 30 décembre 2009 portant partie réglementaire du Code de l’urbanisme.

A côté de ces mesures d’urgence, le Conseil a examiné les réformes structurelles devant permettre de garantir une compétitivité solide de l’économie sénégalaise. Elles concernent notamment la facilitation de l’accès au foncier, l’amélioration de l’accès au financement et la modernisation de la justice. Le Conseil a également consacré des échanges fructueux à la réforme fiscale en cours et qui devra consacrer l’avènement d’une véritable fiscalité de développement pour notre pays. Le Conseil a vivement recommandé que cette réforme soit achevée dans les délais initialement prévus c’est-à-dire au début de l’année 2012.

Le Premier Ministre a, par ailleurs, fait part des audiences qu’il a accordées :

  • à Monsieur Thierry de BEAUMONT-BEYNAC, Président de l’Ordre souverain de Malte, conduisant une délégation de cette Institution venue procéder à l’inauguration du Centre Hospitalier de l’Ordre de Malte.
  • à Son Excellence Monsieur Christopher TROTT, Ambassadeur de Grande Bretagne au Sénégal venu lui rendre une visite d’adieu.
  • Le Premier Ministre a également fait part des audiences qu’il a accordées, respectivement, à :
  • Monsieur Alioune Badara BEYE écrivain.
  • Monsieur Antoine NGOM, Président de la Fondation des incubateurs des TIC au Sénégal ;
  • Monsieur Abdelkrim RAGHNI, Administrateur Directeur Général de la Compagnie Bancaire de l’Afrique de l’Ouest (CBAO).

Le Premier Ministre a, par ailleurs présidé, le 12 avril 2011, la cérémonie de remise de diplômes à six (6) promotions des établissements de formation hôtelière et touristique. Les membres du secteur privé présents ont salué les efforts du gouvernement visant à relancer les activités touristiques avec notamment la mise en œuvre de la mesure de baisse du taux de TVA sur le tourisme de 18 à 10%.

 Le Ministre d’Etat Habib SY, revenant sur la cérémonie de récital du Saint Coran, a partagé, avec le Conseil, l’appréciation positive que le Secrétaire Général de la Ligue Islamique a portée a-t-il ajouté sur le projet de Daara Moderne du Chef de l’Etat qui est, selon lui, la bonne méthode pour enseigner les préceptes de l’Islam. Pour le Secrétaire Général de la Ligue Islamique, le Sénégal, compte tenu de l’esprit d’ouverture, de tolérance et de foi qui le caractérise doit être un modèle parmi les pays de l’UMMA.

 Le Ministre d’Etat Awa Guèye KEBE, revenant sur l’audience accordée aux femmes parlementaires par le Président de la République, a invité la gente féminine à mettre son leadership au service du développement économique et social et à engager la réflexion autour de la question de la dénomination des femmes mariées comme les y invite le Chef de l’Etat.

 Le Ministre de la Culture a informé le Conseil que les ministres de la culture de la Mauritanie, de la Guinée, de Guinée-Bissau et du Mali ont confirmé leur participation à l’inauguration du Grand Théâtre qui sera animée, entre autres, par les troupes Sonraï et My Dream de la Chine.

 Le Ministre du Tourisme, revenant sur la tenure de la 1ère exposition de ferronnerie, a relevé l’éclatant succès de la manifestation dû à la mobilisation et à la qualité des exposants dans les différents secteurs du bâtiment, de la décoration et du mobilier de jardin. Il a aussi salué la participation de la coopération française marquée par la présence de l’association des artisans de Paris et la presse spécialisée du fer forgé.

Dans sa communication au Conseil, le Ministre en charge des énergies renouvelables est revenu sur la première Assemblée Générale de l’Agence Internationale des Energies Renouvelables(IRENA) tenue à Abu Dhabi aux Emirats Arabes Unis du 1 au 5 avril 2011. Le Sénégal a été élu membre pour un mandat de deux ans au niveau du Conseil Exécutif de l’Agence et assurera la présidence de la deuxième Assemblée Générale de l’agence.

Evoquant les doléances du personnel du « Petit Train Bleu », le Ministre du commerce, assurant l’intérim de son homologue en charge des Transports, a informé le Conseil des mesures qui sont en train d’être prises pour permettre, dans les prochains jours, de satisfaire les doléances des travailleurs. Le ministre du commerce s’est ainsi engagé, au nom du ministre des transports, à proposer une rencontre d’information aux représentants du personnel de cette entreprise.

 Le Ministre de l’Action Sociale et de la Solidarité Nationale a informé le Conseil de la cérémonie d’inauguration du centre « SOS Enfants Sourds », fruit de la coopération entre le Sénégal et l’Allemagne qu’elle a présidée le mercredi 06Avril 2011, à Thiès en présence de l’Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne au Sénégal. Cette école, entièrement construite et équipée par l’ONG Allemande HILFE FÜR SENEGAL, pour un coût de 33millions de francs CFA, permettra aux jeunes enfants handicapés d’avoir une formation qualifiante pouvant faciliter leur insertion dans la Société.

Le Conseil a pris la mesure individuelle suivante :

  • Monsieur Ibrahima MBENGUE, Inspecteur principal de l’Enseignement élémentaire est nommé Inspecteur des Affaires Administratives et Financières au Ministère de l’Hygiène publique et du Cadre de vie.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie