AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des Ministres du 09 décembre 2010

Conseil des Ministres du 09 décembre 2010

Le Conseil des Ministres s’est réuni le jeudi 09 décembre 2010, à partir de 10 heures, au Palais de la République, sous la présidence de Son Excellence Maître Abdoulaye WADE, Président de la République.

Le Chef de l’Etat a, tout d’abord, souhaité la bienvenue au Ministre d’Etat Abdou FALL, Directeur de Cabinet politique du Président de la République.

Au titre de ses audiences, le Président de la République a informé le Conseil avoir reçu diverses personnalités parmi lesquelles :

  • S.E.M Nicolas NORMAND, Ambassadeur de France à Dakar ;
  • S.E.M Lu SHAYE, Ambassadeur de la République Populaire de Chine à Dakar ;
  • M. Mamoune SAMB, Directeur Général de la société immobilière SOCABEG ;

Le Président de la République a fait part au Conseil des missions qu’il a effectuées à Riyad, Médine et à la Mecque.

A Riyad, le Chef de l’Etat a pris part au 2ème Forum Golfe-Afrique, qui est un cadre de réflexion et d’échanges de haut niveau dont l’objectif est de promouvoir la coopération économique et commerciale entre les pays membres du Conseil de Coopération du Golfe (Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Bahreïn, Oman, Qatar et Koweït) et l’Afrique. Placé sous le haut patronage du Roi Abdallah Ben Abdelaziz Al SAOUD d’Arabie Saoudite, ce Forum, qui a eu pour thème : « Le renforcement des relations économiques entre les pays du Golfe et l’Afrique », a mis un accent particulier sur les investissements.

Dans son allocution à la séance plénière, le Chef de l’Etat a mis en exergue :

  • La pertinence du Forum Golfe-Afrique dans le contexte des mutations internationales contemporaines et du regain d’intérêt que suscite l’Afrique ;
  • Le sens de sa participation à la rencontre en tant que Chef d’Etat d’un pays ami du monde arabe, Président en exercice de l’OCI, économiste et citoyen de la Oummah ;
  • La position stratégique de l’Afrique dans le nouveau contexte mondial et les perspectives qui s’y attachent à partir d’exemples illustratifs ;
  • Sa vision des relations afro-arabes : enjeux, potentialités, et moyens d’action avec notamment trois propositions :
    • La création, selon des modalités à convenir, d’un passeport d’affaires pour faciliter la liberté de mouvement des opérateurs économiques dans l’espace afro-arabe ;
    • La mise en place d’une Agence Afro-Arabe de Développement chargée de la conception et de l’exécution des projets afro-arabes ;
    • et la tenue alternative du Forum de Riyad dans un pays arabe et africain.

Le Chef de l’Etat s’est ensuite rendu à Médine et à la Mecque pour y effectuer, respectivement, la Ziarra et la Oumra. A cette occasion, il a prié pour la paix, la stabilité et la prospérité du Sénégal, de l’Afrique et de la Oummah Islamique et pour la coexistence pacifique des peuples du monde.

A l’escale technique de Sebha (Libye) en partance pour l’Arabie Saoudite, le Chef de l’Etat a reçu une délégation de la communauté sénégalaise de la ville de Sebha et ses environs, venue lui manifester son soutien

Revenant sur l’actualité nationale, le Président de la République a évoqué la tenue du 3ème Festival Mondial des Arts Nègres prévu du 10 au 31 décembre 2010 au Sénégal. Le Chef de l’Etat a réitéré son appel au peuple sénégalais pour relever le défi de la mobilisation et de la participation en réservant, dans l’esprit et la culture de la Téranga sénégalaise, le meilleur accueil à nos hôtes.

Il a, à ce sujet, rappelé que la date d’ouverture officielle de ce Festival est toujours maintenue pour le vendredi 10 décembre 2010. Une soirée sera consacrée à cet effet à la jeunesse du Senegal, de l’Afrique et de la Diaspora. Elle sera présidée par le Chef de l’État.

Toutefois, une journee Chef d’État est prévue le Mardi 14 décembre 2010. Il a par ailleurs informe le Conseil, qu’Il se rendra entre temps au Burkina Faso pour la célébration de la Fête de d’ïndépendance de ce pays frere.

Evoquant le passage du secteur de l’audiovisuel analogique au numérique, dont l’échéance a été fixée à juin 2015 par l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), le Président de la République a rappelé son importance pour notre pays en soulignant ses impacts économique, social et culturel. Il a fait part des attentes qu’il fonde sur le Comité National pour le passage au Numérique mis en place à cet effet et dont la mission est, sous l’autorité du Ministre chargé des Télécommunications et des TIC, d’orienter, de coordonner et de piloter les actions à mener en vue d’assurer, dans les meilleures conditions, le passage de l’analogique vers le numérique. Dans ce cadre, le Chef de l’Etat a appelé le Gouvernement à être attentif aux travaux et recommandations dudit Comité. Il a également invite le Ministre d’État en charge de la commission de la connectivite à accompagner les travaux dudit comite.

Dans sa communication, le Premier Ministre a informé le Conseil avoir présidé le Conseil Interministériel consacré à la mise en œuvre du Programme Coordonné de Développement des Exportations. Il s’agissait, lors de cette rencontre, de réfléchir sur les voies et moyens de « booster » l’activité exportatrice du Sénégal dans un contexte international de rude compétition, en vue d’accroitre la richesse nationale et d’améliorer la structure de notre balance commerciale. A cette fin, a indiqué le Premier Ministre, il convient de faire plus et mieux, tant en ce qui concerne la promotion des produits « Origine Sénégal » que pour ce qui est de l’offre d’exportation. Le Conseil Interministériel a adopté les recommandations suivantes :

1. la mise en place d’un Conseil Supérieur des exportations comprenant le Gouvernement, le secteur privé et les partenaires au développement ;

2. le renforcement des moyens d’intervention de l’ASEPEX, structure nationale chargée de la Promotion des Exportations, pour la mise en œuvre d’une stratégie accélérée de développement des exportations ;

3. l’élaboration et la mise en œuvre d’un programme coordonné de développement des exportations doté d’un plan d’action avec des résultats à atteindre, des indicateurs de suivi et des délais d’exécution ;

4. Le recentrage de toutes les activités de promotion et de développement des exportations autour du Ministère du Commerce ;

5. La création d’un cadre unique de coordination du programme d’appui au développement du commerce ;

Le Premier Ministre a ensuite fait part au Conseil de la réunion portant sur le Code des Marchés Publics qu’il a tenue avec les représentants du secteur privé (CNP, CNES et UNACOIS). Au cours de cette rencontre, le Patronat a émis le souhait de revoir la composition du Conseil de régulation de l’ARMP modifiée, en ramenant le nombre de représentants de l’Etat à trois (3), dans le souci de faire prévaloir l’esprit de concertation et la recherche du consensus qui ont toujours été de mise lors des réunions consacrées à la réforme de ce Code.

Cette demande sera examinée prochainement, dans le cadre d’une commission technique, a dit le Premier Ministre qui leur a également réitéré la ferme volonté du Gouvernement de garantir aux entreprises sénégalaises et communautaires une participation exclusive à la commande publique financée sur les ressources propres de l’Etat, comme c’est le cas partout ailleurs dans le monde.

Le Premier Ministre a également informé le Conseil avoir présidé la cérémonie d’ouverture du Symposium international sur l’horticulture urbaine et périurbaine, organisée à Dakar par la FAO et l’ONG internationale GLOBALHORT.

Au chapitre de ses audiences, le Premier Ministre a informé le Conseil avoir reçu diverses personnalités parmi lesquelles :

  • MM. Habib FETINI et Matar FALL, respectivement Représentant Résident et Chef de Mission de la Banque Mondiale, venus lui faire le point sur le financement des secteurs de l’hydraulique et de l’assainissement au Sénégal et lui faire part de la nécessité de restaurer certains équilibres dans lesdits secteurs. Cette audience s’est déroulée en présence de M. Adama SALL, Ministre de l’Urbanisme et de l’Assainissement.
  • MM. Johan SVENDSEN et CLAS EIRIK STRAND, respectivement Président Directeur Général et Directeur Exécutif de la Société Norvégienne Jacobsen ELEKTRO, chargée de mettre en œuvre un important projet du Chef de l’Etat dans le domaine de la production de l’énergie électrique.

 Le Ministre d’Etat, Ministre des Mines, de l’Industrie, de l’Agro-industrie et des PME a rendu compte de la visite de travail qu’il a effectuée dans la région de Kédougou du 07 au 08 décembre 2010 en compagnie du Ministre de la Communication, des Télécommunications et des TIC pour procéder à l’inauguration de deux importantes réalisations de la société Sabodala Gold Operations (SGO) dans le cadre du Programme Social Minier. Il s’agit du site de recasement de Dambankhoto et du Collège d’Enseignement Moyen de Khossanto. Ces deux événements ont été l’occasion de livrer aux populations des villages concernées, fortement mobilisées, et aux sociétés minières intervenant dans la zone, le message de M. le Président de la République sur l’importance qu’il accorde à une redistribution juste des retombées de l’exploitation minière aux populations dans le cadre du Programme Social Minier. Le Ministre d’Etat a également procédé à l’inauguration de la petite mine d’or alluvionnaire de Douta, fruit d’une coopération fructueuse entre la société de droit sénégalais West African Trade Investment and Construction (WATIC) et Bassari Ressources Sénégal, filiale d’une société Australienne.

 Le Ministre de la Communication, des Télécommunications et des TIC est revenu sur le passage de notre pays de l’audiovisuel analogique au numérique. Après en avoir fait l’historique, il a rendu compte des activités du Comité National pour le Passage au Numérique qui se charge, entre autres :

  • d’assurer pour la radio et la télévision, la numérisation de la diffusion hertzienne, l’arrêt complet de la diffusion analogique et l’utilisation du dividende numérique constitué par la quantité de fréquences qui seront libérées ;
  • d’adapter le cadre législatif et réglementaire du secteur de l’audiovisuel au contexte de la convergence, les réseaux câblés, le MMDS, la télévision directe par Satellite et la Télévision Numérique Terrestre ;
  • d’établir le schéma national de ce passage ;
  • d’élaborer une stratégie pour l’utilisation du dividende numérique ;
  • d’identifier les opportunités pour les industries de l’électronique, de l’audiovisuel et des télécommunications ; ainsi que les actions à mener pour accompagner, sur le plan technique et financier, la population dans ce passage.

Le Comité National pour le Passage au Numérique, qui sera reçu par le Premier Ministre, lancera, sous peu, une campagne nationale de communication en direction des populations, relativement à l’achat de téléviseurs numériques et aux conséquences du passage à la diffusion numérique.

En ce qui concerne le dividende numérique, qui constitue l’un des enjeux majeurs de la migration vers le numérique, le Ministre a souligné que c’est le socle sur lequel reposent les possibilités de développement des nouveaux services à fort potentiel tels que la télévision sur mobile, la télévision à haute définition, mais également des services avancés de télécommunications comme l’accès en mobilité et l’internet à haut débit.

 A l’instar de la communauté mondiale, la Journée internationale des personnes handicapées à été célébrée à Rufisque le vendredi 03 décembre 2010.

Il s’est agi d’évaluer les efforts fournis par l’Etat en matière d’intégration et de promotion des personnes handicapées.

Les associations des personnes handicapées se sont félicitées des actions initiées dans ce sens par le gouvernement, notamment la ratification de la convention internationale des droits des personnes handicapées et le vote par le Parlement de la loi d’orientation sociale. A ce sujet, le Ministère de l’action sociale et de la solidarité nationale a élaboré et transmis, en liaison avec les acteurs concernés (fédération sénégalaise des associations des personnes handicapées et partenaires sociaux), trois projets de décrets d’application de la dite loi relative aux fonds d’appui aux personnes handicapées, à l’établissement de la Carte d’égalité des chances et à la commission de l’éducation spéciale

 Le Ministre du Commerce a rendu compte de la cérémonie de relance de la production nationale et de la commercialisation de pommes de terre qu’il a présidée à Darou Khoudoss, dans le département de Tivaouane. Cette initiative combinée des Ministères chargés du Commerce et de l’Agriculture est née du constat selon lequel le Sénégal est devenu un grand importateur de pommes de terre avec 59 000 tonnes en 2005 et 77 000 tonnes en 2009. A l’inverse, la production a baissé de 16 000 à 2000 tonnes entre 1998 et 2008, du fait de ravages, notamment par la teigne. Pour stopper cette tendance, un projet de développement de la filière pommes de terre a été mis en place en collaboration avec le Fonds commun pour les produits de base de la CNUCED afin de porter la graduation de 15 000 tonnes (2010-2011) à 30 000 tonnes, au terme des trois prochaines années.

Le Conseil a pris la mesure individuelle suivante :

  • Monsieur Babacar MBAYE, Conseiller en Planification est nommé Directeur Général du Plan, poste vacant.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie