AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Conseils des ministres > Conseil des Ministres du 04 mars 2010

Conseil des Ministres du 04 mars 2010

Le Conseil des Ministres s’est réuni le jeudi 04 mars 2010, à partir de 10 heures, au Palais de la République, sous la présidence de Son Excellence Maître Abdoulaye WADE, Président de la République.

Le Chef de l’Etat a fait part au Conseil des audiences qu’il a accordées à diverses personnalités parmi lesquelles :

  • M. CERQUIGLINI, Recteur de l’Agence Universitaire de la Francophonie ;
  • M. Doudou NDIR, Président de la CENA ;
  • Son Excellence Monsieur Gong Yan XING, Ambassadeur de Chine à Dakar ;
  • Une délégation du Réseau des Femmes Africaines Musulmanes ;
  • Une délégation allemande pour le dessalement de l’eau de mer ;
  • Une délégation des Mécaniciens du Sénégal ;
  • Une délégation des Nouvelles Autorités du Niger ;
  • Une délégation de BNP Paribas et de Mercurial Afrique, en compagnie du Ministre de l’Energie.

Dans sa communication, Le Président de la République est revenu sur l’inauguration de la Grande Mosquée de Médina Baye à Kaolack. Cette manifestation à laquelle ont pris part beaucoup de personnalités religieuses africaines, notamment du Nigéria, a été un moment fort de communion et de recueillement.

Le Chef de l’Etat a évoqué la visite au Sénégal d’une délégation du Conseil Suprême pour la Restauration de la Démocratie du Niger (CSRD), venue expliquer les raisons de la prise du pouvoir par les Militaires et leur ferme volonté d’aller dans le sens du rétablissement d’un régime civil sur la base des principes démocratiques. Le Président de la République les a encouragé dans ce sens et leur a promis de partager avec les Chefs d’Etat africains et les partenaires leur intention.

Par ailleurs, le Président de la République a réaffirmé sa ferme volonté de poursuivre le Programme d’Aménagement Urbain dans les villes afin de créer les conditions d’une meilleure fluidité de la circulation et d’améliorer le cadre de vie et la sécurité des populations. Il a, à ce sujet, donné des instructions au Gouvernement pour l’aménagement de parkings en hauteur comme cela se fait dans toutes les villes modernes du monde.

Revenant sur l’importance primordiale qu’il accorde à la planification dans le développement du pays, le Chef de l’Etat a proposé la création, au Ministère de la Décentralisation, d’une direction chargée de la double planification en vue de favoriser les conditions d’un développement harmonieux et cohérent du territoire national.

Evoquant l’inauguration la nouvelle ligne de production de l’usine SOCOCIM, le Président de la République a rappelé l’importance que revêtent la modernisation et l’augmentation de la capacité de production d’une telle unité industrielle. Tout en se félicitant de la promesse faite par les dirigeants de cette société d’envisager une baisse du prix du ciment, il a demandé d’étudier l’idée d’une péréquation pour aboutir à la réduction du prix du ciment à l’intérieur du pays.

Le Chef de l’Etat a, dans la même démarche, manifesté tout l’intérêt qu’il accorde au développement de l’industrie textile dont l’inauguration de l’unité industrielle de Kahône constitue un maillon essentiel pour le développement de la filière. Il a, à ce sujet magnifié les performances de cette usine et lancé un appel en vue d’augmenter la culture du coton dans les zones de production et de promouvoir sa rentabilité dans le Nord du Sénégal. Le Président de la République a, en outre, demandé au Gouvernement de faire une étude exhaustive de la géographie de la production du coton et d’étudier les modalités de son extension sur toute l’étendue du territoire national.

Le Président de la République a, par ailleurs, évoqué la question de la transformation des produits agricoles, notamment à travers des petites unités familiales. Il a, à cet effet, demandé au Gouvernement d’étudier les voies et moyens permettant aux paysans de trouver des débouchés pour leurs produits et de pouvoir ainsi se procurer des ressources financières additionnelles.

Dans sa communication, le Premier Ministre a informé le Conseil avoir eu une séance de travail avec le Syndicat des Professionnels de l’Information et de la Communication du Sénégal (SYNPICS) conduit par son Secrétaire Général, Madame Diatou Cissé BADIANE. Cette rencontre entre dans le cadre de celles initiées entre le Gouvernement et les partenaires sociaux en vue de raffermir le dialogue social et d’apaiser le climat avec les travailleurs.

Au cours de cette rencontre, la délégation du SYNPICS a fait part de sa préoccupation relative au respect de la Convention Collective par les entreprises de presse. A cet effet, le Premier Ministre a fait état des instructions qu’il a données au Ministre d’Etat, Ministre de la Fonction Publique, de programmer rapidement des visites des Inspecteurs du Travail au niveau de ces entreprises pour s’enquérir de l’état d’application de la loi.

Quant à la réforme du Code de la Presse et aux discussions entamées sur la dépénalisation des délits de presse, le Ministre de la Communication et le SYNPICS ont rendu compte de l’état d’avancement des concertations engagées sur la base d’un processus participatif. Des propositions pertinentes en sont ressorties, concernant notamment la régulation du secteur de la presse et le mode alternatif à l’emprisonnement des journalistes et techniciens de la presse.

Au chapitre des audiences, le Premier Ministre a fait part au Conseil des audiences qu’il a accordées à :

  • Mme Denise D’ERNEVILLE, Présidente de l’Association « Convergences » ;
  • M. Pape KEITA, Ingénieur Urbaniste, conduisant une délégation de l’Association des Urbanistes sans Frontières, venu l’entretenir des programmes de relogement et de restructuration de l’habitat au niveau des zones inondables de Djeddah-Thiaroye-Kao.

A la suite du Premier Ministre :

 Le Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères, a fait le point sur les sanctions des pays occidentaux et de la CEDEAO qui pèsent encore sur le Niger.

 Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Habitat est revenu sur l’audience qu’il a accordée à des promoteurs allemands dans la perspective de réalisations de petites unités de dessalement.

 Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Industrie, s’est félicité dans son intervention des performances de l’industrie sénégalaise qui, dans le rapport 2009 de l’ONUDI, gagne 23 points, faisant ainsi du Sénégal un des principaux moteurs de croissance de l’UEMOA. Il a aussi fait part au Conseil de la commande de 500 unités de transformation destinées aux familles, villages et communautés rurales conformément aux instructions du Président de la République relatives à la valorisation des produits agricoles. Le Ministre d’Etat s’est enfin réjoui de la relance de l’industrie textile, au ralenti depuis deux décennies sans manquer de souligner les contraintes majeures liées à la fraude qui pèsent encore sur le secteur.

 Le Ministre de l’Energie a fait part au Conseil de la signature d’un mandat de crédit revolving qui verra la participation de la Société Générale, de la BNP Paribas, de Attijari Bank, de Ecobank et de UBA, d’un montant de 250 millions d’euros trimestriel, soit 162 milliards de nos francs, en vue de soutenir la SAR dans ses efforts d’approvisionnement en hydrocarbures. Faisant, par ailleurs, le point sur l’état des raffineries en Afrique, il a noté que cette dernière est l’une des rares à être encore opérationnelle. Il a fait état de la conclusion des discussions pour le rachat de GTI avec le retour de ce dernier sur le réseau au début du mois d’avril 2010. Enfin, il a évoqué le règlement à l’amiable du conflit entre la GTI et la SENELEC.

 Le Ministre de l’Enseignement Supérieur a fait le point sur la situation qui prévaut à l’Ecole Polytechnique de Thiès. Il a par ailleurs informé le Conseil avoir procédé, au nom du Président de la République, à la pose de la première pierre de l’Université Islamique de Kossi.

 Le Ministre des Biocarburants et de la Pisciculture a fait part de la mise en place, par arrêté du Premier Ministre, du Comité National des Biocarburants. Elle a par ailleurs salué le sens de la responsabilité sociale de l’entreprise SOCOCIM qui s’est investie dans la culture du jatropha pour la production de biocarburants.

Le Conseil a pris les mesures individuelles suivantes :

  • M. Mamadou NDIAYE, Planificateur, est élevé au rang d’Ambassadeur ;
  • M. Mamadou KANE, Conseiller Principal des Affaires Etrangères, est élevé au rang d’Ambassadeur.

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie