AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des Ministres du 08 juillet 2010

Conseil des Ministres du 08 juillet 2010

Le Conseil des Ministres s’est réuni le jeudi 08 juillet 2010, à partir de 10 heures, au Palais de la République, sous la présidence de Son Excellence Maître Abdoulaye WADE, Président de la République.

Le Chef de l’Etat a, tout d’abord, évoqué le décès tragique du jeune Moustapha SARR, pêcheur à Soumbédioune, le lundi 05 juillet 2010. Il a exprimé toute sa compassion à la famille du disparu et a fait part de son profond regret ainsi que celui de toute l’Administration sénégalaise. Le Président de la République a, par conséquent, donné des instructions fermes au Gouvernement pour que les responsabilités soient situées et que toute la lumière soit faite sur cette affaire afin que force reste à la loi. Tout en présentant ses vives condoléances à la famille du disparu, il a salué la dignité et l’esprit de dépassement dont elle a fait montre devant cette douloureuse épreuve.

Le Chef de l’Etat a, ensuite, salué le retour de Mme Awa Guèye KEBE dans le Gouvernement et lui a adressé ses félicitations pour sa constance dans le soutien à son action.

Revenant sur ses activités, le Président de la République a fait part au Conseil des audiences qu’il a accordées à diverses personnalités parmi lesquelles :

  • M. Camara Moussa Seydi BOUBOU, Ministre mauritanien des Transports, porteur de message ;
  • M. Saïd AFFYANA, Envoyé Spécial de Son Excellence, Mouammar KHADAFI, Guide de la JAMAHIRIYA Libyenne ;
  • Son Excellence M. Hamzeh DAWALIBI, Ambassadeur de Syrie au Sénégal, venu lui présenter ses adieux ;
  • M. Michel KAZATCHINE, Directeur Exécutif du Fonds Mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme en compagnie du Ministre de la Santé ;
  • Son Excellence M. l’Ambassadeur de la République de Sierra Leone à Dakar, porteur de message de S.E.M Ernest Bai Koroma ;
  • Un envoyé Spécial de Son Excellence M. Amadou Toumani TOURE, Président de la République du Mali ;
  • M. Joan Pinto de SOUZA, responsable d’Unité de fabrication d’ordinateurs ;
  • Une délégation du collectif des copropriétaires des 4 C ;
  • Une délégation de la Cour des Comptes, conduite par son président, M. Abdou Bame GUEYE, venue lui remettre le Rapport annuel de cette institution ;
  • Une délégation de Iris Technologies.

Le Président de la République a également informé le Conseil avoir présidé la cérémonie d’ouverture de l’Assemblée Parlementaire des Parlements Francophones. Il a également fait part de la réunion qu’il a présidée sur la commercialisation de l’arachide.

Le Président de la République est ensuite revenu sur les conclusions du sommet annuel du G8 qui s’est tenu à Huntsville, dans la région canadienne de Muskoka. Il a salué, entre autres, la décision du G8 d’engager une initiative globale visant à améliorer la santé maternelle, des nouveau-nés et des enfants.

Le Chef de l’Etat s’est également félicité de l’accueil enthousiaste que ses initiatives telles que la Goana et le « Badianou Gokh » ont reçu de la part des partenaires ; comme en témoignent, au demeurant, les félicitations et encouragements du Premier Ministre canadien qui a décidé d’envoyer une mission pour s’enquérir de l’évolution de ces projets et d’en reproduire éventuellement le modèle dans d’autres pays en développement.

Revenant sur la remise, par la Cour des Comptes, de son rapport annuel, le Président de la République s’est félicité de la diligence avec laquelle les structures de contrôle de l’activité gouvernementale exécutent leurs missions en raccourcissant de façon significative les délais entre l’exécution et le contrôle des budgets.

Le Président de la République a, par la même occasion, informé le Conseil de sa décision de mettre sur pied un Tribunal Economique chargé, dans le cadre de la promotion de la bonne gouvernance et de la transparence, de réprimer les crimes économiques tels que : le blanchissement d’argent, la concussion, la corruption, l’abus de confiance, l’entente criminelle pour porter atteinte a l’économie nationale, la surfacturation et la fausse facturation. Cette nouvelle juridiction viendrait compléter et renforcer l’arsenal juridico-administratif mis en place pour réprimer les nouvelles formes d’infractions économiques et s’assurer qu’elles soient toujours suivies de décisions de justice.

Le Chef de l’Etat, a par ailleurs, évoqué la situation du monde rural en déplorant, encore une fois, ce qu’il appelle la tragédie des paysans qui, depuis cinquante ans, subissent la loi des spéculateurs et des opérateurs véreux. Il a lancé un appel solennel à l’ensemble des citoyens pour protéger les paysans contre ce fléau. Le Président de la République a instruit le Ministre de l’Agriculture de tout mettre en œuvre pour renforcer les capacités des acteurs du monde rural en matière de production, de gestion des terres, d’approvisionnement en intrants, de commercialisation des récoltes, de transformation des produits agricoles, de sécurisation des biens et des personnes.

Revenant sur les efforts de l’Etat en matière de lutte contre la pauvreté, le Président de la République a instruit le premier Ministre d’élaborer un projet de loi visant à faire prendre en charge par l’Etat toutes les dépenses liées à l’éclairage public, au ramassage des ordures et à la consommation d’eau au niveau des collectivités locales.

Réaffirmant par ailleurs sa volonté de garantir aux citoyens de la ville de Dakar les meilleures conditions d’hygiène et de santé, le Chef de l’Etat a engagé le Ministre en charge de l’Assainissement à tout mettre en œuvre pour finaliser la construction du système d’évacuation de Cambérène. Toutefois, a-t-il précisé, les rejets d’eaux usées devraient être portés en haute mer afin de prémunir les riverains contre les reflux, leur permettant ainsi de sécuriser leur cadre de vie.

Dans sa communication, le Premier Ministre a informé le Conseil avoir présidé la réunion interministérielle consacrée à l’écrêtage des bassins de retenue d’eau et au suivi des mesures arrêtées dans le cadre de la lutte contre les inondations. A cette occasion, il a fait part du don de 1000 tentes que l’Espagne envisage de mettre à la disposition de notre pays, avant le 14 juillet 2010. Cette contribution permettra d’accélérer le recasement des populations. A ce jour, a dit le Premier Ministre, les travaux de terrassement sont en cours sur le site de recasement et le plan d’occupation des sols a été transmis aux différents services techniques concernés en vue de la mise en place des réseaux d’électricité et d’adduction d’eau potable, de systèmes d’assainissement adéquat, de trois postes de santé, d’écoles et d’un dispositif de sécurité.

Les premières installations sont projetées dans la seconde quinzaine du mois de juillet 2010 juste après l’aménagement des voies d’accès et la prise en compte de la desserte du site par les moyens de transport interurbain.

S’agissant du dispositif mis en place pour l’écrêtage des bassins, le Premier Ministre a signalé que les entreprises choisies après appel d’offres, sont en cours d’installation. Toutefois, compte tenu de l’urgence, les opérations ont déjà démarré par anticipation sur certains sites. Il en est de même pour les travaux de drainage des eaux vers les lacs et la mer entrepris à Keur Massar, Yeumbeul et Malika.

Un plan d’action global a été élaboré pour identifier les interventions appropriées à effectuer au niveau de tous les sites constituants des points noirs dans la capitale. Le comité national de lutte contre les inondations assurera, au quotidien, un suivi rapproché de ce plan d’action a dit le Premier Ministre, qui a fait part des dispositions prises pour empêcher les occupations irrégulières en particulier sur le chemin d’écoulement des eaux.

Le Premier Ministre est également revenu sur la séance de travail qu’il a présidée le 07 juillet 2010, en vue d’examiner les mesures et actions de restructuration de la Société d’Exploitation Nouvelle Conserverie (SE-SNCDS) en vue d’éviter sa liquidation. A l’issue de cette rencontre, il a été retenu la proposition du Ministre de l’Economie Maritime de solliciter les ressources du COSEC pour régler, dans les meilleurs délais, l’encours négocié d’un montant de 1,9 milliard de F CFA de la dette concordataire de la SE-SNCDS. A cette fin, le Ministre de l’Economie Maritime saisira rapidement le Conseil d’Administration du COSEC pour examiner sa proposition et la mettre en œuvre au cas où elle sera retenue. Au titre de ses audiences, le Premier Ministre a informé le Conseil avoir reçu diverses personnalités parmi lesquelles :

  • Monsieur Pape Samba DIOUF, Coordonnateur régional de l’ONG WWF, avec qui il a évoqué l’heureuse décision de son organisation de décerner le prix Panda Golden Award au Sénégal en reconnaissance de l’idée du Chef de l’Etat porteuse de la Grande Muraille Verte et la matérialisation effective qui en a été faite en si peu de temps par le Gouvernement ;
  • le Directeur Exécutif du Fonds Mondial de lutte contre le VIH SIDA, la Tuberculose et le Paludisme ;
  • Une délégation de l’Association des Anciens Gouverneurs, conduite par son Président, Monsieur Souleymane Bobo WILANE.

A la Suite du Premier Ministre :

 Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Environnement et de la Protection de la Nature a rendu compte au Conseil de l’incident survenu le 05 juillet dernier dans la Parc National des Iles de la Madeleine, plus précisément dans l’aire protégée de 45 ha et interdite à la pêche. Il a précisé que les agents des Parcs nationaux impliqués dans cet incident ont été mis à la disposition de la justice le jour même de l’incident.

 Le Ministre de la Décentralisation et des Collectivités locales a informé le Conseil de la signature des contrats de ville entre l’Agence de Développement Municipale et les communes de Matam, Ranérou, Ourossogui, Semmé, Kaffrine et Koungheul. D’un montant de 1 milliard 272 millions de FCFA, ces contrats servent à financer des projets sélectionnés par les Conseils municipaux concernés en relation avec les populations bénéficiaires. Le Ministre de la Décentralisation et des Collectivités locales a ensuite informé le Conseil avoir présidé la cérémonie commémorative des 25 ans de présence de l’ONG World Vision au Sénégal en présence des responsables des Collectivités locales bénéficiaires et des populations.

Le Ministre de la Santé et de la Prévention a informé le Conseil de la visite au Sénégal du professeur Michel KAZACHKINE Directeur exécutif du Fonds Mondial de lutte contre le SIDA, la Tuberculose et le Paludisme qui a signé, avec le Sénégal, un accord de subvention de 50 milliards de F CFA pour 5 ans destinée à soutenir la lutte contre le SIDA et les autres maladies infectieuses. Il a ensuite fait part au Conseil de l’appropriation, par les femmes sénégalaises, de l’initiative présidentielle BAJENU GOX qui a valu au Président de la République les félicitations de la communauté internationale. Il a, en outre, informé le Conseil de l’objectif 5000 BAJENU GOX à former d’ici le 31 décembre 2010, ainsi que de la cérémonie de remise symbolique d’attestations aux BAJENU GOX prévue au mois d’août.

Le Ministre de l’Agriculture, revenant sur les dysfonctionnements liés aux pratiques de certains opérateurs, a fait le point sur toutes les mesures prises pour s’assurer que désormais les subventions accordées par l’Etat aux paysans leur soient profitables. Pour ce qui est des semences, a dit le Ministre de l’Agriculture, la responsabilisation des acteurs syndicaux de « DIAPPANDO » a permis de rendre la distribution transparente sur la majeure partie du territoire national, à quelques exceptions près qu’il convient de corriger.

Evoquant le nouveau projet d’assainissement de Cambérène, le Ministre de l’Urbanisme et de l’Assainissement a fait le point sur le protocole de 2000, a savoir :

  • Le traitement à trois niveaux des eaux usées ;
  • Le renouvellement intégral des conduites ;
  • La prise en compte de l’assainissement du village de Cambérène ;
  • La priorité accordée à l’embauche des jeunes de Cambérène dans les travaux.

Le Conseil a pris les mesures individuelles suivantes :

  • Professeur Diamé SIGNATE, est nommé Ambassadeur Extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de Son Excellence M. Alhaji Yahya Abdul Aziz JAMMEH, Président de la République de Gambie, en remplacement de M. Mamadou FALL.
  • M. Cheikh NIANG, Conseiller Principal des Affaires Etrangères, est nommé Ambassadeur Extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de Son Afrique du Sud, avec résidence à Pretoria, en remplacement de Mme Maymoun Diop SY.
  • M. Babacar THIANDOUM, gestionnaire des services de Santé est nommé Directeur du Centre Hospitalier Régional de Ndioum, en remplacement de M. Issa SAVARE.
  • M. Issa SAVARE, gestionnaire des services de Santé est nommé Directeur du Centre Hospitalier Régional El hadj Ibrahima NIASSE de Kaolack, en remplacement de M. Massamba DIOP.
  • M. Mor SECK, Juriste, est nommé Directeur Général de l’Agence Nationale de la Maison de l’Outil.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie