AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des Ministres du 11 mars 2010

Conseil des Ministres du 11 mars 2010

Le Conseil des Ministres s’est réuni le jeudi 11 mars 2010, à partir de 10 heures, au Palais de la République, sous la présidence de Son Excellence Maître Abdoulaye WADE, Président de la République.

Le Chef de l’Etat a fait part au Conseil des audiences qu’il a accordées à diverses personnalités parmi lesquelles :

  • M. Malick GAKOU et le Bureau du Conseil Régional de Dakar ;
  • Une délégation d’Universitaires en compagnie du Recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar ;
  • Le Comité scientifique du Colloque sur le Monument de la Renaissance Africaine ;
  • M. El Amine Ahmed EL AMINE, Directeur Général de EXPRESSO ;
  • M. Sanoussi TOURE, Ministre de l’Economie et des Finances du Mali, porteur de message ;
  • Une délégation de l’Ordre des Architectes ;
  • Une délégation des Inspecteurs du Travail en compagnie du Ministre d’Etat, Ministre de la Fonction Publique ;
  • Le Comité préparatoire de la Conférence africaine des Oulémas ;
  • Son Excellence Monsieur Valéry Giscard D’Estaing, ancien Président de la République française ;
  • Une délégation des Transporteurs Routiers ;
  • Messieurs Seydou Madani SY, Souleymane NIANG et Amadou Lamine NDIAYE, anciens Recteurs d’universités ;
  • Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur de Lybie à Dakar porteur d’un message de son Excellence, Mouamar Khadafi.

Venue présenter son Rapport officiel 2009, la Commission Nationale de Lutte contre la non transparence, la Corruption et la Concussion (CNLCC) a été félicitée par le Chef de l’Etat ; Me Abdoulaye Wade a, au cours de cette audience réitéré sa ferme volonté de faire de la lutte contre la non-transparence un axe majeur de sa politique de développement. Il a informé avoir transmis les conclusions de ce rapport au Ministère de la Justice qui donnera suite à son contenu.

Le Chef de l’Etat s’est ensuite félicité de la parfaite organisation de la Journée Internationale de la Femme dont il a présidé la cérémonie d’ouverture. Il a, à cette occasion, réaffirmé son engagement à créer les conditions d’une discrimination positive en faveur de cette catégorie sociale, notamment en matière d’emploi.

Evoquant le cas particulier des femmes handicapées, le Président de la République a insisté sur la nécessité de leur trouver des emplois conformes à leur situation et de leur assurer une formation qui tienne compte de leur handicap. Il a, à ce sujet, demandé au Gouvernement de diligenter une étude systématique sur cette frange de la population non sans stigmatiser la négligence coupable de certains parents qui n’ont pas pris les mesures préventives nécessaires pour éviter ces handicaps.

Dans cette dynamique, le Chef de l’Etat a exprimé toute sa satisfaction quant à la bonne organisation de la campagne nationale de vaccination contre les maladies infantiles. Il a notamment salué l’engagement résolu des chefs religieux aux côtés des populations pour l’éradication de maladies ciblées, ce qui a permis d’atteindre un taux de couverture vaccinale de 97 % d’enfants de zéro à cinq ans.

Evoquant le projet Bajenu Gokh qui est un système de parrainage d’enfants par des femmes leaders dans toutes les régions du Sénégal pour leur prise en charge dans les domaines de la santé maternelle et infantile, le chef de l’Etat a réitéré tout l’intérêt qu’il porte à cet ambitieux projet. Il a, à ce propos demandé au Premier Ministre de rendre solennelles les cérémonies d’engagement officiel de ces femmes aux fins de leur manifester toute la reconnaissance de la nation ; ces Bajenu Gokh qui prendront l’engagement de s’occuper de leurs filleuls se verront pendant ces cérémonies décerner des certificats, symbole de reconnaissance pour leur engagement au service du pays.

En vue de rendre leur action plus performante, le Président de la République a donné des instructions au Gouvernement pour les équiper davantage en matériel et mettre à leur disposition leur part du lot de 500 ambulances déjà commandées par le Sénégal, destinées aux collectivités locales et aux Bajenou Gokh.

Revenant sur la campagne agricole 2009, le Chef de l’Etat a, tout en saluant l’engagement des syndicats des agriculteurs, souhaité les associer davantage dans la prise en charge des semences et des engrais. Il a, dans la même optique, décidé d’assigner des objectifs spécifiques aux communautés rurales en vue de les orienter davantage vers la culture du jatropha, du sésame, du manioc, de l’arachide de bouche ou d’autres spéculations susceptibles de leur procurer des revenus supplémentaires.

Le Président de la République a donné des instructions au Gouvernement pour l’organisation de toutes les filières afin de permettre aux paysans de tirer le maximum de profits des produits dérivés des récoltes. Il a particulièrement insisté sur les sous produits du manioc et de l’arachide de bouche qui sont très demandés à l’extérieur, en particulier aux Etats-Unis et en Angleterre. C’est en cela qu’il a réitéré ses instructions au Gouvernement afin d’étudier les modalités d’une spécialisation du département de Podor dans la production de semences et de boutures de plantes.

Le Chef de l’Etat a, dans la même démarche, invité le Gouvernement à réfléchir sur les modalités d’implication des grands producteurs, notamment les chefs religieux, dans la culture de biocarburants de sésame, de maïs et de manioc en mettant à leur disposition le matériel et les équipements nécessaires à cette activité génératrice de revenus et porteuse de croissance pour notre pays. Il les a encouragé à ensemencer chacun au moins deux cents hectares. Par la même occasion, il invité tous les sénégalais à s’adonner à l’agriculture en mettant en valeur les superficies dimensionnées à leurs moyens nonobstant l’assistance de l’Etat.

Le Président de la République a, par ailleurs déploré l’état d’insalubrité des villes sénégalaises, Dakar en particulier, qui donne une image peu reluisante de nos cités. Le Chef de l’Etat a ainsi lancé un appel aux populations pour un engagement citoyen afin de faire de Dakar une ville belle et accueillante à la hauteur de la qualité de ses infrastructures et à l’exigence de qualité de ses citoyens. Il a, par la même occasion, appelé les collectivités locales à s’investir davantage dans la prise en charge des questions de salubrité qui relèvent du reste de leur compétence exclusive.

Le Chef de l’Etat a, en outre, fait part de sa vive préoccupation face aux risques sanitaires encourus par les populations se trouvant encore dans les zones inondables. Il a, à cet effet, demandé au Gouvernement d’accélérer le processus de leur recasement définitif et de déclarer ces endroits zones non edificandi.

Dans sa communication, le Premier Ministre a informé le Conseil avoir présidé :

  • Le Forum du 1er Emploi organisé par le Mouvement des Entreprises du Sénégal (MDES). A cette occasion, il a mis l’accent sur les actions en cours au Sénégal visant à mettre en place un Observatoire National de l’Emploi et de la Qualification Professionnelle et a élaboré un répertoire des emplois et métiers, référentiel indispensable pour promouvoir une meilleure adéquation entre la formation et l’emploi.
  • Le lancement des Journées nationales de vaccination contre la Poliomyélite. La campagne lancée a pour objectif de vacciner chaque année tous les enfants âgés de zéro à cinq ans.
  • Une rencontre Gouvernement/Syndicats. C’est ainsi que des délégations de l’UDTS, de la CDTS, de l’UTLS, du STDS, de la COGES et de la CGTS, conduites par leurs Secrétaires Généraux respectifs, ont été reçues successivement par le Premier Ministre pour la recherche de solutions concertées aux problèmes qui préoccupent les salariés.

Le Premier Ministre a également fait part au Conseil des audiences qu’il a accordées à :

  • M. Suresh KUMAR, Secrétaire d’Etat américain, Délégué au Commerce, conduisant une mission d’affaires de son pays, en présence de Son Excellence Madame Marcia BERNICAT, Ambassadeur des Etats-Unis à Dakar. M. KUMAR, qui effectue sa première sortie après la confirmation de sa nomination par le Congrès américain, a fait part au Premier Ministre de la volonté de l’administration OBAMA de nouer des liens commerciaux privilégiés avec notre pays et leur souhait de voir le volume de nos échanges commerciaux atteindre des niveaux plus satisfaisants.
  • Une délégation du Bureau national de l’Association des Accidentés du Travail et de leurs Ayant-Droits (ANATAD) conduite par son Président ;
  • Une délégation des tradi-praticiens du Sénégal conduite par son Président.

A la suite du Premier Ministre :

Le Ministre d’Etat, Ministre de la Coopération Internationale a déploré l’entassement sauvage des ordures le long des routes et autoroutes, ce qui ne valorise pas les efforts d’embellissement de la ville de Dakar.

Le Ministre d’Etat, Ministre de la Coopération Internationale, de l’Aménagement du Territoire, des Transports aériens et des Infrastructures a informé le conseil avoir présidé la cérémonie de signature de la convention de financement du projet de renforcement et d’extension du réseau électrique de Dakar entre le Sénégal et la Chine à l’agence de la SENELEC de Guédiawaye. D’un montant de 35 milliards de FCFA, ce projet contribuera, précise le Ministre d’Etat, à régler de manière durable et substantielle les difficultés d’alimentation en énergie de Dakar et surtout de sa banlieue. Ce projet améliorera, rajoute- t-il les conditions de vie de plus de 3 millions de sénégalais en stabilisant et améliorant la distribution d’électricité pour 300 000 foyers.

Le Ministre d’Etat, Ministre de la Coopération Internationale, de l’Aménagement du Territoire, des Transports aériens et des Infrastructures, Karim Wade est revenue sur la visite effectuée par les parlementaires en sa présence à l’aéroport international Blaise Diagne de Ndiass. Le Ministre d’Etat a rappelé au conseil que cette infrastructure aéroportuaire procédait d’une vraie rationalité. Il permettra la création de milliers d’emplois, désengorgera Dakar et sera connectée à la Zone économique intégrée Spéciale qui est entrain de se développer et dont l’objectif est de faire de Dakar un hub industriel et commercial. Il a enfin relayé au conseil les impressions de fierté et de grande satisfaction sur le futur aéroport de la représentation nationale.

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Environnement a exprimé le souhait de voir renforcés le rôle et les missions de l’APROSEN qui, au-delà du conseil, devrait pouvoir devenir un autre instrument pour le nettoiement des villes du Sénégal.

Le Ministre de l’Energie est revenu sur l’audience que le Président de la République a accordée au Ministre de l’Economie et des Finances du Mali. En ce qui concerne le transit et le stockage des produits pétroliers et du gaz pour le Mali, il a précisé qu’il y a trois axes ouverts totalisant un volume de 30.000 tonnes/mois pour le gasoil, environ 2.000 tonnes/mois pour le jet sans limite et le super qui sera assuré par la SAR. Il a aussi fait état de la décision du Chef de l’Etat de mutualiser l’achat du gaz pour le compte du Mali par la SAR. Tout en magnifiant les relations particulières entre nos deux pays, il a invité la République du Mali à prendre une participation dans la SAR et dans SENSTOCK afin de mieux intégrer ses besoins.

Le Ministre de l’Energie a informé le Conseil avoir pris part, au nom du Président de la République, à la Conférence internationale sur l’accès au nucléaire civil tenue à Paris, à l’invitation du Président Nicolas SARKOZY. Une rencontre à laquelle 63 pays ont pris part, dont seulement 4 pays d’Afrique subsaharienne. Le Président SARKOZY a, à cette occasion, évoqué la nécessité d’un engagement scientifique et financier des pays pour la renaissance du nucléaire. Il a, en outre, préconisé le soutien des projets électronucléaires par les institutions financières internationales et les banques régionales et a informé de la tenue, au mois d’Avril, d’une conférence à Washington sur le sujet à l’invitation du Président OBAMA. Le Ministre de l’Energie a fait part lors de son intervention à cette conférence, de la politique énergétique du Sénégal. Il a également rappelé qu’en sa qualité de Coordonnateur du volet Energie du NEPAD, le Chef de l’Etat avait, dès 2007, mis l’accent sur l’importance de l’énergie électronucléaire dans la politique de diversification des sources d’énergie en Afrique. Par ailleurs, il a annoncé à cette conférence l’intention du Sénégal d’abriter la Commission Africaine de l’Energie Nucléaire.

Le Ministre de la Décentralisation et des Collectivités Locales a rendu compte des tournées qu’il a effectuées dans les collectivités locales et qui entrent dans le cadre de la Caravane du Développement Local. Il a fait le point sur l’état des réalisations du Gouvernement dans ce secteur depuis 2000. Au nombre de 20 en 2000, les maisons communautaires érigées aujourd’hui en hôtels communautaires sont passées à 270 en 2010. Le fonds de dotation de la décentralisation est passé de 6 milliards 589 millions en 2000 à 16 milliards 300 millions en 2010 ; le fonds d’équipement des collectivités locales de 3 milliards 5 cents millions en 2000 à 12 milliards 500 millions en 2010 ; le Programme National de Développement Local a financé 1777 micro projets pour une valeur de 13 milliards 813 millions. Le Ministre de la Décentralisation a également évoqué le Programme de Renforcement et d’Equipement des Collectivités Locales (PRECOL) qui a financé 69 communes à hauteur de 86 milliards 300 millions sur 5 ans. Le Gouvernement, a-t-il indiqué, poursuit cette politique d’appui aux collectivités locales, notamment par la revalorisation de la fonction d’Elu Local, la dotation de 320 véhicules tout terrain aux communautés rurales, la décentralisation du Budget Consolidé d’Investissement (BCI) et le renforcement des associations d’élus locaux.

Le Ministre de la Santé et de la Prévention a fait le compte-rendu de la cérémonie de lancement des journées nationales de vaccination contre la poliomyélite synchronisées dans tous les pays membres de la CEDEAO, de la Mauritanie, du Tchad et de la République Centrafricaine, en vue de circonscrire cette maladie handicapante dans toute la sous-région. Il a également fait état du déroulement de cette campagne de vaccination qui a enregistré un éclatant succès avec un taux de 97 % des enfants entre un et cinq ans.

Le Ministre de l’Agriculture s’est félicité des efforts accomplis dans le domaine des cultures émergentes (sésame, jatropha, manioc) et a demandé qu’elles soient renforcées et amplifiées. Elle a suggéré l’augmentation de la production cotonnière compte tenu des opportunités offertes par cette spéculation.

Le Ministre des Biocarburants a évoqué la tenue, avec des experts brésiliens, d’un séminaire de réflexion sur la mise en place d’un cadre juridique approprié concernant la gestion efficace du secteur des biocarburants. Elle a, en outre, informé le Conseil du démarrage au Sénégal d’une étude de viabilité très approfondie avec le Brésil pour une caractérisation édapho-climatique sur tout le pays en vue d’un zonage en terme d’adaptabilité du jatropha.

Le Ministre de la Culture a fait le compte-rendu de la mission qu’il a effectuée en Tunisie le 25 février 2010, à l’occasion de la cérémonie officielle de clôture du programme « Kairouan, Capitale de la Culture Islamique 2009 ». Il a également fait part au Conseil de la mission qui l’a conduit en Arabie Saoudite, du 2 au 12 mars 2010, pour assister à la Foire internationale du Livre de Ryad à laquelle le Sénégal était l’invité d’honneur. A cette occasion, une Semaine Culturelle sénégalaise a été organisée dans la capitale saoudienne.

Le Ministre des Affaires Sociales et des Relations avec le Parlement a informé du démarrage prochain de deux programmes : le Programme National de réadaptation à base communautaire des personnes handicapées en vue de faciliter leur intégration dans le milieu social et le Programme de réhabilitation des villages.

Le Ministre délégué chargé des Organisations Paysannes et de la Syndicalisation des Agriculteurs a évoqué l’importante hausse de la production de noix d’anacarde évaluée à 6.000 tonnes en 2009. Concernant le sésame, le Ministre a insisté sur la complexité des opérations de sa récolte qui nécessite une spécialisation régionale en vue de concentrer l’encadrement et les ressources d’appui et de maîtriser au mieux la production. Il a suggéré une meilleure implication des gros producteurs dans la culture du Jatropha et a souligné la nécessité de la maîtrise de l’eau par un important programme de puits et forages à vocation agricole pour accroître les cultures de contresaison. Enfin, le Ministre a indiqué que plus de 300 communautés rurales disposent de leur section syndicale « Japando » et sont prêtes à s’occuper de la question des semences d’arachides.

Le Conseil a pris les mesures individuelles suivantes :

  • M. Mamadou Lamine BA, Docteur es Sciences Politiques, est nommé Ministre au Cabinet du Président de la République, chargé des Affaires internationales et humanitaires ;
  • Mme Ramatoulaye Dieng NDIAYE, Administrateur Civil, est nommée Directeur de l’Administration Générale et de l’Equipement au Ministère de l’Environnement, de la Protection de la Nature, des Bassins de Rétention et des Lacs Artificiels ;
  • M. Malick FALL, Professeur d’Enseignement Secondaire Technique, option Constructions Mécaniques, est nommé Directeur du Fonds de Solidarité Nationale en remplacement de Madame Marième Seye MBENGUE.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie