AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des Ministres du 06 janvier 2011

Conseil des Ministres du 06 janvier 2011

Le Conseil des Ministres s’est réuni le jeudi 06 janvier 2011, à partir de 10 heures, au Palais de la République, sous la présidence de Son Excellence Maître Abdoulaye WADE, Président de la République.

Le Chef de l’Etat a fait part au Conseil des audiences qu’il a accordées à plusieurs personnalités parmi lesquelles :

  • M. El Hadji Abdou SAKHO, Commissaire chargé du Département des Politiques Fiscales, Douanières et Commerciales de l’UEMOA ;
  • M. Said DJINITT, Représentant du Secrétaire Général des Nations Unies à Dakar ;
  • M. Demba DIA en compagnie du Ministre d’Etat Moustapha SOURANG ;
  • Mme Jenny KENNEDY ;
  • Le Docteur Mamadou TANGARA, Ministre Gambien des Affaires Etrangères, de la Coopération internationale et des Gambiens de l’Extérieur en compagnie de Maître Madické NIANG, Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères ;

Au titre de ses activités, le Chef de l’Etat a informé le Conseil des séances de travail qu’il a eues avec :

  • M. Mohamed H’Midouche, Représentant résident de la BAD à Dakar ;
  • Une délégation de représentants des Directions de Dakar Dem Dikk, de SENBUS et de Sénécartours, accompagnée du Ministre chargé des Transports terrestres et ;
  • Une délégation du cabinet McKinsey ;

Dans sa communication, le Chef de l’Etat a évoqué la nécessité pour le continent africain de disposer d’un code minier commun afin d’éviter la concurrence ruineuse qui fragilise les Etats pris individuellement et compromet grandement leur ambition de valoriser les ressources stratégiques dont ils disposent. Il s’est, à cet effet, engagé à porter la question auprès de l’Union Africaine.

Le Président de la République a fait part au Conseil de sa décision de maintenir, dans le périmètre de terrain appartenant au titre foncier du Général Bertin, tous les villages qui y sont déjà implantés. Cette décision fait suite à l’audience qu’il avait accordée aux héritiers de Monsieur Bertin à l’issue de laquelle il a décidé de racheter par l’Etat du Sénégal la totalité de ces terres situées dans la communauté rurale de Bambilor, réaffirmant ainsi, encore une fois, sa volonté de toujours protéger les villages déjà implantés dans cette zone. Il a instruit le Ministre d’Etat, Ministre de l’Economie et des Finances de veiller à une bonne mise en œuvre de cette décision.

Evoquant l’importance primordiale qu’il accorde à la promotion de l’artisanat au Sénégal, le Chef de l’Etat a donné des instructions au Gouvernement pour élaborer un programme national de construction de cités artisanales dans chaque département.

Le Président de la République a, en outre, annoncé la décision de l’UEMOA de financer la construction de hangars de stockage des produits agricoles dans les différentes communautés rurales afin de conforter les acquis de la politique d’autosuffisance alimentaire au Sénégal.

Le Président de la République a informé le Conseil de sa prochaine mission à Ndjaména pour participer à la célébration du cinquantenaire de l’Indépendance de la République du Tchad prévue le 11 janvier prochain.

Evoquant la question de l’insalubrité dans la ville de Kaolack, le Président de la République a adressé ses encouragements au Ministre chargé de l’Hygiène publique qui a entrepris un vaste programme de lutte contre l’insalubrité dans la commune. Il a, à cet égard, demandé au Ministre de renforcer l’implication des autorités municipales et leaders politiques locaux.

Le Chef de l’Etat, soucieux de la recherche et de la restauration du patrimoine africain dont une partie est enfoui sous les mers depuis le 17ème siècle, a instruit le Gouvernement, d’encourager l’émergence de chasseurs d’épaves en s’inspirant du modèle sportif de la plongée sous marine le long des côtes africaines. Il a, ainsi, annoncé la mise à disposition des locaux de l’Université des Mutants de Gorée pour abriter un institut de plongée sous marine spécialisée dans la recherche d’épaves, et sollicité la coopération internationale pour assurer l’équipement adéquat de l’institut ainsi que la formation de ses pensionnaires. Au-delà de la recherche d’épaves, il s’agit aussi ajoute t-il de développer l’activité sportive de plongée et de chasse sous-marine dans notre pays.

Le Président de la République a manifesté sa volonté de procéder à la privatisation de la SENCHIM en cédant des parts de l’Etat, majoritaire, au secteur privé. Il a cependant demandé au Ministre d’Etat chargé de l’Environnement et au Ministre d’Etat chargé des Finances de veiller, chacun en ce qui le concerne, à ce que la question du traitement des déchets et de la protection de la nature figure en bonne place dans le cahier de charges soumis au repreneur.

Revenant sur l’audience qu’il a accordée aux experts du cabinet Mac KINSEY venus lui présenter les résultats de l’audit de la SENELEC, le Président de la République a demandé au Gouvernement de lancer une vaste campagne de communication sur l’économie d’énergie. Il a, par ailleurs, instruit le gouvernement de prendre les mesures idoines pour l’interdiction, à terme, de l’importation d’ampoules autres que celles de basse consommation et la mise en place d’un système mixte combinant alternativement énergie électrique et énergie solaire pour l’éclairage public.

Le Président de la République a aussi relevé le constat fait par le cabinet Mac KINSEY, qui indique que le Sénégal est victime de son succès car la croissance économique a fait exploser la demande en énergie que l’offre du moment n’arrive pas à couvrir.

Le Premier Ministre a fait part au Conseil des audiences qu’il a accordées à plusieurs personnalités parmi lesquelles :

  • Monsieur Aboubacar Sadikh SY, Président Directeur Général de l’Ecole Supérieure de Commerce SUP de CO ;
  • Le Docteur Mamadou TANGARA, Ministre Gambien des Affaires Etrangères, de la Coopération internationale et des Gambiens de l’Extérieur, en présence de Maître Madické NIANG, Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères. Le Premier Ministre a informé le Conseil avoir, à cette occasion, donné son accord pour présider, en compagnie de son homologue Gambien, dans le courant du mois de février 2011, la réunion de la Commission consultative en vue de donner corps à des projets de développement présentant un intérêt commun pour les deux pays.

 Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Environnement et de la Protection de la Nature a fait part au Conseil des différentes missions qu’il a effectuées au niveau de l’usine SENCHIM, située à Thiaroye - sur - mer, suite aux plaintes des populations de la cité Famara Ibrahima Sagna sur les nuisances causées par les activités de cette usine spécialisée dans la formulation et le conditionnement des produits chimiques et phytosanitaires. A l’issue des visites effectuées sur le site concerné, le Ministre d’Etat qui a présidé une réunion d’évaluation technique de la situation, en présence des représentants des Ministères chargés de la Santé, de l’Industrie et de l’Intérieur, a évoqué les principales recommandations soumises à l’appréciation du Chef de l’Etat, à savoir :

  • La délocalisation des industries polluantes de la zone dans un horizon de 5 ans, en commençant par la SENCHIM dans une période de 2 ans et demi, à la charge des industriels ;
  • La détermination de sites adéquats pouvant accueillir les unités à délocaliser ;
  • L’élaboration d’un plan de communication sur les options du Gouvernement en la matière ;
  • L’arrêt, par défaut d’autorisation, de la partie de fabrication des produits incriminés (pesticides poudre et liquide) jusqu’à obtention de cette autorisation.

 Le Ministre d’Etat, Ministre de la Coopération Internationale, des Transports Aériens, des Infrastructures et l’Energie a informé au Conseil une communication de la visite qu’il a effectuée le mardi 04 Janvier 2011 dans les locaux de la nouvelle compagnie Sénégalaise, Sénégal Airlines. Au cours de cette visite, le Ministre d’Etat a rencontré les travailleurs de la nouvelle compagnie. Il les a exhortés à ne ménager aucun effort pour reprendre très rapidement les parts de marché laissées par la défunte compagnie Air Sénégal International et à faire de leur compagnie le leader en Afrique conformément aux instructions données dans ce sens par Monsieur le Président de la République.
Revenant sur la politique d’aménagement du territoire, le Ministre d’Etat, a fait savoir au conseil qu’elle se heurte très souvent au problème lié à la capacité de déploiement des unités industrielles. En effet, a-t-il dit, les zones initialement réservées à certaines centrales électriques, notamment au Cap des Biches, à Mbao et à Kounoune subissent une forte pression des spéculateurs fonciers. Il a, par conséquent, réaffirmé son ferme engagement à corriger ces disfonctionnements, sources d’insécurité, en veillant au respect scrupuleux des principes qui régissent une bonne politique d’aménagement du territoire.
Il a également rendu compte au Conseil des résultats de sa rencontre avec les bailleurs de fonds, le mercredi 05 Janvier 2011 sur la crise énergétique. Les premiers résultats des audits effectués par des Cabinets de renommée internationale sur le secteur de l’énergie en général et le sous secteur de l’électricité en particulier ont été, à cette occasion, présentés aux partenaires du Sénégal. Une convergence de vues s’est dégagée entre les deux parties sur la gravité de la situation du secteur et sur la nécessité de mettre en œuvre un plan d’urgence en faveur du sous secteur de l’électricité, afin d’alléger les difficultés des Sénégalais confrontés aux coupures intempestives d’électricité.

 Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Habitat, de la Construction et de l’Hydraulique a fait le point sur la lutte contre les inondations notamment en ce qui concerne la programmation des actions pour 2011 et le relogement des sinistrés. Il a fait part de l’insistance du Président de la République pour que des solutions définitives soient trouvées afin d’éradiquer le problème par le choix d’un système de construction pour le relogement des sinistrés. Le Ministre d’Etat a également informé le Conseil de la réunion ministérielle qui se tiendra sous huitaine sur cette question sous la présidence du Premier Ministre.

 Le Ministre d’Etat, Ministre des Mines, de l’Industrie, de l’Agro-industrie et des PME a informé le Conseil avoir effectué une visite de travail à Touba, le 05 janvier 2011, en compagnie du Ministre de l’Entreprenariat féminin et de la Micro finance et d’une forte délégation pour procéder à la pose de la première pierre de la Zone industrielle de Touba.
Ce projet, né de l’initiative de feu Serigne Saliou Mbacké et du Président de la République consiste à aménager une zone industrielle de dernière génération sur un site de 300 hectares du domaine national, dont 30 hectares seront mis en valeur pour la première phase. _ La Zone industrielle sera bâtie sur un concept d’aménagement écologique alliant qualité de vie et compétitivité des activités qui y seront menées, ce qui constitue un fort pari sur l’innovation et l’excellence. Ce pari, a dit le Ministre d’Etat devra être gagné par l’émergence d’un site totalement vert, constitué de voies piétonnes, de plans d’eau, d’espaces verts et de bâtiments industriels intelligents capables d’accueillir, dans les meilleures conditions de travail et d’épanouissement, des activités industrielles et de services à haute valeur ajoutée.

L’investissement nécessaire à la réalisation de ce projet est de l’ordre de 11 milliards de FCFA, dont une première phase qui portera sur 3 milliards de FCFA. Cette Zone industrielle, dont le promoteur est Serigne Ahmadou Badaviyou MBACKE, fils de Serigne Falilou MBACKE, PDG de l’usine d’eau de Touba Boga Industrie va générer 3000 emplois dans sa première phase, et, à terme, 20 000 à 30 000 emplois, a encore dit le Ministre d’Etat.

Revenant sur l’affaire de la SENCHIM, le Ministre d’Etat, Ministre des Mines, de l’Industrie, de l’Agro-industrie et des PME a suggéré, au regard de la complexité de la question, de tenir des concertations avec tous les acteurs impliqués dans ce dossier.

 Le Ministre de l’Agriculture a rendu compte au Conseil de l’augmentation du prix au producteur du coton qui passe de 185 FCFA à 205 FCFA le KG, soit une hausse de 11%, combinée à la hausse de 45% de la production. Cette appréciation forte du prix va induire un relèvement des revenus des 80 000 cotonculteurs, correspondant à 800 000 personnes. Le Ministre a ensuite informé le Conseil de la réception, par 5 usines de notre pays, de 55 000 tonnes d’arachide après 3 semaines de campagne. Il a toutefois déploré le fait que certains opérateurs achètent de l’arachide encore à des prix inférieurs au prix officiel et les a mis en demeure de cesser immédiatement de telles pratiques. Le Ministre de l’Agriculture est également revenu sur les instructions qui lui ont été données par le Gouvernement pour demander aux huiliers de boucler, dans les meilleurs délais, les financements nécessaires à la campagne de commercialisation arachidière.

 Le Ministre du Commerce a fait le point sur les préparatifs de la 19ème édition de la Foire Internationale de Dakar (FIDAK) prévue du 24 février au 07 mars 2011, sous le thème : « Le développement de l’Agriculture : levier de l’intégration économique régionale ». D’ores et déjà, 12 pays et 59 entreprises ont confirmé leur participation à cette édition de la FIDAK dont l’invité d’honneur est la République Algérienne démocratique et Populaire, a dit le Ministre du Commerce.

 Abordant l’état d’insalubrité préoccupante de la ville de Kaolack, le Ministre du Cadre de vie et de l’Hygiène Publique a annoncé le démarrage d’une opération de nettoiement de très grande envergure, ceci, après avoir tenu une réunion avec les différents élus locaux et autorités de cette ville. A cette occasion, elle a rappelé que la ville fait l’objet d’un plan directeur, dispose d’une antenne régionale de l’APROSEN, d’une décharge déjà identifiée et que des partenaires privées (Malaisiens et Français) ont manifesté leur engagement à asseoir un système de gestion intégrée et durable des déchets solides Urbains de la ville. En outre, l’Etat a consenti d’énormes efforts, en arbitrant un montant de trois cent millions (300.000.000) FCFA, dans le BCI 2011, pour le nettoiement de Kaolack a dit le Ministre.

 Le Ministre Conseiller auprès du Président de la République, chargé des Affaires Religieuses a informé le Conseil que la Commission Cellulaire de la mutualisation de l’aumône a tenu une réunion le mercredi 05 janvier 2011 au Ministère de l’Intérieur en vue d’évaluer les missions de contact auprès des foyers religieux et des missions diplomatiques accréditées au Sénégal. En procédant à l’évaluation de ces différentes missions, il a été noté avec satisfaction, que l’ensemble des personnalités religieuses ou diplomatiques rencontrées ont bien accueilli cette initiative du Chef de l’Etat et se sont engagées à soutenir et à accompagner le processus de sa mise en œuvre. Une dernière mission sera ainsi dépêchée à Louga au près du Khalife Bachir TALL et de la famille de Serigne Abass SALL. La même délégation rencontra la Jamaatou Ibadou Rahmane à Thiès. Une autre mission se rendra auprès de l’Association des Handicapés du Sénégal, du Collectif des Maîtres du Coran, du Mouvement Al Falah, de l’Institut Africain des Etudes Islamiques (du Docteur Ahmed LÔ) et de Caritas national. Un groupe de travail a été mis en place pour l’ébauche de modalités pratiques de la mise en oeuvre de la mutualisation de l’aumône, a dit le Ministre Conseiller.

Le Conseil a pris les mesures individuelles suivantes :

  • Monsieur Youssoupha BA, Economiste financier est nommé Inspecteur des Affaires administratives et financières au Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle ;
  • Monsieur Abdoul Waheb KA, Administrateur Civil Principal est nommé Directeur Général de l’Agence sénégalaise pour la propriété industrielle et l’innovation technologique (ASPIT) au Ministère des Mines, de l’Industrie, de l’Agro Industrie et des PME ;
  • Madame Ndèye Adji DIOP, Juriste est nommée Secrétaire Général de l’Agence sénégalaise pour la propriété industrielle et l’innovation technologique (ASPIT) au Ministère des Mines, de l’Industrie, de l’Agro Industrie et des PME ;
  • Monsieur Fodé SAKHO, Ingénieur en Génie civil, Urbaniste, est nommé Directeur de l’Urbanisme et de l’Architecture au Ministère l’Urbanisme et de l’Assainissement en remplacement de Monsieur Mamadou DIAGNE ;
  • Monsieur Alioune NDIAYE, Commandant du Génie militaire est nommé Directeur des Constructions, des Palais de Justice et autres édifices au Ministère de la Justice ;
  • Monsieur Amadou Samba KANE, Inspecteur Principal des Impôts et Domaines au Ministère de l’Economie et des Fiances est nommé Directeur Général de la Loterie Nationale Sénégalaise en remplacement de Monsieur Baïla WANE ;
  • Monsieur Amadou KEBE, Conseiller Principal des Affaires Etrangères de classe Exceptionnelle, au Ministère des Affaires Etrangères est nommé Ambassadeur Extraordinaire et plénipotentiaire, de la République du Sénégal auprès de sa Majesté la Reine Beatrix Wilhelmina Armgard Van Orange-Nassau, Reine des Pays-Bas, avec résidence à la Haye ;
  • Monsieur Fodé SECK, Conseiller principal des Affaires Etrangères de classe exceptionnelle au Ministère des Affaires Etrangères est nommé Ambassadeur Extraordinaire et plénipotentiaire, Représentant permanent de la République du Sénégal auprès de l’Office des Nations Unies à Genève ;
  • Monsieur Alioune Badara THIAM, Artiste-Compositeur est nommé Ambassadeur itinérant de la République du Sénégal.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie