AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Discours > Cérémonie d’ouverture de la 23 ième FIDAK

Cérémonie d’ouverture de la 23 ième FIDAK

Allocution de son Excellence Monsieur Mahammed Boun Adballah DIONNE Premier Ministre

Monsieur le Ministre du Commerce de la République fédérale du Nigéria

Mesdames et Messieurs les Ministres,

Honorables députés,

Mesdames, messieurs les membres du Conseil Economique, Social et Environnemental,

Excellences, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,

Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations Internationales,

Mesdames et Messieurs les Représentants du Secteur Privé National,

Mesdames et Messieurs les Exposants,

Chers invités,

Je voudrais tout d’abord souhaiter la cordiale bienvenue, en terre sénégalaise, à mon frère, Monsieur le Ministre du Commerce de la République Fédérale du Nigéria, pays choisi pour être le parrain de la 23ème édition de la FIDAK.

Monsieur le Ministre, non seulement votre pays a accepté ce choix mais également vous avez tenu à rehausser de votre présence, la cérémonie d’ouverture de la 23ème FIDAK, manifestation importante organisée pour la promotion des échanges commerciaux entre opérateurs économiques venus d’horizons divers.

Cet acte témoigne, s’il en était besoin, de l’engagement de leurs Excellences, Messieurs Goodluck JONATHAN, Président de la République Fédérale du Nigéria et Macky SALL, Président de la République du Sénégal, à œuvrer au raffermissement des relations entre nos deux pays mais surtout au développement du partenariat économique et commercial au niveau de la sous Région.

Aussi, voudrais-je vous exprimer, au nom du peuple sénégalais et en mon nom propre notre profonde gratitude.

Excellences, Mesdames et Messieurs,

Depuis 40 ans donc, le Sénégal organise ce rendez-vous d’échanges de biens et de services et de brassages des peuples, qu’est la FIDAK. Nous voilà donc de nouveau réunis pour sacrifier à une tradition pour laquelle j’éprouve un immense plaisir ; il s’agit de l’inauguration de cette édition, 23ème du genre qui coïncide avec le 40ème anniversaire de cette manifestation.

Conçue pour être un outil d’intégration, la FIDAK est un cadre idéal d’échanges de plusieurs ordres. Au-delà des échanges commerciaux, c’est l’occasion pour les Experts nationaux et internationaux d’échanger sur les problématiques actuelles du monde.

En effet, le développement des échanges commerciaux constitue le principal objectif, j’allais dire, la raison d’être de la Foire Internationale de Dakar (FIDAK).

Je note avec intérêt qu’à la suite de la problématique de l’énergie en Afrique de l’Ouest qui avait été retenue comme thème de la précédente édition, vous conviez les experts à une réflexion sur un thème tout aussi important qui préoccupe nos populations. Il s’agit de : « l’intégration régionale : levier clé du développement économique et social ».

Dans ce cadre, c’est à juste raison que la République fédérale du Nigéria, l’une des premières puissances économiques du continent, est le pays invité d’honneur de cette manifestation.

Je me réjouis de ce choix car le poids de la République sœur du Nigéria est très important dans l’économie de notre espace communautaire. Elle en est la locomotive. En effet, le Nigéria représente à lui seul 60% du commerce régional et 79% des exportations hors réexportations de la CEDEAO.

Aussi, la présence massive d’hommes d’affaires et divers opérateurs économiques nigérians à la présente édition, témoigne, de la qualité des relations entre nos deux pays.

Mesdames Messieurs,

Le thème de cette 23ème édition est d’une haute importance pour toute l’Afrique dans un contexte très spécial marqué notamment par des crises économiques, sécuritaires et sanitaires.

Pour y faire face, l’intégration constitue aujourd’hui pour nos pays africains, une garantie à notre participation au commerce mondial et une opportunité pour leur développement économique et social.

Toutefois, si l’accroissement du commerce intra africain demeure l’une des préoccupations essentielles de nos organisations d’intégration économique régionale, force est de constater que le commerce intra régional demeure encore faible et instable.

En effet, au niveau de la CEDEAO, les exportations intra-communautaires stagnent à 10% depuis 2010.

Par ailleurs, le commerce intra régional est fortement marqué par la non complémentarité des productions nationales, basées essentiellement sur des ressources naturelles exportées.

A cela s’ajoute la forte concentration des échanges régionaux car moins d’une dizaine de pays réalisent 80% des exportations intra régionales en Afrique subsaharienne.

Ce diagnostic quelque peu sombre de l’évolution du commerce intra africain appelle la mise en œuvre de stratégies aptes à permettre à nos pays de promouvoir le développement et à vaincre la pauvreté.

Mesdames et Messieurs,

Comme vous le savez, l’année 2015 sera marquée par deux événements majeurs pour notre Sous Région, à savoir l’entrée en vigueur du Tarif Extérieur Commun (TEC) de la CEDEAO et la mise en œuvre de l’Accord de partenariat Economique conclu avec l’Union Européenne. Le TEC CEDEAO qui sera mis en place a l’avantage de parer aux distorsions jusque-là enregistrées et de réduire les incertitudes liées aux fluctuations du marché international. Il appartient dès lors à tous les acteurs, notamment ceux du secteur privé de s’approprier et de maîtriser tous les contours du TEC/CEDEAO, dispositif extrêmement important dans le processus de réalisation de l’Union Douanière de l’Afrique de l’Ouest.

Concernant les APE, leur mise en œuvre soumettra, à coup sûr, les productions et les entreprises de nos pays à plus de concurrence. A cet égard, je voudrais souligner que, face à l’ouverture progressive des marchés, l’Union Européenne s’est engagée à accompagner la Région par la mobilisation de ressources financières nécessaires à la mise à niveau de son système productif.

Mais aussi et surtout la conclusion des APE permet de préserver les acquis en matière d’intégration régionale, fortement menacés par des accords intérimaires.

Mesdames, Messieurs,

Chers invités,

Pour conclure, je voudrais relever avec beaucoup d’intérêt la pertinence de l’organisation du forum scientifique. Animé par des Experts de haut niveau, ce forum constituera un moment privilégié dans les activités prévues durant la 23ème FIDAK. C’est ici le lieu d’adresser mes félicitations au Ministre du Commerce, du Secteur Informel, de la Consommation, de la Promotion des Produits Locaux et des PME, au Directeur Général du CICES et ses équipes qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de cette 23ème édition de la FIDAK.

Ces félicitations s’adressent également au Ministre de l’intégration Africaine, du NEPAD et de la Promotion de la Bonne Gouvernance qui assure la coordination du forum scientifique prévu les 22 et 23 décembre 2014. Enfin, je souhaite à tous nos hôtes un agréable séjour à Dakar.

Je déclare ouverte la 23ème édition de la Foire Internationale de Dakar et vous remercie de votre aimable attention.

Voir aussi

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ...

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie