AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des Ministres du 14 septembre 2016

Conseil des Ministres du 14 septembre 2016

Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des Ministres, mercredi 14 septembre 2016, à 10 heures, au Palais de la République.

A l’entame de sa communication, le Chef de l’Etat magnifie, à nouveau, la célébration, dans la communion et à l’unisson, de la fête de l’Aïd el Kébir, par toute la Oumah Islamique.

Appréciant le développement de l’assainissement urbain et les efforts importants consentis par l’Etat à travers l’exécution satisfaisante du Programme décennal de lutte contre les inondations, le Président de la République invite le Gouvernement, en relation avec les collectivités territoriales, à intensifier le déploiement dynamique de la stratégie nationale d’assainissement urbain, l’élaboration des Plans Directeurs d’Assainissement (PDA) des villes et des communes, ainsi que la prise en charge effective de leurs phases prioritaires validées.

Dans ce cadre, le Chef de l’Etat indique au Gouvernement la nécessité de veiller à la bonne exécution du Plan directeur d’Assainissement de la Région de Dakar, au développement des plans spéciaux d’Assainissement pour les villes de Pikine, de Guédiawaye et les pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose, et d’engager les moyens adéquats, en vue de la modernisation et de l’extension des capacités de la station d’épuration de Cambérène.

Par ailleurs, revenant sur la situation de la Brèche de la Langue de Barbarie à Saint Louis, le Président de la République demande au Gouvernement d’accélérer l’exécution du projet de réhabilitation durable de l’écosystème de ce patrimoine naturel et d’examiner, en rapport avec toutes les structures publiques concernées et les partenaires au développement, les opérations indispensables à la préservation du littoral.

Abordant la sécurisation stratégique des installations électriques, le Chef de l’Etat demande au Gouvernement de procéder à l’audit technique de toutes les installations électriques du domaine public, ou relevant des personnes physiques ou morales privées, et de veiller au respect scrupuleux des emprises et périmètres de sécurité définis par la SENELEC. Dans ce cadre, il invite le Premier Ministre à présider, dans les meilleurs délais, une réunion interministérielle autour de la sécurisation des installations électriques.

Poursuivant sa communication autour de la préparation de la 22ème Conférence des Nations Unies sur les Changements climatiques (COP 22), qui se tiendra à Marrakech, au Maroc, le Chef de l’Etat indique au Gouvernement l’impératif de prendre toutes les dispositions requises, pour assurer la participation exemplaire du Sénégal à ce grand rendez mondial sur le développement durable. Dans cette perspective, le Président de la République invite le Gouvernement, à mobiliser tous les acteurs nationaux et internationaux impliqués, en vue de faire l’évaluation interne des engagements de la COP 21, et d’élaborer une stratégie nationale concertée en perspective de la COP 22.

Réaffirmant par ailleurs, l’importance primordiale qu’’il accorde à la territorialisation des politiques publiques, à la mise en cohérence territoriale des réalisations effectuées et projetées avec les Plans de développement des collectivités territoriales et les nouveaux programmes d’infrastructures de l’Etat, le Président de la République demande à tous les gouverneurs d’organiser, à la date du 30 octobre 2016, une Conférence territoriale d’Evaluation de l’état d’exécution des programmes d’investissement de l’Etat dans chaque région.

Dans la même perspective et à la suite de ces Conférences territoriales, le Chef de l’Etat, invite le Premier Ministre à tenir au plus tard à la fin du mois de novembre 2016, la première Revue trimestrielle de l’ensemble des engagements publics et programmes prioritaires validés de façon participative dans chaque région, à l’issue des Conseils des Ministres délocalisés Concluant sur ce point, le Président de la République informe les membres du Conseil qu’il présidera à la fin de l’année 2016, le premier Conseil national des Exécutifs en vue d’évaluer annuellement, le Programme territorial de l’Etat

Le Chef de l’Etat a clos sa communication sur son agenda diplomatique, en informant le Conseil de sa participation, le 16 septembre 2016, à Montréal, à la 5ème Conférence de Reconstitution des Ressources du Fonds mondial de lutte contre le Vih-Sida, la Tuberculose et le Paludisme, et à partir du 18 septembre 2016, à New York, à la 71ème session de l’Assemblée générale des Nations unies.

Le Premier Ministre a axé sa communication sur l’état d’exécution des engagements de l’Etat à l’issue du processus national des Conseil des Ministres délocalisés , avant de rendre compte du suivi et de la coordination de l’activité gouvernementale.

Le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a fait le point de la conjoncture économique nationale et internationale. Le Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural a présenté aux membres du Conseil la nouvelle physionomie de la carte rizicole du Sénégal et a rendu compte du déroulement de la campagne agricole 2016-2017.

Le Ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de Vie et le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement ont, ,tour à tour fait le bilan à mi-parcours de la gestion de l’hivernage 2016, de la réponse aux inondations dans le cadre du plan décennal de lutte contre les inondations 2012 – 2022, des actions spécifiques mises en œuvre en vue de réduire la vulnérabilité des populations et les perspectives dans le cadre de la mise en œuvre des plans directeurs d’assainissement.

Le Ministre de l’Elevage et des Productions animales a fait le point de l’opération Tabaski 2016, qui s’est globalement bien déroulée sur l’ensemble du territoire national, compte tenu du bon niveau d’approvisionnement des marchés en moutons.

Le Ministre auprès du Président de la République en charge du Suivi du Plan Sénégal Emergent a rendu compte de l’état d’avancement des différents projets et réformes.

Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :

  • Docteur Diamé BOB, Médecin Lieutenant-colonel, Administrateur hospitalier, précédemment en service à la Direction des Etablissements de Santé, est nommé Directeur des Etablissements de santé au ministère de la santé et de l’Action sociale, poste vacant ;
  • Docteur Martial Coly BOP, spécialiste en Management des Organisations de santé, précédemment Directeur du Centre hospitalier régional de Kolda, est nommé Directeur du Centre hospitalier régional de Ziguinchor, en remplacement du Docteur Abibou CISSE, appelé à d’autres fonctions ;
  • Monsieur Cheikh Mbaye SECK, titulaire d’un Master professionnel en Sciences de Gestion, précédemment Directeur de l’Etablissement public de santé de niveau 1 de Sédhiou, est nommé Directeur du Centre hospitalier régional de Kolda, en remplacement du Docteur Martial Coly BOP, appelé à d’autres fonctions ;
  • Monsieur Doudou DIOUF, titulaire d’un DES en Gestion des services de santé, précédemment Chef du Service administratif et financier de l’Etablissement public de santé de niveau 1 de Touba, est nommé Directeur de l’Etablissement public de santé de niveau 1 de Sédhiou, en remplacement de Monsieur Cheikh Mbaye SECK, appelé à d’autres fonctions ;
  • Monsieur Paul DIONNE, Administrateur civil, est nommé Secrétaire général au ministère des Sports, en remplacement de Monsieur Ibrahima DIOUCK, admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite ;
  • Monsieur Omar Bounkhatab SYLLA, Magistrat, est nommé Directeur général de la Société le Petit Train de Banlieue (PTB), en remplacement de Monsieur Joseph Gabriel SAMBOU, appelé à d’autres fonctions.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie