AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Discours > Cérémonie de remise de matériels informatiques et de véhicules par USAID/ ERA

Cérémonie de remise de matériels informatiques et de véhicules par USAID/ ERA

Le premier Ministre Monsieur Abdoul Mbaye a présidé une cérémonie de remise de matériels informatiques , de visioconférence et de laboratoires, ainsi que des véhicules à douze institutions universités et centre de formation partenaires du projet ‘’Education et recherche en agriculture’’ (USAID/ ERA).

Ce projet est financé par l’USAID dans le cadre du programme "Feed the Furture" pour encourager l’utilisation des résultats de la recherche agricole.

Le discours prononcé par Monsieur le Premier Ministre, Abdoul Mbaye :

Monsieur le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche,
Madame, Monsieur le Ministre,
Madame la Directrice Adjointe de l’USAID,
Monsieur le Directeur du Projet USAID/ERA ;
Messieurs les Recteurs,
Monsieur le Vice Président de Virginia Tech,
Messieurs les Doyens, Directeurs d’UFR, Directeurs d’Ecoles, Directeurs de Centres de Formation,
Honorables invités en vos titres et qualités,
Chères étudiantes, chers étudiants, _Mesdames, mesdemoiselles, messieurs,

Je tiens tout d’abord à vous faire part du plaisir que j’éprouve à présider cette cérémonie de remise de matériels offerts dans le cadre du projet USAID/ERA, par le Gouvernement des États-Unis à travers son Agence pour le Développement international, avec à mes côtés Monsieur Mary Teuw NIANE, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Monsieur le Directeur de l’USAID,
Monsieur le Directeur du projet USAID/ERA,

Le Gouvernement du Sénégal, par ma voix, remercie votre pays, les Etats Unis d’Amérique, pour son soutien au développement du Sénégal et de notre continent. Cette implication constante témoigne une fois de plus, s’il en était besoin, de l’intérêt que les Etats-Unis portent aux priorités de développement exprimées par le Président de la République du Sénégal, Monsieur Macky Sall, et particulièrement au secteur de l’Agriculture.

Permettez-moi également de saluer, la présence du Vice Président de l’Université de Virginia Tech qui est le partenaire stratégique des universités, instituts, écoles et centres de formation sénégalais dans ce projet. J’en profite pour remercier l’engagement des autres universités américaines, Purdue, Tuskegie, Connecticut, et Michigan, qui, à côté de leurs partenaires sénégalais, apportent une contribution significative à la réalisation des objectifs du projet.

Mesdames, Messieurs,

Le projet USAID/ERA, d’une durée de cinq ans, s’inscrit dans le cadre de l’initiative du Président Barack Obama pour la sécurité alimentaire dénommée « Feed the Future ».

D’une valeur de près de 14 milliards de FCFA, il a pour ambition de renforcer les capacités institutionnelles et humaines dans les domaines de l’Education et de la Recherche agricoles, de la gouvernance institutionnelle des structures de formation agricole, de l’entreprenariat, ainsi que de l’innovation dans le secteur agricole au Sénégal.

Il me plait de constater qu’après deux ans de mise en œuvre du projet, les résultats sont d’ores et déjà plus que probants : le nombre d’étudiantes et d’étudiants inscrits dans les filières agricoles a augmenté ; les enseignants, enseignants-chercheurs et chercheurs ont gagné en expérience et acquis de nouvelles compétences à travers des formations à la mise en ligne de cours pour l’enseignement à distance.

De même, l’organisation de visites d’imprégnation aux États-Unis et dans des pays africains, au même titre que l’introduction dans les pratiques pédagogiques d’activités de service à la communauté, de conseil et de vulgarisation marquent un tournant indispensable au renforcement du lien entre l’Ecole, l’Université, la recherche et le monde rural.

Par ailleurs, dans l’optique de mettre les étudiantes et les étudiants dans un environnement de travail adéquat et propice à leur intégration future dans le monde rural, des équipements scientifiques, techniques, bureautiques et logistiques ont été remis aux institutions. La cérémonie de remise de matériels qui nous réunit aujourd’hui est une preuve supplémentaire du bon fonctionnement du projet USAID/ERA.

En effet, pour cette cérémonie, les douze institutions sénégalaises intervenant dans la formation et la recherche en agriculture, qui ont été identifiées dans le cadre du projet, bénéficieront de matériel informatique et de laboratoire, ou encore de véhicules.

Aux bénéficiaires, je demande de faire bon usage du matériel et surtout de veiller, dans leurs activités quotidiennes, à s’inscrire dans la ligne directrice du projet qui est d’améliorer la production agricole de notre Pays.

Mesdames, Messieurs,

Le gouvernement du Sénégal entend bien tout mettre en œuvre pour mener le pays vers l’émergence, laquelle passera nécessairement par le développement de l’agriculture. En effet, outre le fait que celle-ci assurera la sécurité alimentaire à notre pays, elle sera indéniablement un moteur important de la création de richesse et de valeur ajoutée, de la croissance économique, de la création d’emplois et contribuera à l’équilibrage des finances publiques et de notre balance commerciale.

Le monde rural a massivement besoin de savoirs nouveaux, de transfert de technologie, de recherche et d’innovation pour améliorer radicalement la productivité, la qualité des produits, leur collecte, leur conservation, leur transformation et enfin, leur vente.

Mais nous devons également voir en ce projet, au delà de l’agriculture et du souci de faire reculer la pauvreté dans le milieu rural, le modèle de ce que doit devenir notre système éducatif. Conçu pour aller dans le sens d’objectifs précis, de projets de développement au service de la communauté toute entière, il doit gagner en cohérence et en synergie avec la recherche, l’innovation et préparer à l’insertion dans les secteurs de production. Il doit cesser d’être une simple recherche de parchemin dont la valeur serait une ligne supplémentaire sur un curriculum vitae.

Il doit cesser, comme souvent, de ne former que pour former. Il doit aussi et surtout, former pour servir.

Conjugué à un monde où le savoir est désormais incontestablement reconnu comme un important levier de développement, dans un pays où la richesse première est la ressource humaine, Monsieur le Président de la République a décidé de faire du développement de l’éducation, de la formation, mais davantage de la science et de la technologie des priorités nationales. L’enseignement supérieur et la recherche sont ainsi interpelés pour servir de levier au développement et à la transformation économique et sociale du pays.

Aussi, pour l’exemple particulier du secteur qui est celui du projet USAID/ERA, est-il crucial, si nous voulons réussir le pari de l’émergence économique, de comprendre comment il nous faut agir pour assurer le passage d’une agriculture traditionnelle à une agriculture moderne : les institutions universitaires, les centres de formation et de recherche en agriculture sont le pont nécessaire.

Sous ce rapport, et au-delà du bon fonctionnement du projet que je notais précédemment, j’aimerais insister sur la pertinence de celui-ci : en ayant mis en synergie les questions éducationnelles avec celles liées à l’agriculture, le projet USAID/ERA est en parfaite adéquation avec les axes de développement prioritaires définis par Monsieur le Président de la République pour le Sénégal.

Mesdames, Messieurs,

Outre, le renforcement des capacités par l’organisation de voyages d’imprégnation dont je parlais précédemment, ou encore la modernisation des institutions ou filières à vocation agricole, le projet USAID/ERA a également largement favorisé la création d’un vrai maillage entre les différentes institutions sénégalaises du secteur, et plusieurs projets de recherche financés par USAID/ERA sont en cours dans ces institutions.

Enfin, il me faut aborder ce que le projet a apporté aux étudiantes et étudiants sénégalais car, somme toute, l’avenir de notre pays est entre leurs mains. En octroyant des bourses locales et des bourses pour les Etats-Unis, il a permis aux jeunes d’accéder à un savoir et à des compétences dans un secteur porteur, où ils pourront assurément s’insérer.

Et à cet égard, il faut relever que le projet n’a pas non plus omis de s‘intéresser au réceptacle d’accueil des étudiants formés et préparés. Il a en effet, en donnant une place au PPP, accordé l’importance qui sied à l’application, après la formation et la recherche.

Tous ces résultats témoignent de l’exemplarité de la coopération entre les Etats-Unis et le Sénégal en général, et de celle entre l’équipe d’USAID/ERA et le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en particulier.

Mesdames, Messieurs

Tout en souhaitant plein succès à la poursuite de ce projet, je ne saurai terminer mon propos sans remercier l’ensemble des partenaires qui œuvrent à sa réussite.

Je vous remercie de votre aimable attention.

Voir aussi

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ...

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie